Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 19:47

                                                  .....  SELON L'ORDRE DES MÉDECINS

Cette définition est publié page 28 du Bulletin de l'Ordre National des Médecins (n° 42 de janvier-février 2016) sous le titre:  Radicalisatioin: comment prévenir et réagir?

"Par radicalisation, on désigne le processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d'action, directement lié à une idélogoie extrémiste  à contenu politique, social ou religieux qui conteste l'ordre établi sur le plan politique, social ou culturel", selon Fahad  Khosrokhavar directeur d'étude à l'EHESS et directeur du Centre d'anbalyse et d'intervention sociologiques (Cadis)

 

Je propose de voir le site:

L'auteur de l'article écrit:   "En effet, la phrase supposée empruntée à M. Fahad Khosrokhavar — dont je ne sais rien et dont je veux tout ignorer  — plagie presque mot à mot la définition actuellement en vigueur du « terrorisme », et dans la doctrine de l’Union européenne et dans la législation française".

 

Dans son magazine, l'Ordre des médecins explique très clairement que:

- un médecin qui a des doutes doit conseiller à la personne du centre national d'assistance et de prévention de la radicalisation

- le cas échéant, la loi prévoit, concernant les mineurs,  une dérogation au respect du secret profesionnel 

- pour les majeurs,  le médecin est tenu au respect du secret professionnel.

L'article sera publié prochainement. Chacun pourra y accéder sur le site:

CE QUE JE RETIENS: nous sommes tous menacés par le libellé de cette définition de la radicalisation.  L'histoire réçente de "la chemise arrachée" e d'Air France, de la condamnations des syndicalistes de Goodyear très lourdement condamnés à des peines de prison, est une application de cette définition.

"Une idélogoie extrémiste  à contenu politique, social ou religieux qui conteste l'ordre établi sur le plan politique, social ou culturel" peux s'appliquer à de très nombreuses situations de tous les jours, et pas seulement à la lutte contre la forme de "radicalisation " cible aujourd'hui des pouvoirs publics.

Les syndicalistes, certains courants politiques ou socials, la contestation de décisions du pouvoir en place etc ....  seront dans cette  définition. L'exemple historique de l'Allemagne des années 30 qui a vu l'internement puis la liquidation de nombreux de ces militants doit être rappelé.

Les pouvoirs publics en France et le gouvernement actuel jouent avec le pire.

Mes consoeurs et  confrères médecins doivent prendre la mesure du danger et se souvenir des conditions qui ont  vu la mise en place de l'Ordre des Médecins en 1940.

Docteur Jacques Lacaze

Et pour en savoir plus sur l'Ordre, voir l'article de mon blog:

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article

commentaires