Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 16:25

DETECTER UN CANCER DU SEIN AU TOUT DEBUT ENFIN A LA PORTEE DES FEMMES?

     Une information diffusée par l’AFP et reprise par des revues médicale, indique qu’une équipe de chercheurs japonais ont présenté en octobre dernier « un détecteur de cancer du sein à utiliser à domicile".

     Ce détecteur, a été conçu par le laboratoire  d’ingénierie médicale Newcat de la Nihon University après 8 ans de travaux. Il se présente sous la forme d’une boule qui tient dans la paume de la main. Cette boule est munie d’un capteur  à diode électroluminescente (LED) et un photo-transistor. Plaquée contre le sein, elle va pouvoir détecter une accumulation de sang pouvant être liée à une petite tumeur cancéreuse, explique le Professeur Mineyuki Haruta.

      Une mammographie, associée à une échographie deviennent alors parfaitement indiquée. Ces examens contribuerons à affirmer ou non la nature cancéreuse   de ce qui a été détecté.

      Cet appareil rendra l’utilisation de la mammographie licite mais ciblée et donc réduire au strict nécessaire l’utilisation des mammographies. Et ceci en améliorant  la détection précoce d’un cancer.

      A priori l’utilisation de l’appareil devrait se faire tous les deux ou trois mois (voir mon précédent article).

     « L’appareil est prêt, mais nous sommes une Université et n’avons pas la possibilité de le fabriquer et le vendre. Nous sommes donc à la recherche d’une entreprise qui pourrait le produire et le commercialiser », indique Monsieur Haruta. « Nous aimerions que les femmes puissent bénéficier un jour de cet appareil pour un prix inférieur à 150 € », ajoute le chercheur.

 

       Il est très urgent de suivre cette piste. La santé des femmes est en question et doit passer avant celle des radiologues. Ce pourrait aller très vite, surtout si les organismes sociaux (sécu, mutuelles ....) et l’Etat s’en mêlent.   Qui vont-ils écouter : les lobbies médicaux industriels ou les spécialistes de santé publique ? Et pourquoi pas les usagers ne s'en mêleraient-il pas?

      Disons le clairement, oui, s’il est possible de détecter d’une façon simple et très précoce la survenue d’un cancer du sein, il faut agir vite, très vite. Les décideurs devrons être jugé à leur acte devant cette révélation.

       Bien entendu, je pense que la mise en route d’une politique publique de prévention générale des cancers est d’une nécessité absolue. Mais ne négligeons aucune piste et celle de la détection ultra précoce en est une.

      Je pense que d’une façon générale, la mise au point d’appareils technologiques simples pour que chacune et chacun puissent s’auto surveiller, devrait être à l’ordre du jour. Par exemple de tonomètres pour mesurer la pression intra-oculaire. Des appareils d’auto surveillance de la pression artérielle existent, pourquoi pas multiplier ce genre d’appareils ? En faire une utilisation citoyenne ? bref ouvrir le champ à la possibilité d’une vraie surveillance de notre santé par chacun.  

Docteur Jacques Lacaze

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article

commentaires

barbolosi 25/02/2014 10:19


 j ai une mastose depuis fort longtemps .


j ai resiste aux operations  proposees a plusieures reprises  parce que ma mere ayant eu le meme probleme  a accepte les interventions  et il y  a eu recidive.


 


Je me contente  d une mamo tous les deux ou trois ans  malgre les avis  contraires . 


Neanmoins un seul radiologue  N EST  pas favorable a la multiplication des examens qui eux par contre pourraient contribuer a declencher  un cancer

Cordova isabelle 09/02/2014 23:26


Merci de m avoir répondu. Je veux bien écrire ce courier mais si je suis seule à signer, ça n aura pas beaucoup d impact. Et puis il faudrait y joindre une documentation technique détaillée de
cet appareil ainsi qu un minimum de résultats de mesures . Comment faire? 

Cordova isabelle 09/02/2014 13:00


Bonjour à vous médecins qui nous apportent des informations utiles.et pertinentes et merci.


Au sujet de ce petit appareil qui ns permettrait de déceler d éventuelles micro-tumeurs du sein,ne pourrions ns pas faire un courrier ou une pétition pour demander à nos décideurs de permettre sa
fabrication et surtout son utilisation en Europe?      Une utilisatrice future et décidée car déjà atteinte de 2 cancers des seins à 50 ans.          
 s du sein à

Jacques Lacaze 09/02/2014 14:07



Ce serait une très belle intiative que de faire un courrier à Mme Marisol Touraine signalant ce travail japonais et la nécessité d'accélérer au maximum sa commercialisation.


Si un tel courrier est réalisé et envoyé, je le mettrais sur ce blog et demanderais à ce qu'il soit répercuté sur un maximun de moyens de communication.



Docteur X 05/11/2013 09:06


C'est peut-être le moment et l'endroit pour dénoncer ce qu'on observe actuellement, ce qu'on subit quotidiennement: la disparition des teintures-mères en pharmacie.


Voilà des produits parfaitement sains, issus de la Nature, qui n'ont jamais fait de mal à personne, qu'on utilise depuis 200 ans pour le moins avec des résultats remarquables, d'un prix très
modique, mais qui doivent faire l'objet d'évaluations au coût faramineux, qui va  bien au-delà de leur seuil de  rentabilité.


C'est à mettre en parallèle avec ces molécules chimiques extrêmement rentables, au point de passer les tests d'évaluation sans aucun problème de financement, qu'on nous lance régulièrement à coup
de publicité par visiteurs médicaux interposés, par de longs panégériques dans les revues médicales financées par l'industrie pharmaceutique, qu'on nous présente comme la nouvelle panacée en
fanfare, et qui repartent du marché quelques années plus tard  sans tambour ni trompettea près avoir fait quelques centaines de morts et délabré plusieurs milliers de victimes, non sans
avoir au passage largement ponctionné les finances publiques.


Rendez-nous nos teintures-mères, et fichez-nous la paix avec vos évaluations bidons: elles n'en ont pas besoin. C'est encore un exemple d'accaparement de la Nature au bénéfice de concurrents
privés, comme on le voit pour l'interdiction de fait des semences naturelles et se reproduisant naturellement exigé et obtenu à grands coups de corruption par Monsanto et ses frères diaboliques.


La médecine, comme la nature, n'appartient pas à l'industrie: c'est notre patrimoine, et il nous faut le défendre.

Jacques Lacaze 05/11/2013 09:18



La disparition des teintures mère homéopathiques est  un véritable crime contre le peuple. Elle prend son origine bien entendu dans le totalitarisme de la médecine soit disant scientifique.


Je pense que ce qui est visé, c'est la pratique médicale même. Le laboratoire pharmaceutqiue  a suplanté le médecin dans l'élaboration du traitement dans le cadre de la rencontre d'un coté
d'une connaissance et d'une d'un vouloir faire, et de l'autre d'une personne en souffrance. Ce laboratoire qui n'a pour but que "faire du fric" à tout prix dicte sa loi au médecin qui devient de
fait un prescripteur de big-pharma.
Nous avons vécu en 86 la fin des préparations magistrales et de l'essentiel de la phytothérapie avec l'interdiction de pratiques encore tolérées comme les produits de Vernez. Nous arrivons au
bout du processus avec l'interdiction des teintures mère et la mise au pas de l'homéopathie: l'impossibilité totale de construire avec des moyens simples une thérapeutique efficace.


IL FAUT, PRATICIENS ET PATIENTS RESISTER A TOUT PRIX. Et que les généralistes "allopathes ne se trompent pa, ils sont dans le collimateur eux aussi: gare à eux s'il ne debviennent d'une façon ou
d'une autre des salariés de big-pharma. Le processus est en marche. Nous entrons de plein pied dans "Le meilleur des mondes" concentrationnaires.



Docteur X 04/11/2013 19:35


La thermographie mammaire existe depuis longtemps, et n'a pas eu grand succès. Et même, la FDA ne la conseille pas:


http://www.santeweb.ch/santeweb/Sujets_Prioritaires/Cancer_du_sein/Actualites/Cancer_du_sein_Mise_en_garde_concernant_la_thermographie.php


Mais la FDA est plutôt à voir comme un syndicat d'intérêts médicaux, aussi on n'est pas obligé de la croire. 


Etant donné que l'hypervascularisation, avec formation de néo-vaisseaux, est caractéristique du cancer, la piste parait intéressante, d'autant que la fréquence des examens est dénuée de tout
danger. Associée à l'auto-palpation, ce pourrait être une méthode commmode et sûre de dépistage précoce, si chaque femme peut le faire à la maison régulièrement.

Jacques Lacaze 05/11/2013 07:57



Tout à fait, il faudrait bien sur associer une telle méthode avec l'autopalpation. L'intérêt est d'ouvrir la possibilté d'autosurveillance de sa santé et ainsi de changer les rapports
médecins/patients et conférer d'ailleurs aux médecin généralistes - les vrais médecins - une responsabilté , des cjhamps d'action d'un très grand intérêt et d'une grande efficacité. Être celui
qui prescrit en grande série les produits de big-pharama n'a jamais été une situation exaltante!


Bien sur cela nécéssité de balayer sans état d'âme la sacro sainte médecine fondée sur les preuves qui veut régler son compte au nom de 150 ans d'expérience les millénaires de pratiques médicale
des médecines traditionnelles et popualires issues de toutes les civilisation.


Un bon coup de balaie s'impose!