Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 08:05

Colonisation affiche PCF 

AFFICHE DU JEUNE PARTI COMMUNISTE FRANCAIS

ET DU SYNDICAT CGTU

DES ANNEES VINGT.

Publiée dans le blog   Histoire - Géographie de l'enseignant Louis BRUN (Lycée Jacob Holtzer - Firminy)

Pour y accéder cliquer sur : link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  C'ETAIT LA COLONISATION. LES USA, DONC LES BASES SUR ARMEE COUVRENT LA PLANETE, L'OTAN SONT EN TRAIN DE NOUS FAIRE REVIVRE CETTE IGNOMINIE, POUR TENTER DE SAUVER UN SYDTEME QUI PLONGE LES PEUPLES DU MONDE DANS LA MISER, LA SOUFFRANCE ET LA MORT.

 

Lisez le commentaire de Louis Brun:

"Il s’agit d’une affiche de propagande réalisée par le parti communiste et la CGTU à l’occasion de la célébration du centenaire de la domination coloniale de la France en Algérie (1830-1930). La France est alors  à  la tête d’un vaste empire colonial (le deuxième derrière celui du Royaume Uni). Elle est à l’apogée de sa domination. Néanmoins, cette affiche nous montre qu’une partie de l’opinion publique dénonce le système colonial

Les produits importés sont des produits agricoles et des matières premières destinées à l’industrie. Une agriculture commerciale se met en place, se substituant aux cultures vivrières.

 

Les colonies sont donc pour la France une réserve de matière première et de produits agricoles. Les ressources du sous-sol sont exploitées par des compagnies qui obtiennent des concessions minières. L’agriculture commerciale est le fait des grandes propriétés foncières.

 

L’économie des colonies est une économie extravertie (la colonisation a permis l’insertion de ces territoires dans une économie mondialisée) mais c’est une économie de traite  entièrement dépendante de la métropole qui repose sur des flux inégaux.

 

Une telle « mise en valeur » supposait la mise en place de la grande propriété. Elle s’accompagne d’une spoliation des terres (ainsi que par la réalisation d'infrastructures - port, voie ferrée- pour exporter les produits).

 

Les colonisés, bien que plus nombreux numériquement, restent dans une situation d’infériorité économique et sociale et ne bénéficient d’aucun droit politique (le fellah est enchaîné) : ils ne peuvent donc participer à l’administration de la colonie

 

La  politique d’assimilation est un échec : Les peuples colonisés étaient sensés pouvoir un jour bénéficier des mêmes droits et devoirs que n’importe quel autre citoyen Français de métropole.  Mais dans la réalité, c’est loin d’être le cas.

 

Le parti communiste réclame l’indépendance des peuples coloniaux.  Pour eux, la France coloniale opprime et exploite les peuples colonisés Ils  transposent donc à la décolonisation la théorie de la lutte des classes. Mais leur position reste en métropole marginale.

 

Dans les colonies, la nouvelle élite « indigène » formée selon les principes de l’école républicaine commence elle aussi à contester la domination coloniale et se tourne vers le nationalisme".

 

 

"La spoliation des terres", que dénonçaient PCF et CGTU, continue de nos jours avec l'accord implicite des dirigeants des grands pays ex-coloniaux, partout dans le monde. L'exemple le plus révoltant est celui  du vol des terres palestiniennes par les colons (les bien nommés) israéliens, avec la complicité des Bush, Obama, Sarkozy et compagnie et les campagnes mensongères et racistes des sionistes français, qui déshonorent nos compatriote juifs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article

commentaires

Bernard GENSANE 02/01/2012 09:14


Grand merci pour cet article.


Si cela vous intéresse, je viens de publier une recension d'une biographie de Gabriel Péri :


http://bernard-gensane.over-blog.com/article-note-de-lecture-91-94929816.html


Bonne année (sans notre kleiner Mann dans quatre mois, espérons-le).