Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:06

Les adjuvants huileux

sont ultratoxiques!

 

 

Une info du groupe Belge "Initiative citoyenne"

Voici le texte provenant de l'Office vétérinaire fédéral suisse, tout ce qu'il  y a de plus officiel....

On y parle en effet des adjuvants de type huileux (OR, faut-il le rappeler le squalène est précisément un adjuvant de type huileux!!):

 

 

ADJUVANT A BASE D'HUILE

 

Prudence en utilisant des vaccins qui contiennent un adjuvant à base d'huile!

Les injections erronées déclenchent des complications le plus souvent plus sévères chez l'homme que chez l'animal.

Les vaccins contenant un adjuvant huileux sont largement répandus en médecine vétérinaire. Les adjuvants permettent de renforcer la réponse immunitaire en gardant la même quantité d'antigènes. Les principaux domaines d'utilisation des adjuvants huileux sont les vaccins pour les porcs et pour la volaille, ils sont occasionnellement aussi utilisés chez les chevaux et les petits animaux.

Après application correcte de vaccins contenant des adjuvants huileux, les animaux ne présentent que rarement des réactions d'intolérance massives, tandis que l'homme peut en revanche développer des complications sévères.

En particulier en cas d'injections accidentelles dans les doigts, des inflammations gangréneuses nécrotisantes peuvent se développer si un traitement médical approprié n'est pas immédiatement entrepris. La gangrène peut progresser au point que les membres ou une de leurs parties doivent être amputés. 

Une élimination chirurgicale immédiate du vaccin injecté permet d'éviter des complications sévères. En cas d'auto-injection de vaccins contenant des adjuvants huileux, il faut se rendre immédiatement chez un médecin ou à l'hôpital. Le Centre suisse d'information toxicologique de Zürich dispose d'informations complémentaires à l'attention des médecins.

Contact spécialisé: vaccinovigilance@ivi.admin.ch

 

Office vétérinaire fédéral OVF

 

 On peut lire en page 2 de 3 de la notice du vaccin félin Fevaxyn de Pfizer qu'ils contre-indiquent formellement la vaccination des animaux MALADES avec ce vaccin contenant un adjuvant organique (carbomère 941 aussi appelé Carbopol)....

 

http://www.seniorhealth.be/service.phpmodule=meddocuments&action=get_document&target=414&options=|sLanguage:fr

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 19:21
La grippe A(H1N1) tire les profits
de GlaxoSmithKline

 Brève du quotidien Le Monde daté du 6 février 2010

Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé, jeudi 4 février, un bénéfice net de 5,531 milliards de livres sterling (6,33 milliards d'euros) en 2009, en hausse de 20,2 %, pour un chiffre d'affaires de 28,368 milliards de livres (+ 16,5 %). Les ventes totales de vaccins ont augmenté de 30 % en 2009 à 3,7 milliards de livres, grâce notamment à 883 millions de livres de vaccins contre la grippe A(H1N1).

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 07:57
DES SOMMES CONSIDERABLES DETOURNES  DES VERITABLES OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE


Les mutuelles ont été contrainte d'augmenter de 5% le prix des contrats. Ceci d'une part, parce que des remboursements supportés par la sécurité sociale ont été reportés sur les mutuelles et aussi parce que le gouvernement taxe les mutuelles à 0,94% pour payer la campagne catastrophique de vaccination contre l'hépatite A

La question est: Roselyne Bachelot va t-elle annuler cette taxe et donc permettre aux mutuelles de minimiser les augmentations prévues?

Au fait, que pensez des stocks de Tamiflu de l'armée qui arrivent à péremption en mai 2010 et que les pharmacies civiles doivent distribuer prioritairement en étant payées 1,40 euros par boite par la Sécu ?
Est-ce normal que le citoyen-patient paye deux fois sa boite de Tamiflu: une fois par l'impôt (budget de l'armée) une fois par ses cotisations sociales (la sécu)?

Ces politiques qui font toujours peser sur l'immense majorité de la population les invraisemblable cadeaux que le pouvoir sarkoziste fait aux riches et aux grandes entreprises (comme les trusts de la pharmacie qui ont été payés rubis sur ongle (et qui nous dit - un contrat signé est un contrat signé - que Sanofi Pasteur va reprendre les 50 millions de doses commandées par Bachelot?)

Le Professeur de Médecine et député de Paris Bernard Debré est un homme très en colère qui dénonce ces dérives: lisez ses propos:
Bernard Debré (UMP) -Nous avons acheté 10% des vaccins du Bernard Debré (UMP)
Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 18:09

LE PLAN SECRET POUR LA JUSTICE

 

Le quotidien Libération du 8 septembre 2009, révèle les mesures du minitre de la jusice. A lire absolument et à méditer. A suivre très attentivement...

 

 

     C’est un plan secret, dévoilé aujourd’hui par le Syndicat de la magistrature (SM), documents à l’appui. En cas de pandémie grippale, le gouvernement envisage, en catimini, de bouleverser les règles de fonctionnement de l’institution judiciaire. Juge unique, huis clos, pas de débat contradictoire, prolongation des détentions provisoires… La justice grippée rime avec militarisée. Dans une lettre ouverte à la Garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, communiquée en exclusivité à Libération, le Syndicat dénonce «la volonté de créer une justice d’exception par ordonnances gouvernementales», et «demande expressément» à la ministre «de renoncer à la mise en œuvre d’un tel dispositif liberticide».


     Le SM révèle que «des projets de textes modifiant l’organisation et le fonctionnement de la justice ont été transmis dans le plus grand secret aux chefs de cour en juillet 2009» - ainsi qu’aux procureurs généraux. Le premier document communiqué est un texte permettant au gouvernement «d’adapter la procédure pénale» par «voie d’ordonnance en cas de pandémie». Le second est le projet d’ordonnance lui-même, «portant adaptation des règles de procédure pénale et d’organisation judiciaire en cas de crise sanitaire». Il prévoit «de confier toutes les audiences pénales - quelle que soit la nature du délit - à un seul magistrat», et ce«en violation du principe de collégialité», soulignent les magistrats. Il envisage aussi «de remettre en cause la publicité des débats, en prévoyant la possibilité de généraliser le huis clos». Le plan pandémie de la justice enverra aussi les mineurs devant le tribunal correctionnel, contredisant les «principes constitutionnels et internationaux».


     Mais l’atteinte aux droits des justiciables est sans précédent aussi pour les gardés à vue et les détenus. Il est prévu de différer la possibilité de «s’entretenir avec un avocat à la 24e heure» - plutôt qu’au début de la garde à vue -, et «de prolonger les délais de détention provisoire de 4 à 6 mois sans audience ni débat devant le juge des libertés et de la détention qui statuerait sur dossier». En outre, «tous les délais de prescription» seraient suspendus. «Ces projets d’ordonnance sont révoltants, s’indigne Emmanuelle Perreux, la présidente du SM. Ce sont des mesures qui relèvent de l’Etat d’exception.» Le SM souligne «la disproportion manifeste entre une situation de pandémie grippale et la gravité des mesures envisagées».


     La méthode est aussi critiquée par le SM, qui déplore «l’absence de dialogue» et «l’infantilisation des personnels». Les instances de concertation ad hoc du ministère - le comité d’hygiène et de sécurité, et le comité technique paritaire - n’ont en effet pas été consultées.

 

 Voir l'intégralité du document:  link

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:32
 
Article paru dans le quotidien Le Figaro, sous la signature de Madame Armelle Bohineust en date du 25 septembre 2009.

Les vaccins, nouvel eldorado des

laboratoires pharmaceutiques


      Longtemps derniers de la classe, les vaccins sont devenus les chouchous des laboratoires. Chris Viehrbacher, le PDG de Sanofi Aventis, a fait de cette activité l'un des cinq piliers de sa croissance. Le laboratoire français, déjà leader mondial du vaccin, vient de racheter le groupe indien de vaccins Shantha Biotechnics et de lancer la construction d'une usine au Mexique. (note de JL, sous le haut patronage de Sarkozy)  Sanofi Aventis prend même des risques pour accélérer son développement dans ce secteur. Sa filiale Sanofi Pasteur a investi au printemps 350 millions d'euros dans une usine de vaccins contre la dengue. L'investissement est adapté aux enjeux de la maladie qui touche 250 millions de personnes chaque année. Mais le pari est audacieux, car le vaccin n'existe pas encore. Il a « une chance sur trois de ne jamais voir le jour », estime Chris Viehbacher. Sanofi Aventis est loin d'être le seul laboratoire à investir sur ce marché porteur. C'est notamment pour entrer dans l'univers du vaccin, que l'américain Pfizer a mis en janvier la main sur son compatriote Wyeth. Dans la corbeille, il a trouvé le Prevenar, un vaccin contre la méningite dont les ventes ont atteint 2,7 milliards de dollars en 2008.

      Les grands labos misent sur les vaccins pour compenser la chute brutale qui attend leur chiffre d'affaires d'ici à 2013. À cette date, la plupart des brevets qui protègent leurs médicaments vedettes auront expiré. Autant dire que les fabricants de génériques, c'est-à-dire de copies moins chères, envahiront le marché. (Notes de JL: les laboratoires ne trouvent plus de nouveaux médicaments. Et, ils se gardent bien d'explorer des voies prometteuses comme l'utilisation des bactériophages: virus qui éliminent les bactéries. Cette technique est très bon marché, c'est son principal défaut.... Pourtant l'ex URSS a  suivi cette voie avec succès. Bien entendu, l'homéopathie, la phytothérapie etc qui ne génèrent pas de "blockbusters" sont maintenues dans la marge.)

Les vaccins sont difficiles à copier

      Or, l'un des atouts des vaccins, c'est justement qu'ils ne sont pas généricables. Fabriquer un vaccin exige un savoir-faire et des usines spécifiques, alors qu'il suffit de composer une formule pour copier un médicament classique. Autre avantage, les vaccins peuvent, eux aussi, accéder au statut de blockbusters, c'est-à-dire dégager un chiffre d'affaires supérieur au milliard de dollars. Il suffit pour cela qu'un ou plusieurs gouvernements décident de vacciner tout ou partie de leur population ! Mieux, quand les Etats passent commande, les laboratoires échappent aux stocks et aux invendus. C'est ainsi que Sanofi a réalisé, l'an dernier, un chiffre d'affaires de 736 millions d'euros rien qu'avec la grippe saisonnière. La grippe A est « une opportunité de revenus significative en 2009 et 2010 », a précisé jeudi Chris Viehbacher. (On dit merci à qui? )

 

      Le vaccin a un bel avenir devant lui. Il représentait l'an dernier moins de 3 % du marché pharmaceutique mondial. Mais il affiche une croissance annuelle à deux chiffres. Le secteur devrait générer plus de 20 milliards de dollars (14 milliards d'euros) de chiffre d'affaires à l'horizon 2012.   "C'est un outil de prévention. Et, à ce titre, il est de plus en plus intégré dans les politiques d'assurance-maladie " (d’où, pour ces gens, l'urgence de liquider l'assurance maladie issue du Conseil National de la Résistance et des ministres de la Libération, et de lui substituer Malakoff-Méderic, dont le PDG est ... Le frère de Nicolas Sarkozy. JL) , explique un expert du secteur. Sans compter que les nouveaux besoins, liés aux pandémies grippales, au virus du sida, etc., multiplient les pistes à creuser. Les laboratoires l'ont bien compris. L'industrie du vaccin investit désormais autant dans la recherche et le développement que le reste de l'industrie pharmaceutique.

Pas loin de 150 vaccins sont à l'étude aujourd'hui dans le monde(Bonjour les dégâts: un petit chiffre pour comprendre. Avant la campagne de vaccination contre l'hépatite virale B, il y avait environ 35 000 nouveaux cas de Sclérose en plaques. Depuis, il y en a 85 000. A ce rythme-là, l'industrie pharmaceutique et les nouveaux vaccins ont de beaux jours devant eux! Et, je ne parle pas des autres maladies auto-immunes  JL )

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 09:28
DEUX VIDEOS QUI MONTRENT CLAIREMENT LE FOND DU DEBAT.
 
 1) une vidéo sur l'industrie pharmaceutique et  principalement le Tamiflu. Elle nous vient d'Argentine et est sous titrée en français grace à Rudy Duboille.
Cliquer:  link

2) Une émission remarquable de la chaine ARTE.
Cliquer:  link
Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 08:10
CITATION EN REFERES
CONTRE L'ETAT BELGE ,
DEPOSEE PAR DES CITOYENS

Accédez au texte de la citation:

http://www.scribd.com/doc/21144483/GrippeA-H1N1-Citation-en-Referes-Belgique

Cette citation est l'aboutissement d'une lutte et d'une mobilisation intense depuis quelques semaine (voir articles précédents) sur ce blog). C'est l'absence totale de réponses sur le fond de la part du ministre en charge de la santé, accompagnée de mesures  visant à l'instauration de mesures anti-démocratiques pour imposer massivement cette vaccination de plus en plus contestée par autant le corps médical que les citoyens qu'il a été décidé de faire cette démarche. Elle est soutenue par des élus, des médecins, des professionnels de la santé, des avocats et de très nombreux citoyens.
Aux USA une plainte a été déposée pour interdire cette vaccination de masse.
Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 09:15

En tant que chercheur,

je ne me vaccinerai pas

contre H1N1


      En tant que chercheur, en tant que membre de plusieurs sociétés savantes et de collectifs de chercheurs, je ne me vaccinerai pas contre H1NI . C'est un choix réfléchis et éclairé par la masse d'information que j'ai pu consulter depuis le début avril de cette année. Mais j'ai trop vu le battage médiatique en cours.       

     Je vois les grosses ficelles de l'industrie et du gouvernement qui veut remplir les poches de certains labo. Je rappelle qu'un frère du président travaille pour des firmes et il y a tellement de conflits d'interets dans cette injonction thérapeutique stupide qu'il vaut mieux donner sa dose vaccinale aux autres.

      Des groupes pharma disent qu'ils produisent massivement ce vaccin  et ces adjuvants chaque année. Je rappelle que ce qui se prépare est une  vaccination  de masse. Qu'habituellement on vaccine les vieux, les malades et les fragiles. Aussi les effets indésirables potentiels ne sont pas trop remarqués. Face à cette gripette   , le point important est de constater que le vaccin à venir ne servira à rien dans le cas d'une mutation du virus.

      Ce que j'ai constaté c'est que les morts sont venues à la suite de surinfections bactériennes dans des pays peu préparés ou dans des pays touchés massivement par une forme de laxisme médical (Pays d'Obama).

      Enfin, je rappele que 50% du corps médical français refuse la vaccination et qu'on voit le meme mouvement s'amplifier dans les Etats de New York...

      En tant que chercheur, en tant que citoyen, je ne me vaccinerai pas contre H1N1, ou grippe  porcine, grippe mexicaine ou grippette.

Yannick Comenge, Chercheur en biologie.

Phd in microbiology

Master en Virologie Fondamentale (Cours Institut Pasteur   - ¨Paris VI)

Postdoctorant INSERM  - Autophagies  - Spates , Sat - U75X


Ps: un chercheur est chercheur toute sa vie. Il a un devoir d'ingérence lorsque la politique  dessert le progrès et l'homme.


Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 07:04

Y A BON LA SOUPE

A ROSELYNE!

(AFP) – Il y a 3 heures

PARIS — La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a déclaré dimanche à i-Télé que la vaccination contre la grippe H1N1 devrait pouvoir commencer "vers la fin octobre".

"Nous devrions avoir les premières livraisons massives --nous en avons déjà reçu 12.000 de la maison Baxter-- ce qui devrait nous permettre de commencer à vacciner vers la fin octobre", a dit la ministre, alors que le vaccin Cevalpan du laboratoire américain Baxter a reçu vendredi l'aval de l'Agence européenne des médicaments (EMEA).

Suite aux avis favorables de l'EMEA, la Commission européenne avait donné mardi son feu vert à la commercialisation de deux premiers vaccins contre la grippe H1N1, l'un du laboratoire suisse Novartis, l'autre du britannique GlaxoSmithKline.

"Il est très important que nos compatriotes se fassent vacciner" car il s'agit d'une grippe "très contaminante" et pouvant avoir des "formes fulminantes" et toucher y compris des sujets jeunes et sains, a souligné Mme Bachelot. Elle a rappelé que la vaccination se ferait selon "un ordre de priorité", avec "les plus fragiles et les plus exposés d'abord".

"Dans l'état actuel des connaissances, c'est un vaccin à deux injections mais peut-être qu'une seule injection suffira, ça nous permettra d'aller plus vite", a ajouté la ministre, assurant qu'elle ne faisait "pas une campagne de vaccination pour plaire aux labos mais pour protéger (ses) compatriotes".

_

"très contaminant"  "formes fulminantes"...  curieux, les mots mêmes employés à l'époque par le sieur Douste Bazy pour faire accepter le vaccin contre l'hépatite B, qui comme tout le monde le sait est strictement sans danger ni complications... sauf que en France le nombre de nouveaux cas de sclérose en plaque qui était en moyenne autour de 2500 jusqu'à cette campagne est monté à 85000! Cherchez l'erreur!

 

... et admirez la suite:

 

Prime à la performance pour 10 000 médecins

Olivier Auguste quotidien Le Figaro du 25/09/2009


     Les volontaires recevront jusqu'à 7 euros par an et par patient s'ils atteignent certains objectifs, comme le nombre de patients âgés vaccinés ou de patientes ayant effectué une mammographie.
  Santé «Capi», pour «contrat d'amélioration des pratiques individuelles» : c'est l'acronyme en vogue chez les généralistes. Selon nos informations, 10 000 d'entre eux, soit plus d'un sur six, ont signé avec l'Assurance-maladie l'un de ces contrats instaurant une prime «à la performance», lancés en mai .
     La barre a été
franchie vendredi. En plus du prix des consultations, les volontaires recevront jusqu'à 7 euros par an et par patient (5 600 euros pour une patientèle moyenne) s'ils atteignent certains objectifs : nombre de patients âgés vaccinés ou de patientes ayant effectué une mammographie, part des médicaments «génériqués» dans les prescriptions...
     La ministre Roselyne Bachelot a salué il y a
quelques jours le succès des Capi, tout en soulignant : «Il faut maintenant voir ce qu'ils donnent “en vrai”.» Autrement dit, si les objectifs de qualité et de moindre coût des soins sont bien atteints.
     Les syndicats médicaux, eux, sont
hostiles à cette relation directe entre médecin et Sécu. Ils espèrent que la prochaine convention médicale, qui doit entrer en vigueur en 2010, leur permettra d'avoir leur mot à dire sur les Capi.

Hippocrate, tu es trahi, les marchands du temple recrutent chez tes fidèles!


Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 06:50
JUSQU'OU LE GOUVERNEMENT IRA-T-IL POUR PIQUER LES FESSES
DE TOUTE LA POPULATION?


Vous avez dit délire? Non c'est de la folie! et pas douce...


Les informations qui parviennent sur le conditions de mise en place de ce vaccin sont de plus en plus ubuesques. Il est clair que le gouvernement et l'industrie pharmaceutique ne reculent devant rien pour nous le fourguer à tout prix. Une majorité de médecins et d'infirmières sont très réticents et même opposés? Qu'à cela ne tienne on va agiter la carotte du fric, et en temps de crise et de chômage, des personnes vont se laisser tenter.

Message de : france Reginet
Envoyé le : 29/09/09 à 17:17

Je me permets de vous ecrire ce mail dans l'espoir qu'il soit diffuse sur votre blog.
Je suis infirmiere diplomee d'etat de 1998
J'ai exerce pendant 10 ans mon activite d'infirmiere dans des structures d'ordre prive a temps plein

Je suis reconnue suite a des problemes de dos en "incapacite partielle", car je ne peux plus assumer les postes debout 12 heures meme 8 heures

Alors depuis quelques temps c'est le chomage et le recherche d'une nouvelle orientation. Bref,le 2eme mari de ma tante est medecin a la Ddass depuis 3 ans

Et la ou mon histoire devient interessante,c 'est qu'il m'a fait savoir que la Ddass recherchait des infirmieres pour executer le vaccin de la grippe H1N1

Sachez que je suis contre ce vaccin aux effets secondaires non apprecies suffisamment pour l'accepter     et au combien suspect a mes yeux mais que pour vacciner les gens on me propose 28 euros de l'heure pour le faire.

C'est du jamais vu dans le domaine de la sante car meme une infirmiere de bloc ou d'anesthesie ne depasse jamais 22 euros de l'heure en ayant bac + 6

Alors dans mon cas , chomeuse je peux choisir cette solution et me laver les mains de mon geste mais je suis convaincue que ce vaccin recele bien plus de problemes de sante pour la population a venir qu'on ne veut nous le faire croire et c'est avec un refus categorique adresse a cette proposition que je trouve le temps de vous informer

1 infirmiere de 10 ans d'experience
Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Grippe A (H1N1) et vaccin
commenter cet article