Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 21:17

liberte.jpg

Ne touchez pas à

nos communes ! 

Abrogation

de la réforme territoriale !

 

 

 

 

Lettre-pétition aux élus des collectivités locales: Maires, conseillers généraux, conseillers municipaux.

Voir le texte: lettre aux élus 13-9-2011 lettre aux élus 13-9-2011

 

 

La dette du pays n’est ni celle des travailleurs, ni celle des communes et des Conseils Généraux! Elle résulte des millards donnés aux riches!

 

Comme au Portugal, en Italie, où des milliers de maires s’opposent à la fusion-disparition des petites communes, beaucoup de conseils municipaux en France

·  rejettent l’intercommunalité forcée,

·  refusent la disparition des syndicats de communes qui ont permis de gérer l’eau, l’école… (RPI),

·  refusent de perdre des fonctionnaires territoriaux,

·  rejettent les augmentations d’impôts découlant du regroupement des communes.

 

Le premier Ministre annonce vouloir faire « prendre aux collectivités territoriales leur part dans les déficits publics », mais les citoyens n’ont pas à payer les milliards d'euros donnés aux banques et aux les spéculateurs.

 

Les préfets enjoignent de diminuer de moitié le nombre d’intercommunalités, de fusionner, de dissoudre ce qui existe et fonctionne...

Les préfets et les "commissions départementales" désignées n'ont pas légitimité à décider à la place du peuple et de ses représentants élus.

 

La « rationalisation de la carte intercommunale » signifie la disparition de l'administration des communes par les élus. Ils ont raiso de protester nos collègues de l’Hérault, ou de Moselle qui, après avoir manifesté à la Préfecture, envisagent d’aller à Paris.

 

En démocratie, seul le peuple souverain a le droit de défaire ce qu’il a fait ! 

 

Les travailleurs, les citoyens, les démocrates, les élus des collectivités territoriales, doivent massivement;

·  refuser une intercommunalité forcée et exiger le retour de la libre administration des communes avec les moyens financiers de l’exercer, 

·  exiger le rétablissement des subventions départementales aux communes: l'argent pour les écoles, les hôpitaux, pas pour les nouvelels guerres coloniales,

·  refuser toute augmentation d’impôts, toute  suppression de services, mais aussi les privatisations des services publics comunaux, comme l'eau, les installations sportives, les marchés .....

 

Défendons ensemble  la République,

une, indivisible, et laïque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Idées Débats
commenter cet article

commentaires