Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 12:30

CANCER:

"UNE PANDEMIE APOCALYPTIQUE

SI RIEN N'EST FAIT"

selon l'Obs du 4 novembre 2016. L'hebdo ajoute: "Le Congrès mondial contre le cancer s'est tenu du 31 octobre au 3 novembre à Paris. Christophe Leroux, porte-parole de la Ligue contre le cancer, dresse le bilan".

Voir l'article de :

http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20161103.OBS0676/cancer-une-pandemie-apocalyptique-si-rien-n-est-fait.html

___________________________________________________________________________________

COMMENTAIRE ET  TÉMOIGNAGE

DE JACQUES LACAZE

« Il existe désormais des thérapies innovantes ultra-performantes contre différents types de tumeurs, y compris contre celles réputées inguérissables ». Je ne suis certainement pas le seul médecin, qui comme l'ensemble de la population, entend ou lit ce genre d'affirmation péremptoire. C'est pratiquement plusieurs fois par an et depuis des décennies, que ce phénomène purement médiatique se produit. En notant qu'en général l'annonce est agrémentée d'une très belle photo d'une jeune femme procédant à la rituelle palpation de son sein .... Tout est bon pour faire passer un message, quelque soit sa qualité.

J'ai fait face à un cancer il y a 3 ans. Très tranquillement et sans jamais ni m'affoler, ni m'angoisser, j'ai contacté un ami chirurgien. Il m'a opéré, les choses se sont très bien passées et je me fait contrôler chaque trimestre depuis. Et en même temps, j'ai mis en route des moyens actifs de prévention.

Mais d'abord, quoi de nouveau est révélé dans cet article de l'Obs ? Que de très vieilles méthodes thérapeutiques, quasiment aussi vieille que la cancérologie, deviennent « ultra performantes ». Bigre, et j'insiste j'ai lu ce type d'informations – privilège de l'âge sans doute – un nombre incalculable de fois. Mais sans doute qu'une jeune génération (oublieuse de l'histoire des thérapeutiques anti cancer??) s'est enfin levée ?

Tout en notons que strictement rien de nouveau n'est proposé ! Mais, ne soyons pas trop négatif et attendons sereinement « la révolution » à la veille de laquelle nous sommes semble t il conviés.

Bien sur, j'ai noté le scoop : « Le cancer est une maladie multi-factorielle, l’environnement a donc très certainement un impact ». Je rappelle pour ceux qui ne le sauraient pas ou qui l'ont oublié, qu'un cancer est « guéri » s'il ne récidive pas au bout de 5 ans. Si la personne décède à 5 ans et un mois pas exemple, elle décède « guérie ».

Il n'est pas question pour moi de proposer une solution, mais quand même une piste. « On ne comprend toujours pas pourquoi certains échappent à cette maladie et d’autres non. La génétique n’est qu’une partie de l’explication » est il précisé. Sans développer il est classiquement, mis en avant ce qu'on appelle les « causes des cancers », c'est à dire las facteurs qui sont mis en évidence dans le processus qui conduit à un cancer. Et bien entendu, il faut lutter contre ces causes. Mais …...

On sait de science sure qu'un cancer se développe à partir d'une cellule qui a muté. La mutation en question faisant retrouver - en partie - à la nouvelle cellule, la propriété des cellules embryonnaires de se multiplier selon une progression géométrique (1, 2, 4, 8, 16, 32, 64, …. ). Le calcul montre très facilement en de combien de temps on passe d'une cellule à 1 milliard de cellules soit la masse de 1 gramme, qui est le seuil de détection le plus précoce d'un cancer ( par exemple sur un canal galactophore). Une cellule se divise en moyenne 4 fois par an. En général, la détection se fait à un stade beaucoup plus tardif, stade auquel le cancer s'est déjà solidement implanté et est donc difficile à éradiquer.

L'idéal est donc de pouvoir intervenir avant ce stade de 1 milliards de cellules, et si possible, bien avant. C'est, l'enjeu de la prévention active du cancer. Il faut savoir que la masse de 1 gramme est atteinte au bout de 8 ans.

Il va de soi, que l'écrasante majorité de ces embryons de cancer que nous fabriquons tout les jours sont éliminés par notre système de défense. Une cellule qui y échappe en France par exemple a concerné en 2015, 385 000 personnes (211 000 hommes et 174 000 femmes) selon les chiffres publiés.

A mon humble avis la prévention doit être proposée à l'ensemble de la population française et au moins à partir de 40 ans. Je signale que l’enquête SUVIMAX (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/SU.VI.MAX ) a donné des infos de grande valeurs en démontrant qu'une population soumise simplement à un régime et une complémentation en divers sels minéraux et vitamine, voit l'incidence du cancer diminuer d'une façon significative. Cette information doit être publiée et illustrée année après année au moments sensible. Ce devrait être la tâche de la presse en particulier.

A quand une politique publique et nationale de prévention active des cancers ?

Docteur Jacques Lacaze

http://www.prevention-cancer.net/site/

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 15:41

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles. Rendez-vous ici pour vous inscrire gratuitement (vous pouvez vous désinscrire en vous rendant ici).

Chers Amis de la Santé pour tous,
Il y a un an exactement, je vous écrivais ma première lettre d’information gratuite.
Vous l’avez diffusée au-delà de tout espoir, peut-être parce que vous saviez qu’elle contenait des informations (sur le cancer du sein) que toutes les femmes, jeunes ou moins jeunes, toutes les mères de famille avaient le droit de connaître.
Un an plus tard, vous êtes plus de 300 000 abonnés à lire la lettre que je vous écris chaque semaine.
Je voudrais vous remercier, vous dire à quel point cela me pousse à poursuivre ce que je considère comme une mission d’intérêt général, pour le Bien commun.
Mais surtout aujourd'hui, j'ai besoin de votre aide.

Dites leur qu'il y a une autre médecine !

Je m’aperçois régulièrement, lors de conférences, de consultations, ou simplement quand me pose une question dans la rue, que beaucoup trop de gens sont encore victimes des mensonges du système de santé tout chimique.

  • sur le cancer, et ses chimiothérapies abusives et parfois même dangereuses,
  • sur la pilule, que l’on fait passer pour un bonbon inoffensif,
  • sur les vaccins, que l’on veut imposer à tous les enfants comme si tous devaient se droguer ou avoir une sexualité à multiples partenaires, comme si tous en France risquaient d'attraper Diphtérie-Tetanos-Polio qui ont disparu en partie grâce aux vaccins, surtout grâce à une hygiène de vie liée à l'organisation sociétale ( eau, salubrité publique et privée..).
  • sur l'alcool qui confond vin et alcools forts,
  • sur les produits laitiers dont les promoteurs de plus en plus insistants nous font croire que le calcium animal est vital alors qu'il n'est pas sans poser de problèmes de santé graves. Alors que le calcium végétal est le meilleur pour votre santé si vous en consommez en quantité suffisante avec une forte orientation végétarienne.

Malgré tous nos efforts, malgré le succès de cette lettre, trop de gens sont encore victimes de désinformation en matière de santé.
Voilà pourquoi il me semble urgent de partager avec eux notre connaissance d’une autre médecine, plus humaine, plus simple, plus naturelle, moins dangereuse, la "médecine du futur".
C’est pourquoi j’aimerais vraiment que vous m’aidiez à diffuser ma lettre autour de vous. Parce qu’il y a des vérités de santé que vos proches ne doivent plus ignorer.
Découvrir les vertus magnifiques de l’huile d’olive, les pouvoirs thérapeutiques de la gelée royale des abeilles, apprendre à mieux protéger sa peau, comprendre ce que nous dit notre foie quand il est malade...
Aujourd’hui nous avons ensemble le devoir de faire connaître une médecine préventive, où l’alimentation joue un rôle fondamental. Un monde où la santé n’est pas opposée au plaisir (vous connaissez ma passion pour le chocolat et le vin, lorsqu’ils viennent ravir notre « palais des saveurs »… )

Vous pouvez agir très facilement

Si vous appréciez les informations que je publie bénévolement depuis un an, aidez-moi à les diffuser au plus grand nombre !
C’est très simple : il vous suffit de choisir, parmi vos contacts, ceux dont vous pensez qu’ils seraient le plus intéressés par mes lettres. Puis de leur transférer ce message en leur demandant d’inscrire leur adresse email ici.
Si nous voulons réveiller, influencer -vous et moi - les pouvoirs publics, il faut que vous soyez 1 million et même plus. N’hésitez pas à diffuser cette information autour de vous, vos parents, vos enfants, vos amis.
N’hésite pas à les rassurer : leur adresse – comme les vôtres – ne seront jamais prêtées (ou encore moins vendues) à quiconque. Ils recevront simplement des conseils de santé issus de toute une vie consacrée à la médecine, et seront bien sûr libres de se désinscrire dès qu’ils le souhaiteront.
La première lettre qu’ils recevront sera celle sur le cancer du sein, qui contient tant d’informations vitales pour la santé des femmes.
Mais notre aventure va bien au-delà de simples « conseils santé ».

Un enjeu de civilisation

Notre monde dit « hyper-développé », orgueilleux et stupide, voit se développer à toute vitesse de plus en plus de maladies de civilisation : diabète, obésité, cancers et maladies auto-immunes, des rhumatismes à l’Alzheimer, sans parler des maladies psychiques qui envahissent les cabinets des psys.
Pourtant, pas un mot de prévention des pouvoirs publics sauf les vaccinations qu’ils veulent généraliser surtout pour engraisser les labos fabricants qui devraient proposer leurs vaccins aux pays qui en ont besoin.

Refusons, résistons à cette priorité aux lobbies pharmaceutiques, aux pourvoyeurs de pesticides toxiques, aux industriels de l’agro-alimentaire qui nous formatent à consommer leurs produits pour nous “faciliter” la vie, au détriment de notre santé…et de notre porte-monnaie.
Comme si les comportements propices à une bonne santé n’existaient pas.
Là encore s’agit d’un mensonge, le plus gros de tous !
Voilà pourquoi j’aimerais que vous puissiez le faire savoir autour de vous !
Ainsi, vos proches, vos familles, vos amis pourront découvrir qu’il existe des solutions saines et naturelles bien plus efficaces que le tout chimique :

  • pour soigner le reflux gastro-oesophagien,
  • pour s’endormir sans somnifère,
  • pour renforcer notre système immunitaire,
  • pour accompagner sereinement le passage de la ménopause,
  • etc.

Ils découvriront à leur tour des remèdes sur de nombreuses maladies qu’on prétend « incurables » : l’arthrose, le diabète, les problèmes de vue, d’ouie, de peau etc.
Cette année je donnerai aussi la parole à tous les organes de votre organisme.
Après le Foie et ses différentes atteintes, la Vésicule Biliaire, la Peau… je vais donner la parole à votre Rate, vos muscles, votre oeil et votre rétine, vos oreilles, vos vertèbres, vos muscles, vos testicules et vos ovaires, votre cerveau, votre mémoire et votre hypophyse, vos mains et vos pieds, votre cœur...
Je vais fêter cette année mes 70 ans, et c’est vrai que je manque un peu de place pour vous inviter tous autour du gâteau d’anniversaire !
Je compte sur vous pour continuer à lire cette lettre avec toujours plus d’intérêt, et en la partageant le plus largement possible autour de vous.

Alors vraiment, merci de leur transférer ce message en leur demandant d’inscrire leur adresse email ici.

Merci de votre confiance et à très bientôt !
Professeur Henri Joyeux

Repost 1
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 08:41

Ne rien changer. Tel est le motto de nos hommes politiques et élus face à ce danger mortel que représente la pollution atmosphérique aux particules fines, une pollution majoritairement générée par les véhicules diesel, sponsorisés par l’état et plébiscités par les français, capables de créer une vaste chambre à gaz nationale.

Alors que les taux de particules fines n’ont jamais été aussi élevées, et entrainent déjà certainement une sur-mortalité, ministres et élus locaux restent muets, figés dans cette inertie coupable des incapables subitement mis à jour.

Pour lire la suite, cliquez sur:

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:08

CHERS AMIS

Il faut d'extrême urgence voir la vidéo publié par nos amis de l'Association Cancer et Métabolisme (site: cancer-et-metabolisme).

Une suite sera donnée à cette vidéo, donc revenir sur le site. De mon coté, je vais commenter et ajouter des infos.

Bonne lecture et surtout, nous devons nous mobiliser, encore et toujours.

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 12:39

..... ET NOUVELLE DÉFAITE POUR LA SANTÉ PUBLIQUE

Le ministère de la santé vient de communiquer les fruits de sa réflexion quand à l’application de scores nutritionnels sur les aliments. Ces scores nutritionnels, particulièrement lisibles seront facultatifs, une victoire pour les industriels de l’agroalimentaire français et un nouvel échec pour la prévention sanitaire en France. Les consommateurs ne seront toujours pas capables d’éliminer facilement les produits les plus délétères pour leur santé et la santé de leurs enfants.

C’est le rapport du Pr Serge Hercberg qui avait lancé cette initiative dans notre pays, un rapport commandé par le ministère de la santé le 12 juillet 2013, afin de faire des propositions concrètes destinées à donner un nouvel élan au Programme National Nutrition Santé et au Plan Obésité et de renforcer la « stratégie nationale de santé publique». Une de ces propositions était de « Mettre en place un système d’information nutritionnelle unique sur la face avant des emballages des aliments : l’échelle de qualité nutritionnelle du PNNS », une signalétique sous forme de vignette aidant le consommateur à mieux cerner les produits qu’il achète.

Ces vignettes existent en Angleterre et dans d’autres pays et ont fait a preuve de leur efficacité pour le consommateur. Il est vrai que la lutte contre l’obésité, en particulier contre l’obésité infantile est plus active outre-manche, car moins entravée par les lobbys de l’agro-alimentaire. Ces scores nutritionnels se présentent sous forme des vignettes vertes, oranges ou rouges, qui auraient été apposées sur les aliments afin d’informer le consommateur de la teneur en calories, en glucides, lipides (notamment graisses saturées), protéines, fibres et sel, etc..Si la quantité présente dans l’aliment était dans la normale, la vignette était verte, moyennement élevée orange, ou très élevée, rouge. L’industrie alimentaire française s’est élevée contre cette proposition et a tout fait pour la saborder.

Pour voir la suite, cliquez sur:

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 14:25

ÉVALUER LES MÉDECINES DIFFÉRENTES : UN DÉFI?

A la fin de l’année 84, s’est mise en place une politique de répression des médecines qualifiées de « parallèles » (Voir note en fin de page). Dès le 15 janvier 1985, l’Institut Solomidés a été encerclé par des cars de CRS et fermé. Des poursuites ont été engagées contre le Dr Pierre Tubéry, et ses produits issus des plantes africaines. Les pharmaciens fabriquant comme préparation magistrale les solutés de Vernes ont été contraints d’arrêter par des menaces administratives. La pratique ancestrale et qui était historiquement le premier métier des pharmaciens d’officine : la réalisation de préparations magistrales a été drastiquement réduite et réservée aux seules préparations dermatologiques. En particulier les pharmaciens ne pouvaient plus délivrer des mélanges de TM homéopathiques. L’homéopathie et l’acupuncture étaient visées également.

Ces attaques de grande envergure, ont été effectuées à l’insu de la ministre des affaires sociales ayant la santé en charge, Mme Georgina Dufoix, et sans qu’elle soit même prévenue. Elle l’a appris aux informations du matin. Une première manifestation de protestation a été mise en place à l’initiative du CDIC (Comité de Défense et d’Information sur le Cancer) que je présidais et qui était centré au départ sur la défense des produits de Solomidés. Je me souviens avoir interrompu mes consultations qu’a assurées mon ami et associé le Docteur Marc Dumont pour diriger la mise en place des ripostes à ces attaques.

La manifestation va se dérouler le 26 janvier 1985. Plus de 2000 personnes seront dans la rue. Une délégation, que je vais conduire va rencontrer la Ministre.

Plusieurs actions seront organisées durant ce mois de janvier à Paris et dans plusieurs autres villes.

La 4 mars, le Président de la république adressait une lettre à André Bergeron secrétaire général de a CGT-FO, « demandant à la Ministre en charge des Affaires Sociales et au secrétaire d’état chargé de la santé la mise en place d’un groupe de réflexion réunissant de façon paritaire des scientifiques et des membres du Collectif de défense des médecines alternatives ». Ce collectif (le CODEMA) venait d’être créé avec la participation d’une quarantaine d’associations. Il était présidé par Pierre Magnant.

Je vais rester quelque temps sur Paris pour négocier la mise en place du collectif. Le CODEMA organisera en parallèle avec les réunions du groupe de travail des auditions de promoteurs de pratiques thérapeutiques et/ou biologiques différentes. En particulier, nous auditionnerons Louis Claude Vincent dont on apprendra la disparition en 1988.

Une revue « Choisir la vie » sera éditée dès juillet 1985. J’en étais le directeur de publication. Elle publiera 21 numéros avant de cesser de paraître.

Le rapport sera remis à Mme Dufoix le 6 février 1986. Il sera publié à la Documentation française. Mais il ne sera lui donné aucune suite par Mme Barzac qui remplacer Mme Dufoix.

Ce rapport est en pièce jointe

Note. Je parle de la mise en place dès la fin de l’année 1984 d’une politique de répression des médecines qualifiées de « parallèles » pour la raison suivante : suite à la maladresse d’un adhérent du CDIC, j’ai été convoqué à la répression des fraudes d’Arras le 24 décembre 1984. J’ai été reçu par une personne très compréhensive. Ce monsieur m’a alors expliqué en me montrant les documents l’attestant que des mesures de grandes envergures devaient être mise en œuvre dans les premiers jours de 1985 contre l’ensemble des médecines alternatives et en particulier l’Institut Solomidés était cité. J’ai immédiatement prévenu tout azimut …. Et me suis fait envoyer promener : ce n’était pas possible ! En septembre 84, André Campana à 20 heures 30 sur la 3éme chaîne de télévision avait proposé une émission sur les médecines alternatives « Précurseurs ou charlatans » qui avait connu un très grand succès d’audience. Et le petit matin du 15 janvier …..

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 19:45

RETRAIT DE 700 GÉNÉRIQUES AUX RÉSULTATS FALSIFIES......

Publié dans la revue médicale en ligne: Docbuzz

Alors que l’EMA vient de recommander l’interdiction de 700 génériques aux résultats manipulés par la société Indienne GVK Biosciences, la belle politique du tout générique a du plomb dans l’aile.

Malgré les assertions des autorités sanitaires selon lesquelles les génériques sont la copie conforme des produits princeps, il apparait que les dossiers de 700 génériques dont certains étaient autorisés et consommés par des patients depuis 2004, soit plus de 10 ans, était falsifiés. Ces dossiers avaient en partie été réalisés par la société Indienne GVK bioscience.

C’est un contrôle bien tardif des autorités sanitaires qui a révélé ces falsifications qui ont permis à nombre de génériqueurs ayant pignon sur rue à importer et vendre en toute impunité des médicaments dont la sécurité d’emploi n’était pas démontrée.

Le CHMP (agency’s Committee for Medicinal Products for Human Use) a examiné plus de 1000 génériques étant passés entre les mains de la société GVK bioscience ; il a conclut que pour 300 d’entre eux, les documents revus permettaient de les laisser sur le marché mais réclame le retrait immédiat des 700 autres.

Ainsi, alors que les génériques étaient censés apporter aux patients, une qualité de produits identiques à moindre coût, le voile se lève sur les pratiques des génériqueurs. Pourtant aucune polémique ne semble naitre ; d’abord par ce que les autorités sanitaires, malgré leur communication rassurante auprès du public, savent pertinemment que nombre de défauts de production existent, bien qu’ils ne soient révélés que par des contrôles qui restent rares et très insuffisants, mais aussi parce que ces mêmes autorités n’ont aujourd’hui plus le choix. Interdire brutalement l’importation de génériques provoquerait une pénurie de médicaments.

C’est aussi ce qui explique que dans sa recommandation de retrait le CHMP autorise les autorités sanitaires des pays Européens à écouler les stocks de médicament jugés non conformes si ceux-ci restent indispensables au patients. Une grande réussite de nos dirigeants politiques qu’il conviendra de célébrer à sa juste mesure.

Sources

Products for which the marketing authorisations are recommended for suspension by the CHMP on 22 January 2015 (liste des 700 génériques interdits en Europe).
EMA/52196/2015 23 January 2015

GVK Biosciences: Europe

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 13:28

Hippocrate.jpgL’article ci-dessous publié par une revue médicale en ligne, revue qui manifestement, n’hésite pas à mettre le doigt là ou ça fait mal. Dans le jargon médical dont j’espère vous apprécierez l’humour, quand le praticien touche du bout du doigt un zone douloureuse liée à un traumatisme on la désigne sous le nom de « douleur exquise »…..

On apprend qu’en étudiant 30 000 dossiers de malades hospitalisés en cardiologie, pour infarctus, insuffisance cardiaque, ou arrêt cardiaque, une équipe de chercheurs des Etats Unis, s’est aperçu que la mortalité dans ce groupe de malades était significativement moindre durant la période de congrès de cardiologie auxquels les spécialistes se rendaient et étaient donc absent de leur service. Moins de morts dans les services de cardiologie quand les cardiologues sont absents !

Une étude a été publiée, il y a plusieurs années durant une grève des médecins et avait conclu à un phénomène identique. La possibilité de faire ce type d’analyse est ouverte avec la récente grève des médecins en France.

Il est clair que ce genre de situation, souligne dramatiquement combien fonctionement des hôpitaux, la formation des médecins, les conceptions médicales dominantes, j’ajouterais le mépris  stupide pour les médecines dites différentes, affiché par une grande partie du corps médical et des autorités, doivent être interrogé  pour ce type de catastrophe ne se reproduise pas.

À propos des médecines dites différentes, il serait extrêmement simple de mettre en place des études permettant d ‘évaluer leur impact. Des tentatives pour réaliser ce genre de travail ont été faite au plus haut niveau de l’Etat, en France et ont subit des attaques aussi stupides qu’ignobles de la part  de lobbys qu’il convient de désigner clairement. Je vais rédiger des articles sur cette question qui nous concerne tous.

Docteur jacques Lacaze


 

Lisez l’article intitulé : LE CARDIOLOGUE EST ABSENT ? TANT MIEUX, VOUS VIVREZ PLUS LONGTEMPS ….

 

 

Le résultat de cette étude interpelle. Publiée dans la revue "The archives of Internal Medecine", elle démontre que les patients hospitalisés pour un problème cardiaque sont plus nombreux à survivre  lorsque les cardiologues sont partis en congrès et donc absents.

Fréquemment les médecins se rendent dans des congrès professionnels pour approfondir et mettre à jour leur savoir médical. Ces absences qui peuvent être nombreuses et multiples au sein d’un service hospitalier, pourraient avoir des conséquences du fait de la charge de travail abandonnée à quelques malchanceux contraints de s’occuper de tout le service en l’absence des autres médecins. On pouvait donc imaginer que ces absences auraient une répercussion négative sur le bien être des patients hospitalisés. Ce n’est en fait pas si simple.

Des scientifiques de la Harvard Medical School (Boston, Massachusetts) ont mené une étude rétrospective afin de déterminer quelles étaient les conséquences de l’absence des médecins. Ils ont repris les 30 000 derniers dossiers des patients hospitalisés pour infarctus, insuffisance cardiaque, ou arrêt cardiaque alors qu’aux mêmes dates avaient lieu un congrès important de cardiologie, et comparé la survie de ces patients avec celle de 79 000 patients hospitalisés pour les mêmes causes mais en dehors des dates de congrès de cardiologie (3 semaines avant ou après les congrès).

En dehors des dates de congrès, 24,8% des insuffisants cardiaques et 69,4% des arrêts cardiaques décédaient dans les 30 jours qui suivaient l’hospitalisation. En revanche, au cours des dates de congrès donc en l’absence des cardiologues, «seulement» 17.5% des insuffisants cardiaques et 59.1% des arrêt cardiaques décédaient dans les 30 jours suivant l’hospitalisation, un chiffre certes considérables mais significativement inférieurs (P < .001) : donc, lorsque les cardiologues sont en congrès, les patients meurent bien moins que lorsqu’ils sont présents et pratiquent les gestes qu’ils croient être les meilleurs.  Par exemples, les interventions coronaires percutanées consistants à ouvrir les artères obstruées avec des stents sont bien moins pratiquées quand les cardiologues sont en congrès (PCI : 20.8% vs 28.2%, P=0.02) sans aucune conséquences pour les malades pour qui il n’y a aucune différence au final en terme de survie.

Si il existe une différence notable pour la survie des patients en fonction de la présence ou de l’absence des cardiologues, aucun résultat similaire n’était retrouvé pour les oncologues, les gastro-entérologues ou les orthopédistes (survie après traitement pour fracture de hanche).

Comment expliquer cet effet délétère des médecins sur la survie des patients? Les auteurs de l’étude évoquent les pratiques invasives agressives pas toujours nécessaires et qui souvent n’apportent pas d’augmentation de la survie. En les multipliant, l’effet inverse devient significatif.

 

Source - Mortality and Treatment Patterns Among Patients Hospitalized With Acute Cardiovascular Conditions During Dates of National Cardiology Meetings Anupam B. Jena, Vinay Prasad, Dana P. Goldman, John Romley - JAMA Intern Med. Published online December 22, 2014

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 11:59

Jeunes-filles-et-Gardasil.jpg

 

 

Les jeunes filles victimes du gardasil: c'est une réalité.

 

 

Lisez attentivement cette mise au point du site intiative citoyenne concernant la "nouvelle mouture": le Gardasil 9. Edifiant.

 

Cliquez sur: link

 

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 09:09

IL FAUT IMPOSER

UNE REELLE POLITIQUE

DE SANTE PUBLIQUE

 

L'extrême importance de l'information que vous allez lire ci-dessous m'oblige à la mettre en ligne immédiatement. C'est une information qu'il faut faire circuler très largement.

- elle démontre que l'industrie pharmaceutique est en réalité le seul inspirateur des politiques de santé en France.

- le pouvoir politique qu'il soit de droite ou de gauche est totalement à son service et ceci aux dépens de notre santé. Il faut souligner que, d'un côté on parle de luttes contre le cancer, ceci en culpabilisant les fumeurs et de l'autre on empêche les mesures sérieuses d'être mises en place.

- ces gens big pharma et politiciens corrompus qui gouvernent depuis trop longtemps) sont des criminels, des assassins par non seulement non-intervention à personnes en danger mais pour participation à des actions mettant en jeu les vies des citoyens.

- il faut signaler que dans un domaine connexe, la lutte contre la maladie alcoolique, les firmes  ayant intérêt à ce que leur produit quasi inefficace  soit maintenu malgré les preuves flagrantes de la grande efficacité du baclofène dont l'autorisation d'utilisation dans cette maladie a été longtemps interdite et est aujourd'hui à peine tolérée.

- c'est à nous citoyens de ce pays à réagir et à obliger les pouvoirs publics.

 

J’ajouterais mon point de vue sur ces deux questions de la consommation de boissons alcoolisées et de tabac. Les politiques d’informations basées sur un autoritarisme stupide et rappelant de très mauvais souvenirs est totalement inadéquat. Les boissons alcoolisées ne sont pas de l’alcool ? Le vin par exemple a des propriétés santé très intéressantes. Chacun de nous a le droit strict de choisir de fumer par exemple. L’information sur les risques qu’il court, doit être honnêtement donné.

Mais surtout la politique de l’industrie du tabac qui est une politique totalement tournée vers le profit est sans doute une des plus criminelle après celle de l’industrie des armes. Son axe essentiel est d’inciter les adolescents voire les enfants à fumer des produits parfaitement optimisés pour créer l’accoutumance.Lisez le dernier paragraphe: le prix au premier plan. On peut parler de politique génocidaire:

Docteur Jacques Lacaze

 

Article de JIM.fr –19/12/2014

SEVRAGE TABAGIQUE : LA CYTISINE FAIT MIEUX (ET MOINS CHER) QUE LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES 

La cytisine est largement utilisée en Europe de l’Est depuis les années 60 pour le sevrage tabagique. Il s’agit d’un alcaloïde de plante, antagoniste, comme la varénicline, des récepteurs nicotiniques α4β2. Quatre revues générales ont confirmé sa supériorité par rapport au placebo pour le sevrage tabagique, à court et à long terme. Malgré cela, la cytisine reste très peu connue en dehors de l’Europe de l’Est et surtout n’a d’autorisation de mise sur le marché nulle part ailleurs.

Cependant, de nombreuses voix se sont élevées à travers le monde pour qu’elle soit autorisée dans d’autres pays. Car la cytisine est non seulement efficace pour le sevrage tabagique mais elle est aussi très bon marché : le traitement de 25 jours coûte en effet entre 25 et 30 dollars US ($) contre 112 à 685 $ pour un traitement par substituts nicotiniques durant 8 à 10 semaines et environ 500 $ pour un traitement de 12 semaines par varénicline. 

 

40 % de sevrage à un mois contre 31 % avec les substituts nicotiniques

Une étude néo-zélandaise apporte sa contribution au « dossier » cytisine (1).Au total 1310 adultes candidats au sevrage tabagique ont été recrutés par le biais de centres d’appel pour l’aide au sevrage. L’objectif de l’essai était de comparer l’efficacité de la cytisine à celle des substituts nicotiniques sur le maintien de l’abstinence à 1 mois.

Répartis de façon randomisée (mais ouverte) en 2 groupes, les candidats au sevrage ont reçu soit gratuitement le traitement par cytisine (1,5 à 9 mg par jour pendant 25 jours, selon le protocole recommandé par le fabricant), soit à un prix réduit des substituts nicotiniques, pendant 8 semaines (patchs, gommes et/ou pastilles), là encore selon les protocoles préconisés dans les recommandations. Un soutien téléphonique leur était proposé, à raison de 3 communications de 10 à 15 minutes pendant les 8 semaines.

Un mois après le début du sevrage, 40 % des personnes sous cytisine affirment avoir arrêté de fumer, contre 31 % des participants recevant les substituts nicotiniques (différence de 9,3 points ; intervalle de confiance à 95 % [CI] 4,2 à 14,5). Les différents points d’étape, à 1 semaine, 2 mois et 6 mois, montrent tous la supériorité de la cytisine en termes d'efficacité. Notons toutefois que les effets indésirables semblent plus fréquents avec la cytisine qu’avec

le traitement de substitution, mais il s’agit le plus souvent d’effets mineurs (nausées, vomissements, troubles du sommeil), les mêmes que ceux qui sont notés avec la varénicline, et qui n'ont conduit ici à l’arrêt du traitement que dans seulement 5 % des observations. Les troubles psychiatriques signalés en post-marketing avec la varénicline n’ont pas été constatés ici, mais il est vrai que le nombre de patients inclus est trop faible pour détecter des effets peu fréquents.

 

Le prix au premier plan

Comme le remarque l’éditorialiste du New England Journal of Medicine (2) qui publie cette étude, le principal argument pour demander des autorisations de mise sur le marché (AMM) de la cytisine n’est sans doute pas son efficacité supérieure aux autres traitements proposés, ni même sa tolérance. La première justification est plutôt que le prix des autres traitements les rend inaccessibles à de très nombreux fumeurs, et pas seulement dans les pays pauvres. Quant aux auteurs de l’étude, ils suggèrent que soit réalisée une étude de non infériorité face à la varénicline, étude qui devra inclure des analyses des rapports coût-efficacité respectifs.

Gageons cependant, qu'avant une éventuelle AAM en vue d'une large diffusion de ce produit, les autorités sanitaires demanderont un essai randomisé en double aveugle (dans lequel le sevrage serait contrôlé biologiquement et non plus seulement par la déclaration des participants) pour éliminer les biais inhérents à ce type d'étude ouverte.

Le tabagisme est actuellement la première cause de décès évitables à travers le monde, nul doute que tous les moyens de lutte efficaces devraient être mis en oeuvre contre lui.

Dr Roseline Péluchon

RÉFÉRENCES

1) Walker C. et coll. : Cytisine versus Nicotine for Smoking Cessation

N Engl J Med 2014; 371:2353-2362.

2) Rigotti N.A.: Cytisine: a tobacco tretament hiding in plain sight. N Engl J Med 2014; 371:2429-2430.

Copyright © http://www.jim.fr

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article