Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 08:31

Institut G. Roussy

L'INSTITUT GUSTAVE ROUSSY DE VILLEJUIF

 

L'équipe du site de la Chaine d'information Libanaise Al Manar publie un:

Rapport accablant : 3 médecins sur 4

refusent la chimio pour eux-mêmes
(Mon commentaire est à la suite)

 

     "Un grand manque de confiance est aussi évident parmi les médecins. Les enquêtes et les questionnaires montrent que trois docteurs sur quatre (75 pour cent) refusent toute chimiothérapie sur eux-mêmes en cas de cancer en raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l'organisme humain. 

Voici ce que de nombreux médecins et scientifiques

ont à dire à propos de la chimiothérapie :


- "La majorité des patients atteints de cancer dans ce pays meurent à cause de la chimiothérapie, qui ne soigne ni les cancers du sein, ni ceux du côlon ou des poumons. Cela été consigné depuis plus de dix ans. Néanmoins les docteurs continuent à utiliser la chimiothérapie pour combattre ces tumeurs." (Allen Lewin, MD, UCSF, "The Healing of Cancer", Marcus Books, 1990)
- "Le Dr Hardin Jones, conférencier à l'université de Californie, après avoir analysé pendant de nombreuses décennies les statistiques de survie au cancer, est parvenu à cette conclusion : " ... Quand ils ne sont pas traités, les patients ne vont pas plus mal, ils vont même mieux." Les conclusions déstabilisantes du Dr Jones n'ont jamais été réfutées". (Walter Last, "The Ecologist", vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.)

- "De nombreux oncologues recommandent la chimiothérapie pour presque tous les types de cancer, avec une foi qui n'est même pas ébranlée par des échecs presque constants."
(Albert Braverman, MD, "Medical Oncology in the 90s", Lancet, 1991, vol. 337, p. 901)

- "Après tout, et pour une majorité bouleversante de cas, il n'y a aucune preuve que la chimiothérapie prolonge les attentes de survie. Et c'est le grand mensonge de cette thérapie, qu'il y a une corrélation entre la réduction des tumeurs et le prolongement de la vie du patient." (Philip Day, "Cancer : Why we're still dying to know the truth", Credence Publications, 2000)

- "Plusieurs scientifiques à plein temps au Centre du Cancer Mac Gill ont envoyé à 118 docteurs, tous experts du cancer du poumon, un questionnaire pour déterminer le niveau de confiance qu'ils avaient dans les thérapies qu'ils appliquaient; on leur a demandé d'imaginer qu'ils avaient eux-mêmes contracté la maladie et laquelle des six thérapies expérimentales actuelles ils choisiraient.
79 médecins ont répondu, 64 d'entre eux ont dit qu'ils ne consentiraient pas à subir un traitement contenant du cis-platine - un des médicaments chimiothérapeutiques communs, tandis que 58 sur 79 croient que toutes les thérapies expérimentales ci-dessus ne sont pas acceptables en raison de leur inefficacité et du niveau élevé de toxicité de la chimiothérapie." (Philip Day, "Cancer : Why we're still dying to know the truth", Credence Publications, 2000)

- "Le docteur Ulrich Abel, un épidémiologiste allemand de la Clinique des tumeurs de Heidelberg-Mannheim, a étudié et analysé de manière exhaustive les principales études et expérimentations cliniques effectuées sur la chimiothérapie: " ... Il la décrit comme désolante du point de vue scientifique et maintient qu'au moins 80% des chimiothérapies administrées dans le monde sont sans valeur. Mais, même s'il n'y a pas de preuve scientifique, quelle qu'elle soit, que la chimiothérapie marche, ni les docteurs ni les patients ne sont préparés à l'abandonner."  (Lancet, Aug. 10, 1991)

- "Selon les associations médicales, les effets secondaires notoires et dangereux des médicaments sont devenus la quatrième cause principale de mortalité après l'infarctus, le cancer et l'apoplexie."  (Journal of The American Medical Association, april 15, 1998)

Source: A partir de Curenaturalicancro Sites web  link

 

 

 

 .... et voici ce que j'en dit!


Je ne sais pas si ce sondage reflète la position de l'ensemble du corps médical, mais il est parfaitement clair qu'avec la chimiothérapie, nous sommes dans le même marketing qu'avec n'importe quel médicament. Pour l'industrie pharmaceutique, il faut vendre, vendre encore vendre toujours et vendre n'importe quoi pourvu que ça fasse rentrer de l'argent - des milliards - dans les caisses. La chimiothérapie anticancéreuse n'est pas en soi - comme tout médicament - à condamner sans appel! Elle peut être la meilleure ou le pire des moyens.
Sarkozy a présidé à la mise en place du 2ème plan de lutte contre le cancer, qui démarre en  2010. Son contenu scientifique consiste à mettre en place une "cancérologie personnalisée". L'idée est très à la mode, on ne parle que de ça!

Mais de quoi s'agit il? Tout simplement, et en gros,  à partir de l'étude du génome et des caractéristiques bio-moléculaire du cancer de proposer une thérapeutique adaptée à chaque malade. Pour ceux qui ont pensé que personnalisé voulait dire adapté à une personne singulière avec son vécu, son passé, son hérédité, ses habitudes de vie  etc, bref sa personnalité, ben, c'est pas ça.
Il faut savoir donc qu'on va étudier les cancers selon des caractéristiques bio-moléculiare, qu'on va procéder à des classifications - comme pour les groupes sanguins ou tissulaires - qu'on réalisera des médicaments en génie génétique "personnalisés" et ensuite que ces médicaments serons utilisés en fonction de la "personnalité" de chaque cancer, c'est à dire de ses caractéristiques moléculaires. Bien entendu, il n'est pas question de faire un médicament pour chaque malade mais une gamme de produits correspondants aux cas les plus fréquents.  Nous sommes partis pour 100 ans avec à la clé beaucoup beaucoup de fric pour l'industrie pharmaceutique qui s'est engouffrée tambour battant dans le créneau.
 Alexender EgermontOui, mais pourquoi je raconte tout ça? En premier lieu parce que il faut savoir à quelle sauce on veut nous accommoder, mais surtout parce que les tenants de cette orientation tirent à boulets rouges .... sur la chimiothérapie qualifiée par directeur du plus grand centre anti cancéreux de France, Alexender Egermont (ci-contre) l'Institut Gustave Roussy, de thérapeutique médiévale!
 

 

 

Et à mon humble avis ils vont se planter comme ils se sont planté pour la chimiothérapie qui s'est généralisée, il faut le rappeler,  seulement à partir des années 70.
 

 

La vraie solution est la PREVENTION. En effet, un cancer a une vie cachée de 8 ans en moyenne. Durant cette longue période, l'embryon de cancer est très vulnérable, un rien peut le faire capoter. TOUS les spécialistes admettent cette réalité, mais très peu d'entre eux préconisent une politique de prévention. Pourtant, elle est facile à mettre en oeuvre. Nous savons que la courbe d'incidence du cancer démarre vers 40 ans, donc qu'un futur cancer s'installe vers 32 ans. L'étude SUVIMAX a montré qu'une simple complémentation en vitamines et sels minéraux suffisait à faire baisser cette incidence de cancers d'environ 30%. Cette étude a duré 8 ans.  Aucune conséquence en politique de santé publique n'a été tirée
Bien entendu, l'industrie pharmaceutique ne veut pas en entendre parler: on ne scie pas la branche sur laquelle on est assis. Le corps médical est sous la coupe des "grands patrons" qui font la pluie et le beau temps et qui sont grassement rémunérés par cette industrie (cherchez sur internet, vous verrez que la plupart de ces grands patrons émargent d'une façon ou d'une autre à un laboratoire). Et la majorité des médecins de base suivent sans broncher! Et malheur à ceux qui pensent le contraire et qui contestent chimiothérapie ou vaccins ou antibiothérapie. (Je précise que pour ces thérapeutiques - comme pour toutes les thérapeutiques, ce qui compte est de la façon dont elles sont utilisées, selon l'adage: de Claude Bernard: "rien n'est poison, tout est poison, c'est la dose qui fait le poison")

 

Je dois ajouter, car cela correspond à ma pratique et à des études réelles faites par quelques services spécialisés, de nombreux produits qualifiés de complémentaires ou alternatifs sont efficaces, mais interdits et pourchassés par les autorités aux ordres de l'industrie pharmaceutique.


Pour en savoir plus, sur la prévention des cancers, vous pouvez consulter  le site gernez.asso.fr


Il ne faut pas oublier dans cette affaire que seule la pression des personnes concernées, c'est à dire de nous tous, fera plier ce système.
 

 

Docteur Jacques Lacaze
Diplômé de cancérologie

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Médicaments
commenter cet article

commentaires

Hélène 28/03/2016 18:24

Bonjour Monsieur Lacaze, merci pour ce blog et votre courage de vous élever contre la toute puissance de l'industrie médicale. Je voudrais savoir si vous connaissez la cure anti-cancer de Breuss ainsi que le parcours médical, les recherches et le partage de Thierry Casasnovas (site régénère.org) et ce que vous en pensez, je les trouve l'un comme l'autre extrêmement intéressants.
Très cordialement,
Hélène

Jacques Lacaze 29/03/2016 17:19

Bonjour Madame. Je travaille depuis quelques décennies sur les travaux d'André Gernez. Je ne suis pas spécialiste ni du jeûne ni de l'alimentation. Je ne connais pas non plus Thierry Casasnovas. Donc, je ne vous donnerez pas de point de vue sur ces travaux et propositions. Je vous conseille de voir le très bon site: http://naturo-passion.com/category/jeune-2/
Mon point de vue sur ce qu'il faut appeler des écoles. D'une part je ne pense pas je n'adhère pas à une école qui développe toute une stratégie à partir d'un postula de base quel qu'il soit. Et d'autre part, je considère comme scandaleux que ces travaux sur l'alimentation en particulier, mais biens d'autres soient totalement occultés et ne fassent l'objet d'aucune recherche universitaires. Nous avons, comme citoyen de ce pays de savoir si telle ou telle proposition a des fondements indiscutables, ou novateurs, où apportent quelque chose, etc, ou au contraire présentent de graves inconvénients par exemple. La condamnation à priori, par exemple de l'homéopathie, ou de l'acupuncture et bien d'autres approches médicales relève d'un véritable pouvoir dictatorial.

Kai 03/03/2015 20:00

Bon à savoir: cet article est repris de Wikistrike (ce qui en dit long sur sa crédibilité quand on connait celle du site). De plus de nombreux éléments font qu'il y a énormément de biais dans cet article.

http://www.dur-a-avaler.com/cytotoxiques-cancers-oncologie-mensonges-web-chimiotherapie-cancerologie/

JACQUES LACAZE 10/03/2015 09:47

Bonjour. La crédibilité du site en question, comme celle de très nombreux sites est effectivement à considérer avec attention. Mais son aspect positif est que d'une façon très claire le problème de la chimiothérapie est posé. Je signale qu j'ai traité de très nombreuses personnes atteintes par un cancer et que le plus souvent, je sollicitais l'avis du Professeur Lucien Israël dans le service duquel j'avais appris la cancérologie. Les traitements qu'il proposait étaient très soigneusement évalués -et ne comportaient pas que de la chimio - et ça donnait des résultats. Bien entendu j'ai aussi et surtout utilisé ce qu'on appelait des médecines alternatives, avec aussi de très bons résultats et d'autres moins bons. Dans le premier cas (avec les propositions du Pr Israël les personnes se présentaient en début de traitement après le diagnostic, dans le 2éme cas c’était quand les traitements classiques n'étaient plus très actifs et que la personne était laissée en plan. Bref, un vrai débat est nécessaire, en dehors de toute prises de positions cherchant avant tout à faire admettre un parti pris.

Bertrand Morlay 29/01/2013 19:14


Il existe une chimiothérapie naturelle (extrait spécial de grande chélidoine) dénommé UKRAIN. Cette chimio naturelle à été utilisé, en particulier, par le Pof. S.
Jurasunas avec, semble t il, de bon résultat, sans les effets secondaires désastreux des cimios conventionnelles. Pour ma part, atteint d'un cancer du colon métastasé (poumons), j'ai subi en
2012 une dizaine de chimio classique (FolfIri). Je n'ai apparemment pas eu de grand bénéfices puisque mes nodules pulmonaires n'ont pas régressés, bien qu'ils se soient stabilisés. Au bout des 10
chimio, j'ai décidé d'arrêter car trop fatigué, et je commencai à déprimer. Je me suis tourner vers des compléments alimentaires (je ne peut en faire le détail, ici) et le résultat est le même
(nodules stables) avec un bien meilleur état général !Pour ceux qui serait intéressé par cette démarche il existe, entre autre, un site Américain donnant des protocole alternatif de compléments pour divers maladies. N'hésitez pas à utiliser Google Translate si vous avez quelques difficultés avec l'Anglais.

Jacques Lacaze 30/01/2013 07:57



Merci Bertrand pour ce témoignage. Il existe toute une série de plantes ayant des propriétés anticancéreuses. Les professeurs Lucienne Bézanger-Beauquesne et Madeleine Pinkas on rédigé un traité "Plantes
médicinales des régions tempérées" qui entre autres documente les plantes de ces régions ayant des propriétés anti  cancéreuses. L'action anticancéreuse est bien expliquée. Il existe des
plantes amazoniennes, africaines asiatiques ayant aussi de telles propriétés. Malheureusement la médecine classique et les laboratoires ne s'y intéressent pas, bien que la plmupart des
médicaments classique de ce domaine viennent de plantes. Pires la lédislation en limite voire interdise l'utilisation. Par exemple on ne peut pas utiliser des teintures mère de plantes trés
efficaces. Mon ami le Docteur Pierre Tubéry de Toulouse, aidé par un grand nombre de patients a bataillé durant bentôt 50 ans pour imposer "ses plantes africaines", qu'on peut se procurer en
Italie .....


C'est un grand débat qu'il conviendrait
d'ouvrir. Certains pays sont très en avance sur ce sujet.



LG 29/01/2013 12:45


Petite faute "des peurs qu'ils ont euES", bref, je découvre votre site et vais m'y plonger.


Puisque tout est fric, que pensez-vous du SIDA et des travaux de Antoine de Harven ou du livre de Rebecca Culshaw que je vous recommande, et qui nient que l'origine du Sida vienne du VIH ...


Merci !


Je vous mets en lien chez  Le Brebis Galleux Blogspot

Jacques Lacaze 29/01/2013 13:46



Je ne connais pas les auteurs que vous citez.


D'après ce que je lis depuis 30 ans, il existe un virus. Mais garder le concept de causalité univoque et stricte  entre virus et maladie et plus que très court. Sans entamer une longue
discussion, il faut réfléchir au raisonnnement suivant: quand un virus devient-il épidémique et donc dangereux? Quand il est plus virulent ou au contarire quand sa virulence s'affaiblit? La
réponse est quand la virulebe s'affaiblit. Il peu alors se propager et interférer avec une somme incalculable de mécanisme.


Le fait de ne plus trouver le virus chez une personne atteint d'une maladie ne prouve pas que le virus ne fait partie des condtiolns nécessaires au démarrage de la maladie. Bref il faut réfléchir
et se poser les bonnes questions et c'est pas facile. Je reproche à la médecine classique de ne pas se poser les bonnes questions. Mais c'est aussi le cas de certaines personnes qui pensent
différemment.



BROSSE 26/01/2013 17:20


Je partage tout a fait ton analyse ainsi que tes craintes sur le sujet ; G Lanctôt auteure de "LA MAFIA MEDICALE" dénonce  comme toi le systéme. Peu de patients savent que les effets
iatrogénes des médicaments causent autant de décés par an que les affections cardio vasculaires (étude de 1998 faite par la CNAM) ce rapport "confidentiel" n'a jamais été rendu publique , ce qui
en dit long sur l'influence des lobbys du monde de la pharmacie ! Les traitements anti cancer sont une manne pour les labos , de même ,les derniéres attaques contre les vaccins ont eut pour
conséquence la suppression des subventions à l'encontre de son auteur ,par exemple, ce qui confirme la collusion des différents acteurs du monde de la santé !

Claire Charlier 09/10/2012 14:32


Bonjour, je tenais à partager cette vidéo qui parle d'une méthode de guérison peu connue mais qui pourtant mériterait de l'être!! http://www.youtube.com/watch?v=dYb3pbA1cNY


 

Jacques Lacaze 09/10/2012 17:15



Merci Claire de vous être donné la peine de communiquer ce lien. Cette notion est introduite dans le protocole de préventiion active du cancer (et il ne faut pas oublier de l'athéromatose) sous
forme d'une diète annuelle de  1 mois qui place l'organisme en acidose, situation qui est très défavorable aux cellules cancéreuse. L'utilisation plus large du jeune est bien entendu un très
grand moyen thérapeutique qui a un seul défaut, il ne rapporte strictement rien aux laboratoires pharmaceutiques!



valerie71 08/08/2012 00:11


Et pour cause!!! la recente découverte americaine 


"La chimiothérapie favoriserait, dans certains cas, la relance de cancers...Selon une nouvelle étude américaine, la chimiothérapie endommagerait des cellules saines
en les poussant à produire une protéine qui alimente la tumeur.!!!??"


 Je n’ai pas
l’intention de discréditer toutes les études scientifiques qui ont été réalisées pour résoudre le problème
du cancer, mais il existe des remedes naturels comme la recette de père zago à base de l'aloé arborescens  il fortifie le système immunitaire et apporte au malade un peu de soulagement,
beaucoup de bienfaits et améliore sa qualité de vie. La formule sert à effectuer un nettoyage général de l’organisme, en particulier du sang, et peut résulter sur la
guérison du cancer et d’autres maladies similaires telles que les rhumatismes, l’arthrose, etc.. Cela peut valoir
la peine d’entreprendre cette initiative puisqu’elle a l’avantage d'étre très peu coûteuse et sans contre-indication
ni effet secondaire indésirable


http://www.terre-cosmos.com/









 


 


 


 


 




Jacques Lacaze 08/08/2012 07:45



Une petite pub reste acceptable ! Donc acte: j'accepte ce commentaire.


Mais j'ajoute que depuis la nuit des temps, les civiiisations ont trouvé des parades aux cancers. De très nombreux remèdes ont été proposés, sans doute celui que Valérie71 propose. Par allieurs
depuis un s!ècle de très bons travaux restés marginaux ont permis de créer des thérapeutqiues efficaces. Je pense aux produits de Solomidès, de Beljanski, de Tubéry, au viscum album et à une
foule d'autres. C'est pourquoi en 85 avait été mis en place une commission de travail par la Ministre Mme Georgina  Dufoix pour établir des propositioins d'évaluation de toutes ces
pratiques, remèdes, thérapeutiques. La réaction de l'Institution cancérologique et de l'industrie pharmaceutique a été à la hauteur des peurs qu'ils ont eu sur le devenir de leur fabuleux
profits, et ils ont réussi à bloquer le rapport que nous avions fait et qui était publié par la Documentation Française (actuellement indisponible!).


Et maintenat comme plus personne ne peut nier l'échec de cette politique criminelle de lutte contre le cancer qui ne permet pas d'endiguer la progression de la maladie ni d'améliorer les
résultats hors la détection plus précoce (qui a une lilmite absolue que les chercheurs n'arrivent pas à franchir) on change de stratégie pour en adopter une qui ira à l'échec!


Et surtput, surtout, on refuse, vent debout, de passer à une vraie politique de prévention. Dans une telle politique, toutes les thérapeutiques devraient être évaluées et proposées. Il faut
l'imposer par tous les moyens à notre disposition: en se référent à la devise "Quand le gouvernement viole le droit du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple,
le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs" SELON LA CONSTITUTION DU PEUPLE FRANçAIS DE 1793!