Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 17:37

HOLLANDE ET VALLS LES MODERNES BIG BROTHERS .....

    C'est de notre santé, de notre vie, de la santé et de la vie de nos enfants, de nos proches qui sont en train d’être bradé au profit de big pharma, de cette industrie qui est la troisième responsable des décès en France derrière les maladies cardio vasculaires et le cancer responsable

    Cette étude de « pharmanalyses » est très importante. La main mise de l'industrie pharmaceutique sous l'actuel gouvernement (Hollande  Valls et complices ....) sur le système de distribution de soins a considérablement progressé. La dernière loi sur la santé, contre laquelle de nombreux médecins se mobilisent va de fait institutionnaliser la dépendance totale des médecins à l'industrie pharmaceutique. Désormais, nous serons tenus de s'inscrire auprès d'un groupe financier  déguisé sous une forme de mutuelle, et par là d'être lié à des médecins généralistes et spécialistes imposés et payé de fait par l'industrie. Nous devrons ingurgiter les produits chimiques du laboratoire  contrôlant le système. De même pour les paramédicaux, pour le labo d'analyse, les cliniques, les maternités etc

     Comme on le voit en Grande-Bretagne, l'interdiction d'accès aux soins se développera.

     La destruction  du système de protection sociale mis en place de 1945 est déjà très  avancée. Sa suppression totale est déjà programmée.

     Le problème posé dépasse très largement, me semble t il, ces pâles personnages qui par des promesses parmi les plus invraisemblables que nous ayons pu voir se sont glissé aux commandes de l’Etat pour faire avec la servilité incroyable que nous connaissons la politique des grands trusts  qui amassent eux des sommes se chiffrant par centaines de milliards d’euros. Suffira t il de les chasser ? Sûrement pas. Comme l’idée commence à se répandre dans les révoltes et mobilisations  qui augmentent en intensité partout en France, le problème d’un changement en profondeur est posé.   Chasser le président sortant, comme cela  a été proposé par de nombreuses  forces politiques, de gauche en particulier, lors de l’élection présidentielle de 2012, sera totalement insuffisant.   

    "Les années 2012 à 2016, sous la gouvernance du pouvoir politique et des autorités sanitaires en place, ont incontestablement été les meilleures années pour spéculer sur les sociétés de distribution du médicament. La dérèglementation du secteur y aura sans nul doute atteint un niveau sans précédent par rapport aux obligations auxquelles la distribution du médicament est soumise depuis des décennies. 80 % des ventes en gros de médicaments sont aujourd’hui contrôlés par des groupes étrangers. Analyse

"Les 4 premières années du mandat de François Hollande ont été très favorables à la libéralisation de la distribution du médicament en France. Le gouvernement socialiste a ainsi causé les plus grandes avancées libérales que la France a pu connaitre depuis 1962  ........  "

 

Lire la suite de l'article de Pharmanaluses sur le site:

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 08:35

"Du 3 au 20 mars 2016, une « Caravane pour la terre, l’eau et les semences paysannes » a sillonné l’Afrique de l’Ouest, pour faire entendre la voix des paysan/nes de toute la sous-région, mis à mal par des politiques agricoles qui privilégient l’agrobusiness, l’agriculture, la pêche et l’élevage industriels, au détriment des producteurs et productrices, des pêcheurs artisanaux, des agropasteurs. Ce sont pourtant eux et elles, qui nourrissent les populations, créent des emplois et des dynamiques territoriales, protègent l’environnement, et luttent contre le changement climatique. Et non pas les plantations kilométriques de blé, de jatropha, d’huile de palme, de noix de cajou ou d’hévéa".

 

L'article est publié par l'agence de presse internationale Pressenza.

Pour accéder à la suite de l'arricle et aux informations publiées par cette agence:

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 09:22

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

ASSOCIATION DES VICTIMES DU VACCIN CONTRE L'HEPATITE B

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 17 MARS 2016

 

Les victimes du vaccin hépatite B et leur famille ne se faisaient guère d’illusions sur une justice qui, depuis l’affaire du sang contaminé, règle régulièrement toutes les plaintes par un non-lieu ou une relaxe.

Les conséquences en sont graves car l’impunité récurrente des responsables les encourage à recommencer.

Les victimes et leur famille espéraient cependant, à la faveur d’une instruction qui a duré plus de 17 ans, que la justice française, à l’instar de la justice italienne, ferait la lumière sur un scandale qui a fait plusieurs milliers de victimes. Elles sont donc déçues et se sentent trahies. Celles qui le peuvent font appel. Le REVAHB le fera aussi.

Une ordonnance de non-lieu ne signifie pas qu'il s'agit d'une relaxe ou d'un acquittement. Il s'agit d'une décision qui considère, qu'au regard du magistrat consulté (juge d'instruction), il n'existe pas suffisamment d'éléments probants pour poursuivre l'action en justice, suivant en cela les recommandations du procureur.

 

Quels étaient  les motifs de la mise en examen à la suite de

la plainte initiale déposée par plusieurs personnes au pénal

Il s'agissait d'une accusation de "tromperie aggravée" de responsables des deux laboratoires producteurs du vaccin, et de placer les mêmes laboratoires sous le statut de témoins assistés pour "homicides et blessures involontaires" .

Le juge d'instruction considère, qu'à sa connaissance, il n'y a pas de preuves suffisantes pour démontrer une "tromperie aggravée" des industriels dans la promotion de leur produit et que les connaissances scientifiques actuelles ne permettent pas de prouver que cette vaccination peut entraîner des pathologies, ni des décès.

Le vaccin hépatite B n'est donc pas blanchi, relaxé, ni acquitté des soupçons qui pèsent sur lui.

 

Gardons en mémoire d'autres problèmes graves de santé publique ayant abouti aux mêmes types de conclusions sur le plan juridique ou officiel : 

Malgré la reconnaissance de l'effet cancérigène certain de l'amiante en 1976, banalisation de ses effets cancérigènes par les différentes instances de santé, avec une interdiction presque 30 ans plus tard, en 2005. Aucune condamnation des responsables des entreprises concernées alors que des maladies professionnelles ont été reconnues.

Acquittement des accusés de diffusion d'hormones de croissance extractives porteuses de prions à l'origine de 120 décès d'adolescents dans le cadre d'une encéphalite de Creutzfeldt-Jacob.

Condamnation de seulement deux lampistes dans la diffusion de flacons de sang contaminés par le virus du SIDA.

Après la description en 1971de l'action néfaste du Distilbène donné durant la grossesse aux USA, déni massif des pathologies et des plaintes des "filles du Distilbène" avec seulement une première condamnation du laboratoire producteur en 2006, soit 35 ans plus tard.

Quels reproches peut-on faire à cette justice ? En premier lieu, de n’avoir mis en examen que les laboratoires et pas les donneurs d’ordre (autorités de santé et politiques), ensuite d’exiger beaucoup des victimes et pratiquement rien des laboratoires mis en cause.

Ils sont les seuls à disposer des documents permettant d’établir causalité du dommage et défectuosité de leurs produits. Mais secret industriel oblige. La justice se retourne alors vers ceux qui n’ont aucun moyen de le faire : les victimes.

Les juges auraient au moins pu essayer de connaître les études scientifiques qui établissent les faits. Ils auraient ainsi appris que cette vaccination de masse, injustifiée dans un pays de faible endémie, a provoqué des maladies très graves et très variées : en majorité des sclérose en plaques, mais aussi des scléroses latérales amyotrophiques, des myofasciites,  et diverses pathologies que l'ANSM a officiellement enregistrées, en France certes plus qu'ailleurs car aucun autre pays n'a autant vacciné en 4 ans, mais aussi en Europe et dans le monde. Mais refus a été opposé à toute demande d’enquête complémentaire sollicitée par les parties civiles. Et qu'en est-il de l'accusation pour “publicité mensongère” qui était pourtant évidente ?

Ce jugement global, alors que chaque plainte aurait dû être examinée dans sa spécificité, est dans la droite ligne de la presque totalité des jugements prononcés depuis 15 ans par les tribunaux en France. Sauf 2 procédures civiles gagnées,et quelques jugements favorables aux victimes de vaccination obligatoire, les autres victimes, les plus nombreuses, sont toujours déboutées. L'ONIAM elle-même les a exclues du champ de ses compétences. Discrimination insupportable dans un Etat de droit.

 

Suivant que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous feront blanc ou noir…”, Jean de la Fontaine.

 

REVAHB

6 rue du Général de Gaulle

93360 NEUILLY PLAISANCE

 

Site internet : www.revahb.fr

Tél : 01.43.08.86.40

Courriel : asso..revahb@orange.fr

 

Interlocutrices :

-  Catherine GACHES, Présidente  : 06.11.22.67.40.

-  Régine GIANNETTI, Secrétaire : 06.65.21.21.54

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 08:11

C'est officiel et quel coup de tonnerre! En effet, alors que la revue médicale mondialement connue Nature vient encore il y a peu d'affirmer dogmatiquement et péremptoirement que "le monde doit accepter que les vaccins HPV sont sûrs" et que la France vient encore de sortir il y a peu des dépliants mensongers et dangereux tentant à faire croire que les effets secondaires de ces vaccins se limitent à de la fièvre, voilà que l'Académie nationale de Médecine d'un pays semble-t-il plus libre, comme la Colombie, a écrit le 14 mars dernier un courrier recommandé au Ministère de la Santé du pays pour alerter sur les risques de maladies auto-immunes liés à ces vaccins et appeler à une modification urgente des protocoles de vaccination ainsi qu'une information plus correcte et loyale du public au vu des bénéfices non avérés de ces vaccins qui ne respectent pas du tout le principe "D'abord ne pas nuire"!

Lire le dossier sur l'excélent site "initiative citoyenne". Ne pas oublier de le faire suivre.

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 15:31

Lisez la réponse à cette (nouvelle) question angoissante du journaliste Gilles BALBASTRE, co-réalisateur des NOUVEAUX CHIENS DE GARDE, en suivant le lien:

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 15:55

Le dossier que je vous propose de lire, est d'une extrême importance. Il concerne en fait notre avenir , l'avenir de l'Humanité sur cette planète. Rien que ça !

La politique vaccinale placée sous la directioin exclusive du secteur privée (intervention massive de la Fondation Bill & Melinda Gates qui a donné 10 milliards de dollars pour permettre de faire de l’époque 2010-2020 « La décennie des vaccins ») est le prototype de la volonté des grandes firmes qui dominent la planète de tout contrôler de reduire les populations de la planète à des consommateurs écervelés et totalement soumis  à unevéritable politiquen de  déshumanisation

Et ce qui se passe sur les vaccins se passe dans tous les domanies de notre vie.

Je me répète, mais il faut en débattre très sérieusement  pour commencer à se battre. Et le temps presse .

Dr Jacques Lacaze

======================================================================================

Conférence du Dr Suzanne Humphries, néphrologue, au Danemark, en novembre 2015.

"Vous pourriez vous demander pourquoi je vous parle aujourd’hui du « consentement fabriqué » au lieu de vous parler du « consentement éclairé ». Il existe à cela plusieurs raisons. L’une d’elles est le changement que j’ai pu observer dans le système médical qui s’efforce de faire accepter aux gens le type de comportement que le système veut qu’ils adoptent.

"Vous pourriez croire, comme c’est le cas avec d’autres pratiques médicales, que c’est sur la véritable science (« solid science ») que repose le consentement éclairé. Les faits montrent cependant que les choix que vous faites n’ont jamais été basés sur un consentement libre et éclairé.

"En 1997, l’OMS a forgé une stratégie qui a été publiée dans le livre « The Strategic Plan ». Cet ouvrage était destiné à modifier complètement la manière dont les gens envisagent les vaccinations. Ce plan comportait des points-clés et devait se servir des médias pour élaborer des messages destinés à conditionner l’opinion publique, et à convaincre les leaders d’opinion à tous les niveaux de la société. Il fallait des porte-paroles à tous les niveaux pour véhiculer un message, et un seul message.

"Ce plan met l’accent sur le partenariat privé/public, ainsi que sur le concept de philanthropie. Tout ceci dans le but de faire accepter l’idée que les vaccins constituent un élément de base, un élément essentiel de la vie en société. Tous ceux qui lisent cet ouvrage pourront réaliser clairement que ce plan ressemble à la parabole de la grenouille dans l’eau froide. Comme l’eau est réchauffée très progressivement, très graduellement, la grenouille ne peut se rendre compte de ce qui se passe jusqu’à ce qu'arrive le moment où elle est finalement cuite. Comme la grenouille, nous sommes conduits progressivement à une situation dans laquelle il ne nous sera plus possible de voir autre chose que le dogme que l’on veut nous imposer. ........

Lire la suite sur le site:

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 16:57

"Le Pr Even accuse les labos pharmaceutiques d'avoir créé "un énorme marché artificiel". Avec l'aide, aveugle ou intéressée, de médecins universitaires qui leur servent de caution.

Voilà dix ans que vous dénoncez les médicaments dangereux et l'influence de l'industrie sur les prescriptions des soignants. Dans votre nouveau livre, vous accusez pour la première fois des personnes, et plus seulement le système. Pourquoi avez-vous décidé de mettre en cause, nommément, des médecins? 

Je compte provoquer un électrochoc ".......

 

Pour lire la suite:

     Il faut savoir que les médicaments prescrits par les médecins sur les conseils des laboratoires pharamceutiques et approuvés par les autorités sanitaires sont responsables d'un très grand nombre de décès. Ils sont à al TROISIEME place du nombre de décès dans notre pays après le cancer et les maladies cardiovasculaires.

      Il est urgent de chercher les moyens pour lutter contre ces criminels, c'est à dire pour notre vie.

      Il est vrai que dautres grands secteurs économiques, dont nous dépendons, l'agriculture, l'industrie agro alimentaires, les sources d'énergie etc .... ont aussi beaucoup de responsablités!

 

    Il faut un vrai débat sur ces sujets, avant que l'Humanité soit dans un impasse mortel ! Un tel débat, nécessaire pour agir ne peut être mené que par les icitoyens. Les différences forces politiques, les hommes politiques ont failli.

 

=====================================

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 19:47

                                                  .....  SELON L'ORDRE DES MÉDECINS

Cette définition est publié page 28 du Bulletin de l'Ordre National des Médecins (n° 42 de janvier-février 2016) sous le titre:  Radicalisatioin: comment prévenir et réagir?

"Par radicalisation, on désigne le processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d'action, directement lié à une idélogoie extrémiste  à contenu politique, social ou religieux qui conteste l'ordre établi sur le plan politique, social ou culturel", selon Fahad  Khosrokhavar directeur d'étude à l'EHESS et directeur du Centre d'anbalyse et d'intervention sociologiques (Cadis)

 

Je propose de voir le site:

L'auteur de l'article écrit:   "En effet, la phrase supposée empruntée à M. Fahad Khosrokhavar — dont je ne sais rien et dont je veux tout ignorer  — plagie presque mot à mot la définition actuellement en vigueur du « terrorisme », et dans la doctrine de l’Union européenne et dans la législation française".

 

Dans son magazine, l'Ordre des médecins explique très clairement que:

- un médecin qui a des doutes doit conseiller à la personne du centre national d'assistance et de prévention de la radicalisation

- le cas échéant, la loi prévoit, concernant les mineurs,  une dérogation au respect du secret profesionnel 

- pour les majeurs,  le médecin est tenu au respect du secret professionnel.

L'article sera publié prochainement. Chacun pourra y accéder sur le site:

CE QUE JE RETIENS: nous sommes tous menacés par le libellé de cette définition de la radicalisation.  L'histoire réçente de "la chemise arrachée" e d'Air France, de la condamnations des syndicalistes de Goodyear très lourdement condamnés à des peines de prison, est une application de cette définition.

"Une idélogoie extrémiste  à contenu politique, social ou religieux qui conteste l'ordre établi sur le plan politique, social ou culturel" peux s'appliquer à de très nombreuses situations de tous les jours, et pas seulement à la lutte contre la forme de "radicalisation " cible aujourd'hui des pouvoirs publics.

Les syndicalistes, certains courants politiques ou socials, la contestation de décisions du pouvoir en place etc ....  seront dans cette  définition. L'exemple historique de l'Allemagne des années 30 qui a vu l'internement puis la liquidation de nombreux de ces militants doit être rappelé.

Les pouvoirs publics en France et le gouvernement actuel jouent avec le pire.

Mes consoeurs et  confrères médecins doivent prendre la mesure du danger et se souvenir des conditions qui ont  vu la mise en place de l'Ordre des Médecins en 1940.

Docteur Jacques Lacaze

Et pour en savoir plus sur l'Ordre, voir l'article de mon blog:

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 19:26

Le texte de Thomas Dietrich, que j'évoquais dans mon précédent article est beaucoup plus important que ce que je soupçonnais. Ce jeune auteur (né en 1990) de romans et haut fonctionnaire issu de sciences po décoiffe.

Le long courrier qu'il envoie en fait aux princes qui nous gouvernent avec la franchise, le courage, le mépris etc etc .... propre à la jeunesse est certes très courageux, mais aussi il pose sur un ton très vif des problèmes fondamentaux. Il s'agit de démocratie en santé (je connais aussi ayant participé aux conférences régionales en santé des années 2000) et d'une façon évidente de Démocratie tout cours.

Fort d'un vote acquis par une élection présidentielle biaisée, par le fait principal que la campagne pour cette élection est une accumulation rarement atteinte dans cette ampleur de mensonges, de promesses fallacieuses, pour faire une politique réelle toute autre. La santé n'étant qu'un aspect de cette politique entièrement au service des grands firmes capitalistes, de big pharma en premier lieu.
Avez vous observé le président? Il court aux quatre coins du monde en petit et ridicule commis voyageur pour les firmes: par exemple vendre des armes par ci, par là etc etc avant de s'aviser qu'elles ont une propriété essentielle: tuer d'une façon aveugle, autant les militaires que la population civile, hommes, femmes et enfants .....

Je n'en dit pas plus: se reporter au texte de Thomas:

Jacques Lacaze
Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 15:39

"Un haut cadre de la santé publique a décidé

de démissionner. Il dénonce des

dysfonctionnements au sein

du Ministère de la Santé".

      " Permettez-moi, Monsieur le directeur général, l’ultime honneur de ne pas vous saluer » ! Ce propos peu commun conclut une lettre de démission pour le moins explosive, datée de vendredi et signée « Thomas Dietrich, ex-responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé, de mars 2015 à février 2016 ".


        "Adressée au Directeur général de la Santé, Benoît Vallet, son supérieur hiérarchique, cette courte missive s’accompagne surtout d’une « contribution » destinée à l’Inspection générale des affaires sociales, dans laquelle ce diplômé de Sciences Po et romancier* n’y va pas de main morte. Ce document de 28 pages que nous avons pu consulter est un véritable brûlot contre le ministère de la Santé. Ce dernier ne porterait en fait que très peu d’intérêt à ce que pense le public sur des grands sujets de santé comme la vaccination, la fin de vie ou encore l’e-santé. Selon Thomas Dietrich, « la démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les politiques".

Source: article de Daniel Rosenweg  du quotidien

"Le Parisien" du 

La Direction Générale de la Santé,  je connais ! En effet, un essai sur des lots de rats a été effectué pour établir l'intérêt d'une procédure de prévention active du cancer.  Cet essai  mené par un grand service universitaire public et a été concluant. Il vérifiait  qu'un jeûne partiel prévenait la cancérisation d'un lot de rats, que l'introduction dans l'alimentation des rats  de vitamines et autres élèments vitaux,  s'ajoutant au jeûne pariel augmentait le taux de prévention. Ce taux passait à plus de 90% si on introduisait ce qu'André Gernez appele la chasse terminale sous forme d'un brève et légère chimiothérapie.

Les résultats de ces expériences sont détenus par la Direction Générale de la Santé. Cet organisme public refuse toujours de les publier et ne se donne même pas la peine d'accuser réception de courriers le réclamant , y compris de courriers envoyés par des universitaires.

Dans le cas concret de Thomas Dietrich, j'espère que sa contribution  destinée à l’Inspection générale des affaires sociales sera rapidement rendu publique.

Aucun pouvoir, sous aucun prétexte n'a le droit de cacher des informations majeures concernant la santé publique, c'est à dire notre santé à tous.

Docteur Jacques Lacaze

 = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Repost 0
Published by Jacques Lacaze
commenter cet article