Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 08:07

Soldat-au-Mali.pngLES BOMBARDEMENTS  AU MALI ET L'INTERVENTIONISME OCCIDENTAL

 

 

 

Sur son blog, Bernard Gensane publie un article (traduit en français) de Glenn Greenwald pour le Guardian. C'est un article très important pour comprendre la politique les gouvernants français de droite comme de gauche, et l'ensemble de la soit disante "communauté internationale", c'est à dire "l'Occident" mener partout dans le monde. Cette politique, de sang et de larmes, a pour but d'assurer ce qui est appelé pudiquement "la croissance" c'est à dire  l'accroissement souhaité sans limite du profit des plus riches.

Mais c'est aussi pour que dans cet Occident, nous ayons électricité à gogo, téléphone portable et ordinateur à jeter sans retenue, autoroute et voiture .... que cette politique est menée.

Lisez l'article en entier et sa présentation par Bernard. C'est indispensable.

Cliquez sur:  link

Je reproduis ci-dessous les grands titres.

Jacques Lacaze

 

____________________________________________________________________________________________________________    

Au moment où des avions français bombardent le Mali, une statistique toute simple explique le contexte : cette nation de l’Afrique de l’Ouest de 15 millions d’habitants est le huitième pays où les puissances occidentales ont, ces dernières années, bombardé et tué des musulmans, après l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan, le Yémen, la Libye, la Somalie et les Philippines (sans parler des nombreuses tyrannies mortifères soutenues par l’Occident dans cette région du globe). Pour des raisons évidentes, la rhétorique selon laquelle l’Occident n’est pas en guerre avec le monde musulman sonne de plus en plus faux chaque fois que le militarisme progresse. Mais cette nouvelle campagne massive de bombardements nous révèle des enseignements essentiels concernant l’interventionnisme occidental, des leçons qui, comme toujours, sont résolument ignorées.

.....

Premièrement, comme l’a souligné le New York Times, l’instabilité que connaît le Mali est, pour une large part, la conséquence directe de l’intervention de l’Otan en Libye.

.....

Deuxièmement, le renversement du gouvernement du Mali fut facilité par la désertion de soldats entraînés et armés par les États-Unis. 

.....

Troisièmement, les bombardements de musulmans dans un nouveau pays provoqueront à l’évidence toujours plus de sentiments anti-occidentaux, ce qui alimentera le terrorisme. 

.....

Quatrièmement, en dépit de la rhétorique d’autosatisfaction dont les démocraties occidentales adorent se délecter, il est extraordinaire de constater à quel point ces guerres sont menées sans aucune référence à un quelconque processus démocratique.

.....

Les bombardements français au Mali, avec peut-être la participation des États-Unis, sont une illustration du mode d’intervention occidental. La “ guerre contre le terrorisme ” est une guerre qui assure sa propre pérennité, précisément parce qu’elle crée sans fin ses propres ennemis et qu’elle fournit l’huile garantissant que le feu brûlera jusqu’à la fin des temps. Mais la propagande à base de slogans qui sert à justifier tout ceci est à ce point facile et de pacotille (il faut tuer les terroristes !) qu’il est difficile de percevoir quand tout cela s’arrêtera. La peur aveugle – pas seulement de la violence, mais de l’Autre – qui a été greffée avec succès dans le cerveau de nombreux citoyens occidentaux est telle que ce simple vocable vide de sens (les terroristes) est capable, à lui seul, d’engendrer un soutien inconditionnel à toute initiative prise en leur nom, quel que soit le secret ou le manque de preuves qui l’entoure.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article

commentaires