Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 08:35

 

Artois blason

Jean d'Artois

le retour?

Ci-contre, le nouveau blason de la région minière?

 

 

 

 

 

 

On peut se poser la question, après les discours prononcés le 11 janvier par Monsieur Jean Pierre Kucheida, Maire de Liévin et Monsieur Daniel Percheron Président du Conseil Régonal Nord-Pas-de-Calais.

 

      Monsieur Kucheida, l'actuel Président de la communauté d'agglomérations de Lens-Liévin  a connu une célébrité nationale en décembre dernier, célébrité liée à des soupçons sur des malversations liées à  la double casquette de l'élu liévinois : en effet il est le principal dirigeant de deux sociétés immobilières, la SOGINORPA qui gère le patrimoine de maisons de mineurs (62000) issu des houillères et celle d'ADEVIA, société immobilière d'importance nationle. Par ailleurs il est président très actif de l'Association des communes minières. Il ne cache pas depuis déja plusieurs années  sa volonté d'agir pour la création d'une métropole  centrée sur Lens et s'étendant de Douai à l'ouest du bassin minier en englobant l'Arrageois, et qui aurait Lens pour capitale. Cette métropole serait donc concurrente de la métropole lilloise.

 

     Ses principaux atouts serait le Louvre Lens, l'équipe du racing club de Lens, actuellement en assez mauvaise posture et le stade couvert régional situé à Liévin. Ceci alors que la désindustrialistion de la région n'a cessé de progresser depuis la fermeture des mines. La plupart des usines importantes ou moyennes ont disparu. Par contre le secteur tertiaire s'est largement développé. Mais à quoi peut servir d'avoir de multiples grandes surface de toute sorte, des concessions automobiles, etc s'il n'y a pas de production? La production industrielle est le moyen principal pour amener dans un territoire richesses et ressources.

 

      Faire du Louvre Lens le principal facteur économique est plus que discutable et penser que transformer le patrimoine minier en moyen d'attraction touristique génératrice de ressources pour la région relève d'une grand naïveté, même s'il est reconnu comme patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO.

 

      C'est durant l'activité des mines qu'il fallait oeuvrer pour cette classe ouvrière qui a joué un rôle si important dans notre pays. Il fallait se battre avec elle, la soutenir pour la sécurité, pour la préventiion contre la silicose et les accidents du travail. Car ce n'est pas la mine qui tue, mais l'exploitation capitaliste de la classe ouvrière, ceci comme partout, dans toutes les industries. Ils sont restés bien seuls, les mineurs pour défendre leurs droits. Et non seulement, ils n'ont pas eu, quand il le fallait, le soutien que leurs luttes méritaient, mais la corporation miniére en 48, alors qu'elle se mobilisait pour défendre le statut du mineur élaboré par les syndicats et mis en place par les ministres communistes du gouvernement du général de Gaulle, a connu une répression épouvantable, sans doute une des pires depuis la Commune de Paris, par les forces armées envoyées dans les corons pour réprimer les mineurs et  l'ensemble de cette population héroïque qui a joué un rôle décisif dans la Libération de la France et sa reconstruction. Et cette répression suite aux décrets scélérats du ministre socialiste Robert Lacoste, a été menée sous les ordres d'un  autre ministre socialiste : le sinistre Jules Moch. 65 ans après, justice n'a toujours pas été rendue aux mineurs.

 

       L' hommage rendu au peuple des mines, aux mineurs est plus que largement mérité. Mais il vient un peu tard.

 

      Pour revenir au  discours de Monsieur Percheron du 11 janvier, nous entrons dans une forme de surréalisme. Il a appelé de ses voeux la  création d'une Métropole de l'Artois en faisant référence aux mannes de Jean d'Artois, dit Jean Sans Peur. Comme Monsieur Kucheida, il a revendiqué pour Lens d'être la capitale de cette future nouvelle Métropole-Province d'Artois. En oubliant peut être que la capitale historique de l'Artois fut Arras et que ses dimensions dépassaient le bassin minier même étendu  étendu à l'Arrageois.

 

     Mais surtout, il a indiqué avec beaucoup de fougue qu'une telle nouvelle Métropole d'Artois deviendrait une Métropole verte, clôturant l'épisode "noir" de l'exploitation minière. Le PS garde bien le cap, celui de dissoudre le passé minier dans un "renouveau" basé sur le tourisme dans un pays vert sans industrie.

 

      Mon point de vue est clair : c'est une utopie totale. Seule une grande politqiue  régionale et nationale de réindustrialisation, étroitement liée à un contrôle strict par les travailleurs, mais aussi à la nationalisation des secteurs ayant bénéficié d'argent public et mettant la clé sous la porte pour aller gagner du fric ailleurs, est la solution. Bref, une telle politqiue, sous contrôle non seulement des élus, mais aussi de la population de notre Région, est nécessaire.

 

        Saurons- nous l'imposer?

Jacques Lacaze

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Idées Débats
commenter cet article

commentaires