Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 11:17

VOUS VOULEZ SAVOIR COMMENT

LES MEDIAS MEDICAUX TROMPENT

LES MEDECINS,

LISEZ CET ARTICLE

ET MES COMMENTAIRES !


momies"DU CHOLESTEROL CHEZ DES MOMIES VIEILLES DE 4000 ANS". Les choses commencent mal: il y a 4000 ans on     savait  doser le cholestérol? Diantre, c'est vraiment un scoop. 

 

 

(pour la commodité de lecture: mes remarques sont en rouge, comme il se doit! le texte de l'auteur de l'article est en bleu et les citations des chercheurs sont en noir)

Cet article a été publié dans le média médical sur internet Egora.fr du 17 mars 2013.

"Des chercheurs se sont aperçus en analysant des artères d'une centaine de momies qu'elles aussi étaient sujettes au cholestérol (c'est une extrapolation de l'auteur de l'article  totalement illicite: aucun cholestérol n'a été décelé) , ce qui laisse penser que les maladies cardio-vasculaires ne sont pas si inhérentes à l'hygiène de vie et à l'alimentation moderne. Ils ont publié leurs résultats dans le journal scientifique britannique The Lancet

Les scientifiques ont passé au scanner 137 momies  pour certaines vieilles de 4000 ans, dont 76 égyptiennes, 51 inca, 10 indiennes d'Amérique ou des îles aléoutiennes en Alaska, couvrant une période de 40 s!ècles.

Ils se sont aperçus que la plupart présentaient des signes "certains ou probables" d'athérosclérose, autrement dit de cholestérol (nous tombons dans la bétise totale: athérosclérose n'est pas équivalent à cholestérol. C'est pourtant, ce qu'on veut nous faire croire), avec des artères obstruées par un dépôt de graisse (idem: les chercheurs ont vu de l'athérosclérose, pas des graisses). Un tiers des hommes en étaient atteints. Les momies les plus âgées étaient aussi celles qui étaient le plus atteintes par cette pathologie, principalement responsable des crises cardiaques et des accidents -vasculaires cérébraux.

"Il est surprenant de voir que l'athérosclérose est aussi fréquente dans ces anciennes cultures à travers le globe sur une période de temps aussi étendue, parmi des personnes très différentes génétiquement et avec des régimes alimentaires aussi variés", s'est étonné  le Dr Randall Thompson, de l'Institut du coeur de Kansas City (Missouri)principal auteur de l'étude, qui a été présentée à la conférence annuelle de l'Améican College of Cardilogy réunie à San Francisco (Californie, ouest). (La remarque des chercheurs est logique. Ils ne font pas d'extroplation en rapport avec l'origine des plaques d'athérosclérose visualisées)

Le mode de vie moderne et occidental - tabagisme, alimentation, sédentarité - ne serait donc pas si coupable que cela de l'apparition du cholestérol. "Nous exagérons peut-être la possibilité de prévenir ou d'inverser les maladies cardio-vasculaires avec seulement un régime alimentaire", a souligné le Docteur Thompson. " Cette maladie, attribuée au mode de vie et au régime alimentaire de la vie moderne, serait en fait liée au vieillissement".

"Il ne s'agit pas uniquement d'une maladie liée au mode de vie mais une caractéristique du vieillissement dans toutes les populations humaines", juge également le Dr Caleb Finch, professeur de gérontologie à l'Université de Californie du Sud à Los Angele, un des co-auteurs de cette recherche. Même l'homme de Otzi, mort il y a 5000 ans et retrouvé bien préservé dans un glacier des Alpes italiennes en 1991, avait les carotides calcifiées. (idem)
Une recherche précédente menées par le Dr Thompson, publiée en 2011, avait révélé que de nombreuses momies égyptiennes souffraient (c'est déjà une petite extrapolation qui n'a rien à voir avec un compte rendu scientifique: on ne sait pas de quoi souffraient ces momies  ... de leur vivant) d'athérosclérose. les Chercheurs s'étaient alors demandés si cela n'était pas lié au fait que l'élite dans l'Egypte ancienne avait une alimentation riche en graisse. 

Pour étayer cette thèse (donc d'une consommation riche en graisse), les chercheurs ont décidé d'étendre leur recherche à d'autres cultures et d'autres époques. Outres les momies égyptienne de 4000 ans, ils ont examiné des corps momifiés de cultivateurs de maïs du Pérou, dont l'âge varie de 2600 à 600 ans, ainsi que d'agriculteurs amérindiens du plateau du Colorado et des chasseurs unangan des îles Aléoutienne, qui ont vécu entre 1750 et 1900. Ils ont découvert des signes d'athérosclérose chez 39% des momies égyptiennes, 26% des péruviennes, 40% des amérindiens du Colorado et 60% des Unangans. "Il est évident que cette pathologie était fréquente ches les peuples anciens", conclut le Dr Thompson. L'âge moyen au moment du décès des momies examinées dans l'étude était de 36 ans. Mais celles qui souffraient d'athérosclérose étaient plus âgées au moment de leur mort, avec un âge moyen de 43 ans.

L'espérance de vie moyenne dans les temps anciens était d'environ 40 ans, ce qui conforte l'hypothèse selon laquelle l'athérosclérose serait bien inhérente au vieillissement, fait valoir le Dr Thompson. Ce qui n'empêche pas, insiste-t-il, d'agir sur les facteurs contrôlables  comme l'alimentation, le sport, le tabagisme, le cholestérol et la tension artérielle. Ce chercheur reprend très simplement les principaux facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires, sans faire du cholestérol le tueur que l'on nous présente sans arrêt et que l'auteur de l'article d'une façon caricaturale met en avant, pour mieux influencer les médecins.

La fin de l'article est consacré à reprendre la propagande anti-cholestérol classique suivez le regard de l'auteur dépêchez vous de courir acheter votre médicaments anti-cholestérol: en France, on estime que près d'un adulte sur 3 souffre d'une hypercholestérolémie, plus fréquemment présente dans le Nord Est que dans le Su Ouest. (Il a été démontré que d'autres facteurs sont en jeu, comme la consommation de vin, d'huile d'olive, de fruits et légumes pour protéger de l'athérosclérose. Mais évidement, ça ne rapporte rien aux laboratoire pharmaceutiques )  Les hommes ont en moyenne plus de cholestérol que les femmes, et le taux moyen de cholestérol dans la population franaise est de 2,3 gr. (Encore et toujours l'amalgame cholestérol et et athérosclérose: merde, il faut que ça vous rentre dans la tète mes chers confrères et consoeurs!) L'athérosclérose  est à l'origine de la majorité des maladies cardio-vasculaires, qui sont la première cause de mortalité et de morbidité grave dans les pays développés. Avec au moins 15 millions de décès annuels, elles sont responsables de 30% de mortalité mondiale. Elles tuent chaque année 960 000 personnes aux Etats-Unis et plus de 170 000 en France.

J'ajoute un lien pour pouvoir lire l'article:  Du cholestérol chez des momies Du cholestérol chez des momies

________________________________________________________________________

D'ou provient l'athérosclérose? 

Je vous invite à taper dans google par exemple: plaque d'athérome ou athérosclérose. Vous constaterez qu'existe deux théories, une qui fait du cholestérol la cause - d'ailleurs sans plus de précision que le malheureux auteur de l'article ci dessus - l'autre qui fait de la multiplication incontrôlée (comme les cancers) des cellules musculaires de la média des artères la cause initiale.
Le Docteur André Gernez a été le premier à donner cette explication. Il s'est fait  critiquer tant et plus. Beaucoup de spécialistes en conviennent aujourd'hui. Ce débat n'est pas mince, car la prévention proposée par le Dr Gernez pourrait vraiment empêcher les maladies liées à l'athéromatose,  .... au grand dam de l'industrie pharmaceutique comme l'explique très bien et le Professeur Philippe Even et le Docteur Michel  De Lorgéril. Mais, on ne va pas pleurer ....

Voir:  link

Dr Jacques Lacaze


____________________________________________________________________________________________________________

 

Un ami médecin, me fait parvenir ces  remarques:

Tu as  raison de réagir contre ces simplifications  orientées

Non on ne savait pas doser le cholestérol à l' époque et oui tu as  raison d'insister sur le  fait  que cet  article confond  indûment et de façon répétée atheroscléose et cholestérol

Mais je voudrais ajouter deux autres  points :

 - L'auteur  de l’article écrit dans  les  premières  lignes « Des chercheurs se sont aperçus en analysant des artères d'une centaine de momies qu'elles aussi étaient sujettes au cholestérol , ce qui laisse penser que les maladies cardio-vasculaires ne sont pas si inhérentes à l'hygiène de vie et à l'alimentation moderne ». Ils ont publié leurs résultats dans le journal scientifique britannique The Lancet".  L’auteur  dit "des chercheurs" et cite The Lancet  sans dire qui  sont les chercheurs et  quel est le  numéro de The Lancet où leur  étude  a été  publiée. C'est  toujours ou en  tout cas  très souvent comme cela que fonctionne les  écrits superficiels idéologiquement  orientés on ne  lit pas sérieusement les  écrits sur  lesquels on  s' appuie et on n'encourage pas le  lecteur à être exigeant à vérifier  les sources et à se faire une  opinion.La superficialité de l' auteur  appelle  la superficialité du lecteur

 - L’auteur dit encore des  momies « qu'elles aussi étaient sujettes au cholestérol ». Cette affirmation ne  veut  strictement rien dire. Tous  les  êtres  humains ont du cholestérol comme ils ont du sodium du potassium et des dizaines de corps chimiques. Il y a des  gens qui en ont plus que d' autres et plus que  la  moyenne ou plus que  la  normale statistique,mais  parler de cholestérol sans  parler de  taux de  norme ou de la différence entre  HDL et LDL

Il y a eu récemment un livre du professeur Even , ce  livre devrait être  l'  occasion d' un vrai débat sur ces questions. Le  fait qu'un média  médical s' amuse à jeter cet  article superficiel dans le débat public signifie au moins que ce  média n'est pas  tenté  par un  échange approfondi et organisé 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article

commentaires