Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 17:22

DES MEDECINS REAGISSENT ......

Il m'a semblé important de publier les réactions de médecins à l'article publié dans une revue médicale en ligne. En voici quelques autres.

Important, parcequ'il faut lever le nez du guidon et comprendre ce qui se passe dans la tète des médecins, évaluer en particulier leur parti pris idéologique, leur méconnaissance des réalités, mais aussi les questions qu'ils se posent en fonction de leur pratique.

Donc voici les dernières réactions. Elles sont suivies de deux mises au point réalisées par: Marie-Rose Cavalier, Sophie Meulemans, et Muriel Desclée pour l'association Belge Initiative citoyenne (voir le site: http://www.initiativecitoyenne.be/)

Dans une SUITE 2, je publie l'article de la m^eme revue en réaction à la demande formulée par le Pr Joyeux d'un débat avec la ministre en principe chargée de la santé. Intéressant !

Plus de 530 000 signatures figures sous la pétition du Pr Joyeux. Voir le site: http://www.ipsn.eu/actualites/non-a-la-vaccination-massive-des-enfants-contre-les-papillomavirus/

_______________________________________________________________________________________

 

- Intérêt du VHB ? On ne peux pas nier le grand benefice du vaccin contre la meningite à hemophillus influenzae présent dans le vaccin pentavalent.  Par contre quel est l'intérêt d'ajouter le vaccin contre l'hépatite B ?

 

- L'ineptie d'évoquer la démocratie. Je suis bouche bée devant tant d'aveuglement

quand toute la littérature depuis plus de 18 ans ne trouve aucun lien entre la SEP et la vaccination hépatite B on nous bassine encore avec le sujet.  Je suis souvent en Afrique, et j'y constate presque tous les jours la carcinogénèse de l'hépatite B, ou les séquelles de polyo,  ou la mortalité par rougeole. Et la politique de "calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose" fonctionne visiblement même dans le milieu médical, supposé avoir des bases scientifiques.  Quand à l'ineptie d'évoquer la démocratie pour avoir le droit de choisir de vacciner ou non, autant militer pour avoir le droit de rouler bourré, ou à 200 km/h en ville. Une politique vaccinale efficace pour une éradication demande la contribution de tous.  Mais bon, dans notre société du chacun pour soi, je ne doute pas que de tels choix ne fassent que s'amplifier.

 

- Hepatite B et cancer. Le risque d'infection Hepatite B existe pour le jeune enfant qui a une peau perméable à beaucoup d'agent dont les virus. Ce virus a la particularité d'être résistant et garde ses capacités infectieuses après des semaines à température ambiante.

- La vaccination est la première des protections pour l'individu ET la société. Pour tout nos collègues directement au contact des malades faut il rappeler qu'il s'agissait de la deuxième maladie professionnelle après la turberculose pour le personnel soignant avant la vaccination mise en place dans les années 80 = plus de 800 cas par ans dans les années 70-80. (cf la présentation du professeur Trepo lors du colloque de la société de pathologie exotique consacré au contrôle des hépatites virales).  http://www.pathexo.fr/standard-1772-1.html  et http://www.pathexo.fr/docfiles/04_trepo.pdf   Et oui l'infection du très jeune enfant par HBV conduit à l'infection chronique dans presque TOUS les cas et au cancer pour 25 % d'entre eux à l'age adulte... Par Docteur en Sciences de l’Université.

 

- Ce que dit vraiment le Pr. Joyeux. Le Pr. Joyeux, contrairement à ce que laisse entendre Mme Haroche, ne remet pas en cause le principe de la vaccination. Il réclame simplement la remise en vente du DTP correspondant 3 aux vaccins obligatoires. A juste titre il proteste, et nous avec, contre ce qui n'est rien moins qu'une vente forcée par pénurie organisée sciemment. Il s'agit là d'une atteinte gravissime à la liberté de choix et au respect dû à tout un chacun. Quant à l'action de l'aluminium, aux risques encourus, ceux qui en minimisent la portée ou nient leur réalité devraient au moins préciser qu'ils le font "en l'état actuel de nos connaissances".

 

- Bravo ! Bravo Pr Henri Joyeux. Je soutiens à 100%. Laissons dire les détracteurs, la caravane passe et elle atteindra son but avec l'assentiment de la population qui commence à comprendre qu'elle est manipulée. pharmacien lanceur d'alerte.

 

- La peur est la pire des conseillères. Je lis "au moins 7 reactions de SEP 6 mois à 1 an après le vaccin anti HBV". Pourquoi 15 ans après - pour ma part cela fait 15 ans que je vaccine les nourrissons - n'a-t-on pas de réactions annoncées par les partisans de la grande prudence, quand le vaccin est délivré à 2-(3)-4 et 12-16 mois de vie ?

- La peur de la conspiration ! La peur d'être tenus pour des abrutis (depuis au moins 15 ans pour moi) quand effectivement la preuve de la dangerosité n'a toujours pas été faite. Le monde entier serait à ce point pourri qu'on nous cacherait un tel danger partout !

Oui bien sûr notre monde ne va pas très bien et le pouvoir et l'argent corrompent et faussent beaucoup de choses, mais la médecine au moins est un domaine scientifique, un domaine de preuves. Au quotidien je suis personnellement très affectée par la méfiance qui s'installe ; je n'ai jamais présenté un vaccin recommandé ou faisant partie des "autres nouveaux ou pas" comme des vaccins obligatoires. Je ne suis pas une prescriptrice à tout va. Je pense avoir toujours tenté de donner une information juste et honnête. Mais aujourd'hui beaucoup de parents doutent. La confiance est ébranlée. Le jour viendra où nous reverrons des meningites à pneumocoques et Haemophilus, je les ai pourtant vu disparaître . Le Pr Joyeux ne prone pas une vaccination raisonnée ; il prône la peur. Et la peur est la pire des conseillères non ?

 

- Pénurie et complot. D'où sortez-vous que cette pénurie a été "organisée sciemment " ?

De plus en plus de pays dans le monde souhaitant (à juste titre) que leurs enfants bénéficient des vaccins contenant également la valence coqueluche, il y a pénurie. De nombreux médicaments sont concernés également, très régulièrement. A quel complot faut-il attribuer ces pénuries-là ? On se trompe de combat, c'est dommage. Je trouve un beau combat d'aider l'OMS à éradiquer la rougeole et l'hépatite B. Sans parler des propos limites homophobes tenus dans cette page par certains concernant l'hépatite B (où l'on comprend " les vilains homo et drogués n'ont que ce qu'ils méritent, ou bien les immigrés ; nous les bons français nous ne risquons rien"). Affligeant.

 

- Polémique bien venue. Je constate le manque de communication des laboratoires et des experts. Ainsi, suite à cette polémique, j'apprends: - qu'il existe un kit disponible, , - que le retrait du DTP était lié aux risques allergiques (jamais constatés dans ma pratique, les patients belges encourent-ils un gros risque ?). Dommage de nous priver d'un vieux vaccin peu onéreux. Malheureusement le kit ne protège pas contre la coqueluche. Les nourrissons en ont réellement besoin. J'aimerais qu'on nous explique pourquoi on délivre un vaccin hexavalent et on ne peut pas fournir un tetra ou pentavalent. A quand un vaccin ne comprenant que l'immunisation contre la coqueluche ? Car les actuelles formules ne fourniraient une protection que de 5 ans ! Les vaccin anti tétanos sont à renouveler tous les 20 ans pour les adultes.  Nous n'avons pas eu aussi d'explication du retrait de l'Hexavac.  Ainsi la prise en charge vaccinale demande plus d'échanges entre professionnels. Je me pose la question sur l'évolution des recommandations : ira-t-elle vers une vaccination en fonction des cartes génétiques, des facteurs environnementaux et des marqueurs épigénétiques pour ne plus mettre les patients dans le même "panier" ? Ceci pourrait expliquer pourquoi certains patients présentent des effets indésirables.

 

- Effaré et consterné... par les réactions de personnes ayant une formation médicale (du moins on le suppose. Henri Joyeux est un falsificateur.  Il est d'ailleurs savoureux de voir :  1° par qui il est soutenu,  2° ses positions sur un certain nombre de sujets, particulièrement le mariage dit "gay" et celles concernant le nucléaire. Allez y voir, c'est édifiant.

 

- Quelques éclaircissements. Le Pr Joyeux n'a rien d'un spécialiste en immunologie, c'est un fait, de ce point de vue on peut considérer ses prises de positions avec circonspection. Néanmoins certains de ses propos méritent attention, notamment concernant les adjuvants utilisés par les labos. D'autres allégations sont beaucoup plus fantaisistes malheureusement. Deuxièmement la pénurie du vaccin tétravalent n'est probablement pas sciemment organisé par les labos comme le disent certains mais il possible en revanche sur que ceux ci l'a voit comme une aubaine et ne font rien pour arranger la situation. On peut ici relever que ces pénuries sont de plus en plus fréquentes à mesure qu'ils délocalisent leur usines de production dans des pays à bas coût, avec tous les inconvénient que cela entraîne; Mais comme seul compte l'argent et le profit... Quand aux propos de certain(e) sur une soit disant "homophobie/xénophobie il n'y a rien de plus faux, c'est une question d'épidémiologie, les homosexuels masculins français sont les recordmans de la prévalence du VIH dans l'ensemble du monde occidental ! Idem pour les hépatites infectieuses, car n'en déplaisent à certains leurs pratiques sont à risques maximal de transmission et la pratique des moyens de protection efficaces (préservatif+++) quasi inexistante... Quand aux toxicomanes leur vie est malheureusement centrée autour de la drogue et leurs conditions de vie les prédisposent à ce genre d'infection. Idem pour les immigrés venant ou d'un pays à haute prévalence ou vivant dans des conditions difficiles avec bien évidemment à la clé des risques infectieux bien supérieurs aux personnes vivant dans un milieu plus favorisé. Ce genre de réaction n'est guère surprenant tant il est désormais la norme, dans notre société française, de cacher les problèmes qui touchent des catégories de personnes particulières, réaction bien entretenues par nos dirigeants "de gauche" (il faut le savoir...) : la société aseptisée voila ce qui menace les Francais ("bon français" ou pas) et c'est ça qui est affligeant... Quand aux différents arguments qui on été donné pour la vaccination large contre l'hépatite B je les trouve personnellement convaincant même si je reste circonspect. Qui plus est le lien entre pathologie dysimmunitaire et vaccination n'a sans doute rien de spécifique à ce vaccin et à la SEP mais bien à une agitation immunitaire excessive artificiellement déclenché sur prédisposition génétique, ce qui rejoint les propos du 1er commentaire sur les gènes du complexe HLA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________

L'association " Initiative Citoyenne", par la voix de ses 3 animatrices: Marie-Rose Cavalier, Sophie Meulemans, Muriel Desclée, s'exprime sur ce débat. Les deux interventions ont été publiées dans la revue médicale en quaestion..

 

VOUS MANQUEZ L'ESSENTIEL, C'EST EFFRAYANT !

En tant que collectif citoyen indépendant (lu et soutenu par plusieurs dizaines de médecins belges et étrangers), nous souhaiterions vous partager notre réaction/commentaire suite à certains propos atterrants de certains médecins ci-dessus. Oserez-vous seulement lire notre réponse jusqu'au bout? Car il est probable que vous ne vaccinerez jamais plus de la même manière après... Notre réponse étant trop longue pour être intégralement copiée-collée ici, voici le lien pour lire notre message: http://data.over-blog-kiwi.com/1/47/73/60/20150531/ob_648777_reaction-commentaire-d-initiative-cit.pdf Bonne lecture!

 

BEAUCOUP DE MEDECINS DESINFORMES ET DOGMATIQUES ICI!

Certains continuent de dire ci-dessus pas de lien entre vaccin hépatite B et SEP alors que pas moins de 5 études plaident déjà en faveur d'un lien de causalité entre les deux! Voir ici au lien suivant en fin d'article pour les références de ces études: http://www.initiativecitoyenne.be/article-sclerose-en-plaques-la-ligue-belge-se-moque-t-elle-du-monde-au-sujet-du-vaccin-hepatite-b-112973803.html

Le Pr Tardieu a été interdit de conférence de presse dixit Libération du 14 octobre 2008 suite à son étude dérangeante sur le lien entre vaccination HB et SEP chez l'enfant! http://www.liberation.fr/sciences/2008/10/14/cachez-ce-risque-que-je-ne-saurais-voir_114959

Donc, quand le Dr Nathalie Ravault affirme ci-dessus, nous citons que "/la médecine au moins est un domaine scientifique, un domaine de preuves/" nous ne pouvons que pleurer sur sa naïveté sans fond! Car qu'a déclaré par exemple le Dr Marcia Angel, ex éditrice en chef du New England Journal of Médicine: « Il n’est tout simplement plus possible de croire grand-chose au sujet de la recherche clinique, de se fier au jugement des médecins, ou à des directives médicales autoritaires. Ça ne m’amuse pas d’arriver à pareilles conclusions, mais j’ai dû y arriver lentement et à contre cœur pendant les vingt ans durant lesquels j’ai travaillé comme rédactrice au New England Journal of Medicine. » Voyez aussi ici l'article intitulé "Ethique vaccinale & prostitution de la science": http://www.initiativecitoyenne.be/article-ethique-vaccinale-prostitution-de-la-science-reponse-a-sham-science-116291888.html Ecoutez donc aussi le Dr Bernadine Healy, ex directrice du NIH aux USA et qui n'a rien à voir avec Wakefield: https://www.youtube.com/watch?v=ymhVI_SQwU0

Le Dr Blondel ci-dessus déclare aussi "/Nous n'avons pas eu aussi d'explication du retrait de l'Hexavac./" C'est la preuve que les médecins sont sciemment désinformés car la cause réelle du retrait de ce vaccin était non pas comme il a été officiellement prétendu un manque d'immunogénicité mais en lien avec une hausse des cas d'œdèmes cérébraux mortels du nourrisson, comme l'ont dénoncé plusieurs médecins légistes allemands dans un documentaire d'Arte. Voir ici: http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2007/12/06/7139525.html

Le Dr Ravault a aussi déclaré les propos suivants: "/Je pense avoir toujours tenté de donner une information juste et honnête. Mais aujourd'hui beaucoup de parents doutent. La confiance est ébranlée. Le jour viendra où nous reverrons des méningites à pneumocoques et Haemophilus, je les ai pourtant vu disparaitre./" Vous avez tenté d’informer mais ... hélas vous êtes très loin de donner une info juste et honnête puisque vous êtes vous-même lamentablement désinformée. Des preuves? D'abord le vaccin contre le pneumocoque première version (heptavalent) s'est soldé par une hausse des méningites à pneumocoques soit la complication la plus grave qu'on disait vouloir éviter après couverture vaccinale de 85% des jeunes enfants français (publié dans le Figaro, la presse médicale etc.) http://www.initiativecitoyenne.be/article-pneumocoques-l-echec-retentissant-de-la-vaccination-86420861.html donc cette vaccination sans laquelle vous avez vous-mêmes très bien vécue enfant a été un échec Dr Ravault! Et ça, ça prend un peu d'honnêteté intellectuelle pour analyser froidement les données et oser le dire mais comme c'était le vaccin le plus rentable de tout le portefeuille pharmaceutique, on a fait quoi? On a préconisé la nouvelle version du Prevenar 13 qui ne fera que déplacer le problème épidémiologique et qui est un vaccin avec un taux d'effets graves de 3% dans ses essais cliniques sur base des documents du propre fabricant! Sur le Hib, vous semblez aussi ignorer les études du Dr Classen et ce qu'il écrivait dans le British Medical Journal en 1999 au sujet de ce vaccin: «/ Dans le groupe d’enfants vaccinés, l’augmentation des risques de diabète dépasse en importance ce qui était attendu en ce qui concerne la diminution de complications de la méningite à haemophilus influenza de type b. La recherche en matière de vaccination a été basée sur la théorie que les bénéfices de l’immunisation dépassaient de loin les risques de complications à long terme. C’est ainsi qu’il fut estimé que des études sur la sécurité à long terme des vaccinations ne devaient pas être réalisées. En étudiant le diabète qui n’est qu’une des complications chroniques potentielles, nous avons découvert que l’augmentation de la prévalence du diabète peut plus que contrebalancer la diminution des complications à long terme de la méningite à haemophilus influenza. Le diabète provoqué par le vaccin ne devrait donc pas être considéré comme un effet secondaire rare. De nombreuses autres maladies chroniques comme l’asthme, les allergies, les cancers n’ont cessé d’augmenter rapidement. Elles peuvent aussi être mises en relation avec la vaccination. » Alors bon, ce que nous vous conseillons, c'est de voir un peu, vous, comme les autres, le Dr Esquerre, tous ceux ci-dessus qui vaccinent le cœur léger et en pensant bien faire si vous êtes vraiment capables de répondre sur le fond des données évoquées au lien ci-dessous parce que si ce n'est pas le cas il ne faut pas vous étonner que le public se rende compte que le corps médical ne sait pas ce qu'il injecte hein! http:/data.over-blog-kiwi.com/1/47/73/60/20150531/ob_648777_reaction-commentaire-d-initiative-cit.pdf

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article

commentaires

Lallier 04/06/2015 17:29

@Levieux : vous avez lu cette étude ? Auriez vous l'amabilité de la partager sur ce blog svp ? Merci d'avance

Jacques Lacaze 04/06/2015 17:40

Je ne vois pas de quoi vous parlez. Si vous pouviez préciser ....

Levieux 03/06/2015 20:15

C'est curieux, comment en France, on nomme les Ministres de la Santé.
Sous la droite, on avait Mme Bachelot, ancienne représentante de laboratoires pharmaceutiques. Elle a gaspillées des sommes pharaoniques pour une pandémie théâtrale. Elle a trouvé des millions et des millions dans une France en déficit depuis des années ainsi que la Sécu.
Sous la gauche, "c'est le changement maintenant" une autre personne qui a encore travaillé pour les laboratoires pharmaceutiques est devenue Ministre de la Santé. "Les vaccins ça ne se discute pas" De telles paroles font froid dans le dos. La dictature à notre porte. En Allemagne, pays de la Liberté, seules les personnes qui le souhaitent sont vaccinées. Aucun diktat, la Liberté à chacun de choisir selon sa conscience. Résultat : les enfants non vaccinés se portent mieux que ceux qui ont été vaccinés. Une étude existe mais il est interdit de la faire connaitre car elle démontre que tout cela n'est qu'une question financière au profit des actionnaires de Big Pharma et qui n'a rien à voir avec la santé.