Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 10:24

A l’ONU, Cuba lance un avertissement

sur l’existence de menaces globales.

 

La Havane, 4 juin (ACN) - A la tribune de l’ONU, Cuba a indiqué qu’actuellement, les principales menaces globales contre la sécurité humaine sont la course aux armements, le danger d’une guerre nucléaire, le changement climatique et la persistance d’un ordre économique injuste et inopérant. 
  
     On ne peut pas parler de sécurité humaine sans développement durable ou sans sécurité alimentaire et énergétique, a affirmé la première secrétaire de la mission permanente de l’île  auprès de cet organisme international, Nadieska Navarro, devant son Assemblée Générale.


      Elle a expliqué que le réchauffement global, l’élévation du niveau des mers, l’épuisement des réserves de combustibles fossiles et l’utilisation irrationnelle des ressources en eau et en énergie doivent être considérés comme des menaces très graves.


        On ne peut pas non plus parler de sécurité humaine tant que l’on ne parvient pas à mettre en place un accord de désarmement nucléaire et que les grandes puissances continuent de faire des dépenses bien supérieures pour produire des armes que pour sauver des vies, a déclaré Navarro au siège de l’ONU dans des propos cités par l’agence Prensa Latina.


         Elle a plaidé pour que soit mis fin à la sélectivité, à la partialité et aux politiques de deux poids, deux mesures en matière de droits humains et pour que soient reconnus les droits économiques, sociaux et culturels ainsi que le droit au développement, comme étant des points prioritaires pour les pays du Sud.


          La déléguée cubaine a averti que le processus d’adoption du concept de sécurité humaine doit se réaliser ouvertement et en toute transparence dans le cadre de l’Assemblée Générale de l’ONU, sans impositions ni précipitation inutile.


         Le plein respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale et la non ingérence dans les affaires internes d’autres pays sont des éléments qui doivent être présent dans la définition. Il en est de même pour la non utilisation de la force et l’exclusion de nouvelles obligations juridiques pour les états, a-t-elle ajouté.


           Elle a également dit qu’il fallait reconnaître que les conditions politiques, économiques, sociales et culturelles varient d’un pays à l’autre et que c’est à chacun d’entre eux de concevoir et de formuler des réponses en accord avec leur situation concrète.


       Ces déclarations on été prononcées, lundi dernier,  devant le principal organe de l’ONU, au moment de l’analyse d’un rapport élaboré par Ban Ki-moon, secrétaire général de l’organisme mondial, sur les consultations qu’il a réalisé en vue de la définition du concept de sécurité humaine.

 

http://www.cubainfo.ain.cu/2012/0611Cuba-lance.htm

 

Article repris du blog de Jacques Tourtaux:  link  (jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com)

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Actualité
commenter cet article

commentaires