Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 12:40

   La revue sur l'actualité des sciences "La Recherche", publie dans son numéro d'octobre 2009, un très important dossier: LE HASARD AU COEUR DE LA VIE. Toute une série de travaux, précédés par des travaux de théoriciens datant déja de plusieurs années, démontrent que le fonctionnement cellulaire repose pour beaucoup sur le hasard. Un dogme est en train d'être brisé. Pourtant, il a la vie dure, puisque c'est à ce dogme que la majorité des scientifiques et surtout les médias et les politiques se référent. C'est le dogme du déterminisme génétique, qui veut que à partir de la fécondation et donc de la création de la cellule initiale dont nous sortons tous, tout est déterminé par les gènes, de la couleur des yeux, à l'amour du prochain (ou sa détestation) en passant par l'alcoolisme, la fidélité conjugale etc etc, j'en passe et des meilleures.
   D'une certaine façon, le Docteur Gernez a réfuté de ce dogme en montrant qu'on pouvait intervenir sur le devenir d'une maladie grave et ceci dans le bon sens, en connaissant son mécanisme. C'est ce qu'il proposait pour le cancer en particulier.
   Les propositions qu'il a faite concernant la prévention active du cancer ont comme concept de base celui de la compétition cellulaires entre les cellules saines (orthoplasiques) et les cellules potentiellement cancéreuses (dysplasiques).
    Dans la deuxième partie de l'article reproduit ci-dessus, tiré du dossier  "Le hasard au coeur de la vie",  reprend, 50 ans après Gernez, ce concept.
    Décidément, la théorie de Gernez n'a pas subit une ride!

Docteur Jacques Lacaze

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Actualité
commenter cet article

commentaires