Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 09:25

Calcium-.jpegDES CONSOMMATIONS ELEVEES

DE CALCIUM CHEZ LES FEMMES

SONT ASSOCIEES A DES TAUX

DE MORTALITE SUPERIEURE

L'article que vous allez lire est tiré d'une revue médicale en ligne. Le corps médical est très  fier de la théorie sur laquelle se base sa pratique: "Evidence-Based Medicine (EBM)" ou médecine fondée sur les faits". Cette théorie, nous vient des USA et tout particulièrement de la Fondation Rockfeller. Son credo est l'essai des médicaments en double aveugle. Vous allez me dire: très bien on a des garanties. Sauf que les faits montrent que la pratique de cette médecine a entraîné et continue à entraîner des catastrophes sanitaires graves et très douloureuses. Évoquer seulement qu'il existe là comme ailleurs de véritables truands, c'est vrai, mais à mon sens un peu court. Le scandale des médicaments "anti-cholestérol" et des statines en particulier (rappelons qu'au top 10 des médicaments les plus vendus en France il y a deux statines) est le vrai scandale du siècle. Faire baisser le cholestérol est intéressant et souvent nécessaire pour une fraction réduite de la population: des personnes présentant une hypercholestérolémie familiale. Mais, le cholestérol est un composé biologique de notre organisme essentiel, dont on ne peut pas se passer.

Mais l'EBM, n'empêche pas que des fables sont soutenues mordicus par le corps médical. Celle du rôle du calcium en est une et publicité télé aidant le mot d'ordre bouffez du calcium est repris en coeur et relayé par la majorité des médecins - comme les vaccinations - 

De temps en temps on voit passer des études sérieuses d'institutions universitaires remettant les pendules à l'heure. Je pense aux travaux sur la dangerosité de l'aluminium des vaccins, ou des OGM et bien d'autres. Et là curieusement une certaine élite médico scientifique monte au créneau toute hargne dehors! 

Un travail montre le danger de la sur utilisation du calcium, c'est quand même intéressant. Mais je gage qu'elle ne sera pas diffusée sur les journaux télévisés du 13 heures et du 20 heures. 

D'accord pour l'EBM, mais les preuves, l'établissent de faits en biologie et médecine, doit, outre être rigoureux et HONNETE, passer au crible de la pratique et surtout être le point de départ d'une réflexion  théorique, dont le but est de construire les relations que les faits entretiennent entre eux, et permettre de comprendre la biologie et donc le mécanisme des maladies. 

Un André Gernez a passé sa vie à travailler de cette façon. Son laboratoire était les publications médicales et biologiques qui regorgent - il y en a même beaucoup trop - de faits, et son outil principal son intelligence  avec un sens aigu de la synthèse. 

D'autres savants, d'autres écoles existent en France, et dans le monde. Je pense à l'équipe de  l'ENS de Jean-Jacques Kupiec et a bien d'autres ....

Voici donc un article intéressant sur le calcium: 

 

    "Le calcium est l’un des minéraux les plus abondants dans le corps humain et joue un rôle clé dans la physiologie humaine. La calcémie est régulée de manière stricte et une consommation insuffisante de calcium est compensée par une augmentation de l’absorption intestinale et une réabsorption rénale du calcium. Mais le calcium est aussi mobilisé à partir du squelette. En conséquence, chez le sujet âgé, on recommande un bon apport calcique. Pourtant, trois ré-analyses récentes d’essais randomisés chez des femmes ont indiqué des résultats discordants quant à l’association entre la consommation de suppléments calciques et le risque de maladie cardiaque ischémique.

     "Une étude suédoise réévalue ce problème. Il s’agissait d’une étude de cohorte longitudinale, prospective sur une population de 61 400 femmes nées entre 1914 et 1948 et qui ont démarré l’étude en 1987-1990 et ont été suivies pendant presque 20 ans. Les données d’un registre de mortalité ont servi de base à l’analyse. La prise totale de calcium était la somme de la prise de calcium dans l’alimentation et des suppléments calciques. Les risques les plus élevés étaient associés aux consommations de calcium les plus élevées. En comparaison d’une prise totale de calcium entre 600 et 1000 mg par jour, une prise de calcium supérieure à 1400 mg par jour était associée à des taux de décès supérieurs en termes de mortalité globale (hazard ratio = 1.4, IC 95 % : 1.17-1.67), en termes de maladie cardiovasculaire (HR = 1.49, IC : 1.09-2.02) et de maladies cardiaques ischémiques (2.14, IC : 1.48-3.09) mais pas en termes d’accidents vasculaires cérébraux (HR = 0.73, IC : 0.33-1.65).

     "L’utilisation de comprimés de calcium (6 % des sujets, en moyenne 500 mg de calcium par comprimé) n’était pas, en moyenne, associée à la mortalité globale ou spécifique mais parmi les patientes qui utilisaient des suppléments calciques et dont l’apport alimentaire de calcium était supérieur à 1400 mg par jour, le risque relatif pour la mortalité globale était de 2.57 (IC 95 % : 1.19-5.55).

   " En conclusion, des consommations élevées de calcium chez les femmes sont associées à des taux de mortalité supérieure, qu’il s’agisse de la mortalité globale ou de la mortalité cardiaque mais pas de la mortalité par AVC."

 

Référence : Michaëlssson K et al. Long term calcium intake and rates of all cause and cardiovascular mortality : community based prospective longitudinal cohorte study. BMJ 2013 ; 346 : f228.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23403980

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article

commentaires