Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 15:56

Iouri Iourtchenko 

« Les gars  (il s'agit d'officiel français) , vous essayez déjà de me bâillonner à Donetsk. Et à Paris, vous me fermerez toutes les issues vers la presse. Nous savons bien, vous et moi, quelle est la position officielle de la France sur l’Ukraine. Nous savons ce qu’écrivent les médias français. Cela ne correspond pas à ce que j’ai vu de mes propres yeux. C’est pourquoi j’irai me soigner dans un hôpital de Moscou. Et ensuite, bien sûr, j’irai à Paris, car j’ai là bas ma femme et ma fille ». Iouri Iourtchenko

 

 

 

"Une tenue de camouflage poussiéreuse, la carte de correspondant de guerre, un étui à la ceinture… D’où ce type de Paris tient-il sa tristesse slave ? Le mot oublié de « département politique ». Le camarade qui n’est pas revenu du front, il dormait encore hier sur la couchette voisine. « Hélas, les routes, la poussière et le brouillard » (chanson célèbre de la 2° guerre mondiale). Il nous semblait que la guerre, c’était du passé. Mais voici qu’à nouveau les bottes des soldats piétinent l’herbe sauvage de la steppe le long des routes du Donbass.

Le poète russe résidant en France, l’acteur et le dramaturge Iouri Iourtchenko est très connu, ces derniers temps, pour avoir soudain quitté l’Europe prospère et s’enrôler comme volontaire dans Slaviansk assiégée, puis tomber en captivité chez les combattants du bataillon « Donbass ». Quand j’ai entendu que Iourtchenko était libre, j’ai pensé qu’il allait tout de suite rentrer à Paris. Pourtant, il s’avère qu’il est soigné dans un hôpital moscovite ordinaire".

 

 

Ainsi commence le récit de Youri Iourtchenko. Lisez la suite en cliquant sur: link

 

 

Iouri-Iourtchenlo-2.jpgEt pour en savoir plus, cliquez sur : link

et sur: link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le retour de la chose immonde:

"Vous, apprenez à voir, au lieu de regarder

Bêtement. Agissez au lieu de bavarder.

Voilà ce qui a failli dominer une fois le monde.

Les peuples ont fini par en avoir raison.

Mais nul ne doit chanter victoire hors de saison:

 

Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la chose immonde."

Bertold Brecht, "la résistible ascenssion d'Arturo Ui, Théâtre National Populaire Palais de Chaillot 8 novembre 1960".

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 10:47

 

J'ai trouvé ce court article dans: linkhttp://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/344177-daech,-muni-d-ebola:

 

"Après avoir fait de DAECH une organisation  » imbattable », et ce, à grand renfort des médias, les Etats Unis viennent de publier une nouvelle information propre à terroriser des populations entières en Occident : » les experts américains n’écartent pas la possibilité pour DAECH d’utiliser des armes biologiques contaminées au virus d’Ebola.

 

"Cela pourrait être le cas vue que la fabrication de ces armes ne demande pas une technologie trop avancée. Al Chimokos, un officier à la retraite de l’Académie des sciences maritimes juge parfaitement possible que les kamikazes de DAECH s’imbibent de virus d’Ebola avant d’attaquer les occidentaux dans le cadre des attaques suicides.

 

"Les terroristes pourront aussi en êtres porteurs et se rendre dans les pays européens, contaminer l’eau, les vêtements des victimes ou tout simplement les toucher. Pour les experts politiques il est curieux de voir à quel point les médias mainstream font preuve d’imagination et d’affabulation pour aplanir le terrain aux interventions militaires des grandes puissances dans les pays du Moyen-Orient. Car quel citoyen occidental, aussi anti guerre soit-il, oserait désormais contester une offensive militaire contre la Syrie, l’Irak … face aux perspectives des jihadistes atteints d’Ebola qui partiraient aux Etats Unis et en Europe rien que pour provoquer des épidémies ?"

 

Je ne cache pas que je considère l'administration des USA comme le pire  ennemie des peuples du Monde et des peuples d'Europe en particulier. Je pense que le gouvernement français actuel est servilement - et contre l'intérêt de notre pays - aux ordrex du gouvernement étatsunien.

Il me semble que les informations qui nous ont assenées par les médias vont tout à fait dans le sens de nous faire croire qu'on ne peut pas vaincre ces groupes armés criminels. Au demeurant il est quand surprenant que durant plus de 5 ans les gouvernants occidentaux non seulement on laissé ce soit disant état islamique se développer mais l'ont favorisé en fermant les yeux sur l'achat du pétrole à prix bardé. Et on découvre la dangerosité d'un coup! Et que dire de l'attitude du gouvernement Turc! Quand même bizare!

L'affaire du virus ébola n'est aussi pas claire du tout. Outre que de nombreux travaux montrent que l'utilistaion de magnésium et de vitamine C à très haute dose sont des moyens simplissimes et très bon marchés et pourraient être mise en oeuvre; tout ce qu'il y a derrière cette campagne concernant l'industrie pharmaceutique et les manoeuvres de la CIA est très opaque.

je pense qu'en notre âme et conscience, nous devons nous poser des questions sur ces évènements rechercher d'autres infos que celles qu'on nous livre, réfléchir etc et c'est très facile aujourd'hui.

Je me pose des questions, je cherche en ce qui me concerne, mais je n'ai pas vocation à fournir un prêt à penser et une psoition établie à laquelle il faudrait se ralier. Ce genre de démarche me paraît aujourd'hui comme très négative. Fait elle partie de l'ambiance actulle en France et ailleurs? Je le pense.

Jacques Lacaze


Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 08:26

LE PEUPLE DE FRANCE A DROIT A LA VERITE,

A TOUTE LA VERITE!

Je publie cette information dramatique, car elle a été diffusée par l'Agence France Presse (AFP) et je ne l'ai pas entendu ni sur France Inter ni sur France 2 que je regarde régulièrement.

Pour nous, c'est le problème central.

Peut-on faire confiance à un système d'information totalement à la botte du pouvoir? C'est gravissime, car à notre nom et à nos frais, l'armée française - qui n'est plus une armée de conscription - effectue partout dans le monde, depuis des années des bombardements meurtriers surtout pour les populations civiles.

La situation très préoccupante actuelle  en Libye n'est vraiment pas à la gloire de la France, ni bien entendu, des autres puissances occidentales qui sont intervenus contre le pays qui était le plus développé d’Afrique et qui a été  renvoyé 50 ans en arrière.

C'est pourquoi je ne dis "pas en notre nom".

Notre devoir à tous est de chercher des informations partout ou c'est disponible, mais aussi d'exiger que le service public d'information, lui aussi payé par nos impôts devienne réellement objectif et cesse de se place sous les ordres d'intérêts et d'un pouvoir partisan qui selon moi conduit la France au désastre.

Jacques Lacaze

 

SYRIE: 41 ENFANTS TUES

DANS UN ATTENTAT CONTRE

LEUR ECOLE A HOMS

Le Nouvel Observateur avec  AFP -  Publié le 01-10-2014 à 21h33

Il s'agit d'un des bilans les plus élevés en terme de mort d'enfants depuis le début du conflit syrien il y plus de trois ans.

41 enfants syriens ont été tués dans un attentat contre leur école à Homs, le 1er octobre 2014, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). (souligné par moi, JL, car cet organisme basé à Londres n'est pas du tout favorable au gouvernement syrien actuel)

Sept autres personnes - quatre civils et trois membres des forces de sécurité-  sont mortes dans l'attaque contre l'école d'Akrama, quartier à majorité alaouite de Homs, la troisième ville de Syrie contrôlée quasi-totalement par les troupes du régime de Bachar el-Assad, selon l'OSDH. Bachar el-Assad est issu de cette communauté minoritaire en Syrie.

"Les enfants morts sont âgés entre six et neuf ans", a précisé à l'AFP le gouverneur de Homs, Talal al-Barazi.

Un modus operandi qui rappelle celui de Daesh

Il s'agit d'un des bilans les plus élevés en terme de mort d'enfants depuis le début du conflit syrien il y plus de trois ans. L'attaque chimique contre la Ghouta orientale près de Damas en 2013 avait tué des dizaines d'enfants tandis que 49 enfants parmi une centaine de personnes avaient perdu la vie dans le massacre de Houla dans la province de Homs en 2012.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais son modus operandi rappelle ceux commis régulièrement par les djihadistes de Daesh, l'Etat islamique (EI) ou ceux du Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, engagés dans la guerre en Syrie.

"Au moins 41 enfants sont morts et plusieurs sont encore portés disparus", a dit le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.  "Un kamikaze a posé une bombe dans un lieu devant l'école puis il s'est fait exploser dans un autre lieu devant l'établissement", a-t-il ajouté. "Il y avait des corps complètement déchiquetés". 

Une pile de cartables abandonnés sur un trottoir

Des pages Facebook pro-régime ont posté des images des lieux de l'attaque, dont une pile de cartables abandonnés sur un trottoir.

Une page, intitulée le Club de la jeunesse de Homs, a diffusé une vidéo amateur, non authentifiée, montrant des habitants paniqués, qui évacuaient des écoliers en uniforme bleu et rose. Des enfants criaient, un garçon au moins était blessé. Des parties de corps humains étaient visibles dans la rue, au milieu des décombres, tandis qu'une épaisse fumée s'élevait et qu'une voiture était en feu.

A la mi-juin, deux attentats avaient déjà frappé ce quartier loyaliste de Homs. (En avez vous entendu parlé?)

Le régime a repris en mai le contrôle de la quasi-totalité de la ville après le retrait des rebelles du vieux Homs assiégé pendant deux ans par l'armée.

Seul le quartier de Waer reste aux mains des insurgés. Mercredi, un obus de mortier tiré par l'armée s'est abattu sur le secteur sans faire de victime, selon l'OSDH.

Dans le conflit qui ravage la Syrie depuis mars 2011 et qui avait commencé par des manifestations pacifiques réprimées dans le sang, la rébellion est à majorité sunnite, comme la population syrienne, tandis que le pouvoir est dirigé par le clan alaouite des Assad. (Je signale que le gouvernement Syrien a toujours comporté, et encore aujourd'hui des personnalités appartement à toute les confessions. C'est très facile à vérifier pour peu qu'on soit curieux JL)

 

Pour lire l'article de l'AFP et du Nouvel Observateur,

cliquez sur: link

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 17:18

 Pas dans les écoles, pas dès 9 ans !!

NON à la vaccination massive des enfants contre les papillomavirus

Madame, Monsieur, Pr Henri Joyeux

Je suis le Professeur Henri Joyeux, cancérologue et chirurgien. 

Je vous écris car le Haut Conseil de Santé publique a publié un rapport qui préconise :

  • d’introduire massivement dans les écoles la vaccination contre les papillomavirus (HPV), pour essayer de lutter contre le cancer du col de l’utérus et d’autres infections sexuellement transmissibles ;

  • d’abaisser à 9 ans l’âge de la vaccination, pour les filles comme pour les garçons.

A mon avis, cela ne peut qu’être le résultat du lobbying des labos pharmaceutiques internationaux

Les 2 vaccins actuels appelés Gardasil et Cervarix, comportent des risques d’effets indésirables graves.  

Pire, ils vous cachent que ces vaccins ne protègent pas du tout à 100 % contre le cancer du col de l’utérus. La protection est à peine de 70 % ! 

Cela veut dire qu’une personne vaccinée a toujours 30 % de risque d’attraper le cancer du col de l’utérus.

Les papillomavirus se transmettent par voie essentiellement sexuelle. Cela signifie que le vaccin ne devrait concerner que les populations à risque. Vacciner massivement les petites filles (et bientôt aussi les petits garçons) dans les écoles n’a aucun sens. 

C’est leur faire prendre un risque qui, dans beaucoup de cas, n’est pas justifié. 

C’est pourquoi je vous invite à signer notre pétition demandant un moratoire pour ces vaccins qui ne doivent pas être imposés dans les écoles, sans une information complète et transparente des parents. 

N’acceptez pas que les Autorités appliquent à votre enfant une mesure sanitaire qui n’est pas faite pour lui.

Il y a de bonnes raisons d’être très inquiet. 

Même mon collègue le Professeur Guy Vallancien, urologue, chef de service à l’Institut Montsouris, membre de l’Académie Nationale de Médecine, qui est très favorable au vaccin, a lui même écrit : 

« L’analyse des données de pharmacovigilance a fait état de 26 675 effets indésirables graves dont 113 cas de sclérose en plaques (SEP). » 

« En France, 435 cas d’effets indésirables graves dont 135 de maladies auto-immunes incluant 15 cas de SEP ont été rapportés au réseau national des centres régionaux de pharmacovigilance et au laboratoire producteur.  » 

Vous pouvez lire son article complet dans les sources plus bas. (1) 

Ces jeunes filles aujourd’hui invalides à vie ont pour beaucoup été vaccinées au Gardasil inutilement, alors qu’elles ne faisaient pas partie des populations à risque. 

Pour éviter que des centaines ou des milliers d’autres cas se produisent dans les années à venir, peut-être même dans votre famille, merci de signer notre pétition afin qu’il n’arrive pas la même complication à votre enfant.  

En Autriche, suite au décès d’une jeune femme vaccinée au Gardasil, un rapport a été publié démontrant que l’efficacité à long terme d’une telle vaccination serait « tout à fait négligeable ». La ministre autrichienne de la Santé, le Dr Andrea Kdolsky, a décidé de retirer les vaccins anti-HPV du programme officiel, de ne plus les rembourser et de mettre plutôt l’accent sur le dépistage. 

L’Agence Européenne du Médicament (EMEA) a publié le 24 janvier 2008 le décès de femmes préalablement vaccinées par le Gardasil. 

C’est pourquoi, il est plus qu’
imprudent de vouloir vacciner tous les enfants contre les papillomavirus de façon uniforme. C’est irresponsable. 

Mais nous ne serons entendus des autorités que si nous sommes des centaines de milliers à signer cette pétition. 

Dès février 2007, la télévision américaine annonçait par des interviews de graves complications et présentait des victimes du Gardasil vivantes et des photos de jeunes femmes décédées. 

Le Japon a décidé de ne plus recommander ce vaccin en 2013. 

En France, une plainte a été déposée par la jeune Océane Bourguignon et d’autres jeunes filles contre Sanofi, fabricant du vaccin. Elles ont subi de gravissimes atteintes au cerveau et à la moelle épinière après avoir été vaccinées. 

« On ne connaît pas son efficacité. On ne connaît pas sa dangerosité » a déclaré le Dr Jean-Paul Hamon, président de l’association des médecins de France, sur TF1, au sujet du Gardasil. (2) 

« La seule chose qui est efficace, c’est le frottis. Et là on préfère mettre 300 millions d’euros pour quelque chose dont on ne connaît pas l’efficacité, et dont on ne connaît pas la dangerosité », a-t-il insisté. 

C’est rigoureusement exact : si vous ou votre enfant craint d’être infectée par le papillomavirus (HPV), vous devez faire un frottis et, si des lésions précancéreuses sont trouvées, elles pourront être soignées. 

Mais surtout pas de vaccin. Cela pourrait même augmenter votre risque de cancer !!  

Deux analyses sur l’impact du vaccin chez des femmes déjà infectées avant la vaccination ont montré une hausse du nombre de lésions cervicales précancéreuses de haut grade dans le groupe Gardasil® par rapport au groupe placebo.  

Heureusement, la différence n’était pas significative. Mais cela prouve que de toutes façons le vaccin ne sert à rien si on est déjà infecté, ce qui n’est guère surprenant.

Mais le pire, c’est qu’on n’est même pas sûr non plus de son efficacité à long terme chez les personnes non infectées au moment de la vaccination

La Haute Autorité de Santé écrit elle-même au sujet du Gardasil : 

« L’efficacité de la vaccination HPV sur l’incidence des lésions cancéreuses de la sphère génitale ne pourra être démontrée qu’avec un recul de plusieurs années du fait du délai d’évolution de ces pathologies. » (3) 

Voulez-vous que vos enfants soient des cobayes ? 

Il est totalement prématuré, et potentiellement dangereux, d’imposer une campagne de vaccination généralisée dans les écoles, surtout auprès d’enfants jeunes et très vulnérables. 

Voici ce qu’en disent les experts : 

Pour Abby Lippman, épidémiologiste de l’Université McGill au Canada, et spécialiste de la santé des femmes, ni le vaccin Gardasil ni son concurrent, le Cervarix, n’ont encore démontré leur efficacité pour prévenir le cancer du col de l’utérus. 

Selon ce spécialiste, « on ne sait pas encore si le vaccin permettra de réduire le nombre de cas de cancer ».  

Selon Lucija Tomljenovic, chercheuse à l’Université canadienne de la Colombie britannique, qui travaille sur les effets neurotoxiques des adjuvants vaccinaux : 

« Le vaccin n’est pas plus efficace que les autres méthodes de prévention et de plus il est porteur de risques. » 

Non seulement il peut provoquer des accidents. Mais vacciner à grande échelle les jeunes filles risque de faire reculer la pratique du frottis qui elle,sauve des vies à coup sûr. Car forcément, certaines se diront « je suis vaccinée, je suis protégée », ce qui est scientifiquement faux

C’est pourquoi plus de 700 de mes confrères médecins ont signé une pétition en mars 2014 demandant une Commission d’enquête parlementaire sur ce vaccin. Parmi eux se trouvait la pneumologue Irène Frachon qui avait révélé courageusement le scandale du Médiator. 

Ils ont déjà fait trembler le gouvernement. Maintenant ce sont les familles qui tremblent pour leurs enfants. 

Il ne tient qu’à nous maintenant de remporter la victoire en réunissant des millions de pétitions de citoyens, en faisant circuler ce message le plus possible sur Internet. 

Bien entendu, les lobbies du tout-pharmaceutique ne se laisseront pas faire. Nous les connaissons bien avec leurs énormes moyens publicitaires. 

La France représente donc un énorme marché chaque année. Les fabricants de vaccin sont donc prêts à tout pour faire croire que leur produit est sûr... et mettre la main sur le magot. 

Mais les vies de nos enfants valent plus que leurs profits

Faut-il faire courir le moindre risque à nos enfants pour une maladie facilement détectable et curable avec un suivi régulier chez un gynécologue ?Certainement pas

Avec l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, nous pouvons être des millions à dire NON A CES VACCINS dans les écoles, non à la vaccination des enfants de 9 ans avec un produit qui n’est peut-être pas efficace et qui est donc potentiellement dangereux voire mortel. 

Si nous sommes des millions, les Autorités ne pourront pas nous ignorer. Mais pour réaliser ce score, chacun de nous doit signer cette pétition immédiatement et transférer notre appel le plus largement possible

Pour notre amie le Dr Bérengère Arnal, gynécologue-obstétricien et maman d’Eve 13 ans, sa fille ne sera pas vaccinée contre le papillomavirus mais sera informée et régulièrement dépistée si nécessaire. Ce sont ces conseils que je donne à toutes les familles. 

Dans les populations à risque, le frottis tous les 3 ans a permis de réduire la mortalité par cancer du col de l’utérus de 70 %. Mais on cache cette information au grand public. 

L’objectif (très rentable !) des lobbies est évidemment de vacciner toutes les petites filles avant de vacciner dès que possible les garçons au même âge et de rendre obligatoire la vaccination en milieu scolaire

Nous ne sommes pas en accord avec ces objectifs que nous considérons comme de la “fausse santé publique”. 

Nous pouvons les faire reculer en disant NON à ces abus avec des millions de citoyens. 

Mais pour cela, il faut que chaque citoyen responsable fasse circuler cette pétition le plus largement possible. Et je compte donc sur vous pour signer, et pour l’envoyer au plus vite à tous vos contacts. 

Un grand merci d’avance, au nom de la santé de nos jeunes. 

Pr Henri Joyeux

PS : Le professeur Henri Joyeux est cancérologue, spécialiste de chirurgie digestive et des liens cancer-nutrition. Professeur des universités, il est une des grandes références mondiales dans le domaine de la santé et de la cancérologie. Après plus de 40 ans de pratique de la médecine, le professeur Joyeux défend une approche préventive contre le cancer : de loin, la plus efficace. Le professeur Joyeux est membre du Comité scientifique de l'Institut de Protection de la Santé Naturelle. 

Sources : 

(1) http://sante2020.blog.lemonde.fr/2014/04/01/gardasil-nous-revoila/ 
(2) http://lci.tf1.fr/science/sante/papillomavirus-un-vaccin-des-neuf-ans-a-l-ecole-pour-les-jeunes-8485665.html 
(3) http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1710328/fr/rappel-dinformation-sur-la-vaccination-contre-les-papillomavirus-humains-par-le-gardasil 

 

 

 

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle – Rue du Vieux Marché au Grain 48, 1000 Bruxelles
www.ipsn.eu
Association sans but lucratif conforme à la loi du 27 juin 1921.
Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 11:12

Selon une information publié par Reseau International: link

Édifiant ! Aux USA, les retraités n’ont toujours pas fini de rembourser leur crédit… étudiant !

Mais ce n'est vraiment pas grave ..... leurs enfants et petits-enfants voire arrières petits-enfants pourront le faire ...... en plus du remboursement de leur propre prêt, bien entendu.

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Brèves
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 13:16

Avec l'intérogation:

LA GUERRE DU DROIT?

René Merle, remarquable polémiste, écrivain, professeur retraité, publie sur son blog un court billet, que je reproduis ci-dessous. Je me pose les mêmes questions que René. Et vous?

Voir son site: link

 

    Nous voici engagés, à la demande du gouvernement irakien, dans une guerre aérienne contre l'agression de DAESH sur son territoire. Nous sommes donc "légitimés" par cette demande. Position vertueuse qui ne laisse pourtant pas oublier la récente démangeaison d'aller bombarder la Syrie, ou plutôt les troupes du gouvernement syrien en lutte contre deux oppositions bien imbriquées, l'une jugée fréquentable, l'autre, après avoir été fréquentée, s'étant dévoyée en DARSH. On se souvent du lachage du gouvernement Obama, alors peu pressé de tenter l'aventure. Il en va autrement aujourd'hui, puisque l'aviation US bombarde en Syrie...

     Et nous voici donc, en supplétif empressé, engagés aux côtés des Etats-Unis, dans un conflit que notre allié présente non seulement comme la lutte contre DAESH, mais comme la lutte contre « le terrorisme », entité protéiforme, tentaculaire, et mondialement répandue. Lutte dont les Etats-Unis, proclamés « Empire du Bien », s’autorisent à frapper où ils veulent et comme ils veulent, sans s’embarrasser des frontières, des « autorisations » étatiques et autres futilités (la Syrie en est bon exemple). Et sans se soucier des protestations de grandes puissances comme par exemple la Russie et la Chine, qui un beau jour, excédées, pourraient ne pas se contenter de reproches verbaux...

       Il serait naturellement bienvenu que notre gouvernement précise aux citoyens qu'il représente quelle est sa conception de la grande coalition organisée par les États-Unis, quelle place nous allons y prendre, quelles retombées sommes-nous prêts à assumer...

Renè Merle

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 17:27

     Je lis dans le site du Nouvel observateur l'annonce suivante: "Barack Obama a par ailleurs admis dimanche que les Etats-Unis avaient sous-estimé le fait que le chaos en Syrie pourrait fournir un terrain propice à l'émergence de groupes djihadistes".

     C'est une très bonne remarque. Mais elle impose de voir qui est à l'origine du chaos en Syrie, comme du chaos en Irak, comme du chaos en Libye, et dans de nombreux autres  pays d'Afrique en particulier. En ne perdant pas de vue bien sur, que pour le gouvernement des USA, c'est leur intérêt  et lui seul qui compte pour décider d'une guerre ou pas.

 

     Je verse une pièce au dossier.  Dans un réçent n° du "Journal du dimanche" (patron Lagardère) il est écrit (titre en page 4):   "Daech est né de l’invasion américaine en Irak », et autre titre en page 2:  « Le PKK, rempart décisif contre Daech », ce qui tranche très clairement avec les infos qu'on nous instille jour aprè jour sur les ondes en particulier.

     René Merle fait remarquer:  " Le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), est un parti marxiste, qui lutte depuis si longtemps en Turquie pour la démocratie et l’autonomie, et dont le chef croupit dans une prison turque… Vous pouvez consulter sur Internet la liste des organisations considérées comme terroristes par le gouvernement américain, et par la Communauté européenne… et vous y trouverez le PKK ! Les USA et leurs alliés arabes, (qui ont engendré le monstre islamiste, de l’Afghanistan à la Syrie), et leurs caniches européens, auront-ils enfin la lucidité de comprendre ce qui se joue aux confins de leur si fidèle allié turc, et qui mène vraiment le combat ?"


     Internet permet d'accéder à de très nombreux sites français et  étrangers. Il est plus que jamais nécessaire de s'informer de la façon la plus complète et objective que possible. Il se pourrait - simple et naïve suppostion -  que quelque part on se moque de nous et on nous mente.

     Tenez je prends un exemple concret. Durant toute la grève des pilotes d'Air France-Klm on n'a cité que Air France (cocorico), ce qui a permis à Monsieur Valls de déclarer dans Air France il y a France. Bien. Mais depuis la fin d ela grève on parle tout tranquillement d'Air France-KLM.     

      Une question donc à poser qui est KLM Monsieur Valls?

Réponse de Wikipédia: " Le groupe Air France-KLM est une alliance franco-néerlandaise regroupant deux compagnies aériennes principales, Air France et KLM, six compagnies aériennes filiales, et depuis janvier 2009, 25 % d'Alitalia. Et qui est Alitalia? Semble t il une compagnie italienne.

 

 

     Et si on jouait à ce petit jeux qui consiste à écouter nos brillants journalistes et a décrypter leur discours?Les fits et les non dits?

 


 

 

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Actualité
commenter cet article
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 11:06

Manuel-histoire-critique.jpgDE LA REVOLUTION INDUSTRIELLE

A NOS JOURS

Je ne peux pas faire mieux que de donner la présentation faite dans le site du Monde Diplomatique par Benoît Bréville, qu'il faut aussi lire: "Le Manuel d’histoire critique est découpé en dix chapitres couvrant la période comprise entre 1830 et... le monde qui vient. Chaque partie est introduite par l’énoncé — et la réfutation — d’une idée reçue : « Les soldats de 1914-1918 étaient tous unis dans les tranchées », « La crise de 1929 a porté Adolf Hitler au pouvoir », etc. En soixante-quinze textes et cent quatre-vingts pages, l’ouvrage traite l’intégralité du programme d’histoire des premières et des terminales.

L’ensemble s’accompagne de nombreuses cartes, mais aussi d’une iconographie en rupture avec les stéréotypes. Et d’un bêtisier constitué à partir de manuels d’histoire publiés sur les cinq continents".

 Voici les titre des 10 chapitres:

- Industrialisation, colonisatioin et entrée des masses en politique (1830-1900)

- Du conflit mondial aux espérances internationales (1914-1920)

- L'entre-deux-guerres (1920-1939)

- Les alliances noires  (1934-1945)

- Lendemains de victoire et démocratie à l'épreuve (1945-1950)

- Affrontement est-ouest (1950-1991)

- De la décolonisation à la fracture nord sur (1945-1970)

- Un pays en croissance: la France des "30 glorieuses" (1945-1973)

- Le temps des souverzinetés emputées (1980-20078)

- Ce monde qui vient 

VOIR LA PRESENTATION FAITE SUR LE SITE

DU MONDE DIPLOMATIQUE: link

 L'ouvrage est diponible chez les marchands de journaux. Il comporte 180 pages avec de très nombreuses illustrations. Il coute 11,95 €. Je recommande vivement sa lecture, qui certes défrise car cet ouvrage va totalement à l'encontre des idées reçues et transmises quotidiennement à l'école, à la télé, à la radio, dans la presse etc. Il est indispensable de se confronter avec un autre récit de notre passé, tant il est vrai qu'un peuple qui ignore son passé a un avenir très, disons, difficile à apréhender ....


Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Histoire sociale
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 16:46

Cannabis-gratuit.jpg

Selon une information de l’hebdomadaire "Le Nouvel Observateur" du 05-09-2014 :

A BERKELEY (USA), LES PLUS PAUVRES ONT DROIT AU CANNABIS (MEDICAL) GRATUIT

Selon Le Nouvel Observateur, les dispensaires seront obligés par la loi à mettre de côté 2% de leur distribution pour les offrir aux pauvres. Ce nouveau programme devrait entrer en application en août 2015. C'est la première initiative de ce genre, dans un pays où les Etats légalisent les uns après les autres la consommation de marijuana à des fins médicales, voire récréatives.

Selon le "New York Times", un des plus grands dispensaires de Berkeley, le Berkeley Patients Group, donne déjà de la marijuana aux personnes défavorisées depuis 10 ans.

Le poète et activiste de 78 ans, Arnie Passman a longtemps été un bénéficiaire de ce genre de pratique. Il raconte au "New York Times" qu'il ne se souvient même pas de quand cela a commencé ni même de pourquoi. "Parfois c'était pour mes allergies, ou mon arthrose, vous savez ce qui nous arrive à nous autres : on oublie".

________________________________________________________________

Durant 9 ans, j'ai travaillé dans une  DDASS (ces directions, sont aujourd'hui intégrées à l'ARS) comme médecin interface entre la justice et le système de soins prenant en charge les consommateurs de "produits illicites". J'ai donc véu un phénomène très intéressant. Mon travail consistait à recevoir en consultation médicale dans les tribunaux du département les consommateurs arrêtés par les forces de l'ordre et envoyées au procureur. Je devais savoir s'il s'agissait de toxicomane et dans l'affirmative les envoyer dans une structure de soins avec vérification de la réalité du suivi.

J'ai assisté durant ce laps de temps à des  changements importants. Au début  je voyais en gros 80% de consommateurs d’héroïne et 20% de consommateurs de cannabis. Les premiers étaient des personnes en général connues de la police, de la justice, des services sociaux et des structures de soins. Ces personnes passaient par les différentes  cases : tribunal, prison, suivi thérapeutique etc… Les consommateurs de cannabis étaient des jeunes très rarement toxicomanes qui fumaient un joint avec les copains.  Progressivement le pourcentage a basculé. Quand je suis parti en retraite et quitté le service, les consommateurs de cannabis étaient près de 80%. Progressivement il y avait eu une criminalisation de cette consommation impulsée par le ministre de l’intérieur de l’époque.

Je dois dire clairement que j’ai appliqué strictement la loi, c’est-à-dire que j’ai renvoyé chez eux les personnes qui n’étaient pas toxicomanes ce qui était le cas de l’immense majorité des consommateurs de cannabis. A cette époque j’ai assisté à un important colloque tenu dans une Faculté de lettre avec de très hauts responsables mondiaux de la lutte contre les trafics illicites. J’ai ainsi pu entendre le dialogue suivant antre deux hauts responsables d’interpool et d’europool, l’un disant on a perdu la guerre contre la drogue et l’autre rétorquant on ne perd pas une guerre qu’on n’a jamais commencée. 

Venons en à la distribution gratuite de cannabis aux pauvres. Il y a des précédents historiques à cette initiative curieuse, qui manifestement a pour but d’endormir  les pauvres pour éviter qu’ils se révoltent.

Au moment de l’industrialisation de l’Angleterre avec ses conséquences effroyables sur les conditions sociales, sanitaires de la masse des ouvriers, sa gracieuse majesté la reine de ce pays faisait importer l’opium d’Inde, opium qui était vendu massivement  par les apothicaires pour abrutir la population. Sans nul doute que cette pratique a joué un grand rôle dans la dégradation de la santé de tout un peuple.

L’industrialisation en France a commencé avec le XIXéme siècle et rapidement un alcool de mauvaise qualité et bon marché a été mis à la disposition de la classe ouvrière dans le même but. Emile Zola comme Honoré de Balzac ou Eugène Sue ont décrit les conséquences de cette politique.

Bref, rien de nouveau sous le soleil.

Mais un vrai débat sur les drogues doit être mis en place. J’invite à lire 3 livres :

« D, comme drogue » d’Alain Jaubert

« Géopolitique des drogues » d’Alain Labrousse

« La politique de l’héroïne. L’implication de la CIA dans le trafic des Drogues », de Alfred W. Mc Coy

 

Je pense qu'un vrai débat doit avoir lieu sur cetnimportant sujet. Je vais essayer dy revenir. 

Jacques Lacaze

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 08:11

Dans son édition du 1er septembre, le quotidien gratuit "20 Minutes" publie un article très éclairant de la réalité de la politqiue du pouvoir israélien:

MONDE - L’Etat israélien justifie

cette action en représailles

à l'un des évènements déclencheurs

de la guerre avec Gaza…

Colonie israelienne

"Moins d'une semaine après avoir accepté un cessez-le-feu à Gaza, Israël a annoncé  sa décision de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie, en représailles à l'un des évènements déclencheurs de la guerre.

Israël a décidé de déclarer propriété de l'Etat israélien ces 400 hectares proches de la colonie de Gva'ot, dans les environs de Bethléem, en réaction au meurtre de trois jeunes Israéliens en juin dans le secteur, a indiqué l'armée dans un communiqué. Les parties concernées ont 45 jours pour faire appel, a-t-elle précisé...... "

Lire l'intégralité de l'article en cliquant sur: link

La réprobation universelle de l'injustifiable agression contre un peuple enfermé dans un gigantesque ghetto à ciel ouvert, par une armée disposant de moyens militaires considérables, l'héroïque résistance des combattants palestiniens  contraignant le gourvenement isralélien à concéder un début du lever de blocus meurtrier contre Gaza, démontre aux yeux des femmes et des hommes de bonne volonté qui est l'agresseur quel est le but réel de la politique de l'état sioniste.  Et ce but est très clairement d'exterminer tout un  peuple avec pour but de l'obliger à partir ou mourir sur place.

L'héroïque résistance de ce grand peuple palestinien est une leçon pour tous ceux qui veulent  aujourd'hui qu'enfin on puisse vivre dans son pays, sur cette planète, sans risquer d'être bombardé et massacré au nom de la supériorité de telle ou telle catégorie humaine. 

Un enfant palestinien a les même droits qu'un enfant né au Etats Unis, en France ou en Israél: celui de vivre dans la paix, de bénéficier à l'égal de tous les enfants d'un avenir ou il pourra s'épanouir. 

Et ce gouvernement d'assassins montre clairement quel est son but: déposséder le peuple palestinien de la totalité de sa terre.

Le prand poète, le grand résistant que fut Paul Eluard, fixait en quelques mots  sous le titre: TUER,  le droit et le devoir sacré de résister:

     "La lueur sourde du crime

     Prémédité sauvage et pur

     Du crime contre les bourreaux

     Contre la mort".


Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article