Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 15:39

"Un haut cadre de la santé publique a décidé

de démissionner. Il dénonce des

dysfonctionnements au sein

du Ministère de la Santé".

      " Permettez-moi, Monsieur le directeur général, l’ultime honneur de ne pas vous saluer » ! Ce propos peu commun conclut une lettre de démission pour le moins explosive, datée de vendredi et signée « Thomas Dietrich, ex-responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé, de mars 2015 à février 2016 ".


        "Adressée au Directeur général de la Santé, Benoît Vallet, son supérieur hiérarchique, cette courte missive s’accompagne surtout d’une « contribution » destinée à l’Inspection générale des affaires sociales, dans laquelle ce diplômé de Sciences Po et romancier* n’y va pas de main morte. Ce document de 28 pages que nous avons pu consulter est un véritable brûlot contre le ministère de la Santé. Ce dernier ne porterait en fait que très peu d’intérêt à ce que pense le public sur des grands sujets de santé comme la vaccination, la fin de vie ou encore l’e-santé. Selon Thomas Dietrich, « la démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les politiques".

Source: article de Daniel Rosenweg  du quotidien

"Le Parisien" du 

La Direction Générale de la Santé,  je connais ! En effet, un essai sur des lots de rats a été effectué pour établir l'intérêt d'une procédure de prévention active du cancer.  Cet essai  mené par un grand service universitaire public et a été concluant. Il vérifiait  qu'un jeûne partiel prévenait la cancérisation d'un lot de rats, que l'introduction dans l'alimentation des rats  de vitamines et autres élèments vitaux,  s'ajoutant au jeûne pariel augmentait le taux de prévention. Ce taux passait à plus de 90% si on introduisait ce qu'André Gernez appele la chasse terminale sous forme d'un brève et légère chimiothérapie.

Les résultats de ces expériences sont détenus par la Direction Générale de la Santé. Cet organisme public refuse toujours de les publier et ne se donne même pas la peine d'accuser réception de courriers le réclamant , y compris de courriers envoyés par des universitaires.

Dans le cas concret de Thomas Dietrich, j'espère que sa contribution  destinée à l’Inspection générale des affaires sociales sera rapidement rendu publique.

Aucun pouvoir, sous aucun prétexte n'a le droit de cacher des informations majeures concernant la santé publique, c'est à dire notre santé à tous.

Docteur Jacques Lacaze

 = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article

commentaires