Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:00
NAPOLEON 3 / MARINE LEPEN: MÊME COMBAT

Pour les amateurs de vieux papiers éclairants, voici un tract-affiche édité à l'automne 1848 lors de la campagne électorale pour la première élection d'un Président de la République au suffrage universel (masculin). On y reconnaîtra facilement la matrice idéologique de tous les césarismes qui suivront, de Boulanger au Général, et le fonds de commerce de celui qui nous guette aujourd'hui, sous l'égide d'une Femme grande bénéficiaire du suffrage universel (masculin - féminin). Discrédit des politiques gouvernants, union interclassiste pour redresser une situation catastrophique dans l'intérêt de tous, confiance dans le bon sens populaire, fierté tricolore et militaire, et bien sûr, cerise sur le gâteau, délégation de pouvoir à l'homme providentiel, dispensé de tout programme concret.

René Merle, voir son site : http://merlerene.canalblog.com/

______________________________________________________________________________________

ÉLECTEURS

La misère nous gagne chaque jour davantage.

Pourquoi ?

Parce que ceux qui nous gouvernent n’inspirent pas de confiance. En effet :

Qu’ont-ils fait pour la mériter ?

Le malheureux meurt de faim ;

L’ouvrier est sans ouvrage ;

Le cultivateur ne trouve plus l’écoulement de ses récoltes ;

Le commerçant ne vend rien ;

Le propriétaire ne reçoit plus ses revenus ;

Le capitaliste n’ose plus mettre ses fonds dehors, faute de sécurité.

La France, qui était si riche, dans quel état est-elle ?

La banqueroute du gouvernement est à craindre et nous menace !

Pour que la CONFIANCE, source de la prospérité d’une nation, se rétablisse, il nous faut à la tête du pouvoir un homme qui ait les sympathies du pays.

Napoléon sauva la France de l’anarchie à la première révolution !...

Le neveu du grand homme, avec son nom magique, nous donnera la sécurité, et nous sauvera de la misère. C’est ainsi que l’a compris une partie considérable de la nation, qui nous le dit par son mouvement prononcé vers la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République.

Cette partie de la nation est celle qu’on appelle le peuple, ce peuple laborieux et honnête dont il est dit : LA VOIX DU PEUPLE EST LA VOIX DE DIEU.

Aussi la majorité absolue des suffrages est-elle déjà acquise au citoyen Louis-Napoléon Bonaparte. Les nouvelles qui nous arrivent de toutes parts nous en donnent de plus en plus l’assurance.

Mais pour que la SÉCURITÉ, résultat de sa nomination, se fasse sentir sans retard (on en a grand besoin), il faut que l’élection du citoyen Louis-Napoléon Bonaparte soit faite à une MAJORITÉ IMPOSANTE.

C’est pour arriver à ce but, bien désirable dans ce moment si critique, que nous faisons appel :

Aux commerçants qui désirent voir reprendre les affaires ;

Aux cultivateurs qui ont besoin de vendre leurs récoltes à un prix raisonnable ;

Aux ouvriers qui ne peuvent vivre sans travail ;

Aux pères de famille qui veulent assurer le présent et l’avenir à leurs femmes et à leurs enfants ;

A l’armée, qui ne sera jamais sourde au nom de Napoléon ;

Aux électeurs de toutes les opinions, qui veulent le salut de la patrie ;

Pour que, d’un commun accord, et d’un vote unanime, nous nommions PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE le citoyen

LOUIS-NAPOLÉON BONAPARTE

(Une société de vrais amis du peuple.)

Le citoyen Louis-Napoléon Bonaparte étonnera par ses idées neuves, républicaines, démocratiques et sages. Lisez ses ouvrages, 36, rue Neuve-des-Petits-Champs, à la LIBRAIRIE NAPOLÉONIENNE.

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 15:41

Communiqué du Comité pour l'abolition de la dette du tiers monde(CADTM).

Je pense que si les puissants de ce monde qui saignent aujourd'hui en France les classes populaires comme les classes moyennes, c'est à dire pour l'essentiel les travailleurs, de l'ouvrier de l'industrie au petit patron pécheur (qu'on essaie d'étrangler), en passant par les professions de services, gagnent en Grèce, ils renverront la France et les autres pays européens deux siècles en arrière.

Bas les pattes devant la Grèce qui lutte et résiste !

logo-CADTM-180x58

Les puissants d’Europe et du monde entier n’ont même pas attendu la dissolution du Parlement grec et l’ouverture de la campagne électorale pour lancer leur nouvelle offensive de mensonges et de chantages qui visent a terroriser les citoyens grecs afin qu’ils ne votent pas aux prochaines élections du 25 janvier 2015 en faveur de SYRIZA, la Coalition de la Gauche Radicale grecque. En effet, secondés par les grands médias européens, « ceux d’en haut » du nom de Juncker, Merkel, Hollande, Renzi ou Moscovici commencent leur énième intervention brutale dans les affaires intérieures de cette Grèce, qu’ils ont d’ailleurs transformée en un amas de ruines sociales depuis qu’ils lui ont imposé leurs politiques d’austérité inhumaines et barbares.

C’est le succès ou l’échec de la guerre sociale menée contre les populations de toute l’Europe qui est en jeu !

Le CADTM n’a pas le moindre doute sur les intentions véritables de ceux qui ont fait de la Grèce le laboratoire européen de leurs politiques néolibérales les plus extrêmes et des Grecs des véritables cobayes de leur thérapie économique, sociale et politique de choc. On doit s’attendre à une escalade de leur offensive car ils ne peuvent pas se permettre que SYRIZA réussisse et fasse des émules en Europe ! Ils vont utiliser tous les moyens dont ils disposent car ils sont bien conscients que ce qui est en jeu aux prochaines élections grecques est le succès ou l’échec de la guerre sociale qu’ils mènent contre l’écrasante majorité des populations de toute l’Europe !

C’est d’ailleurs parce que l’enjeu est si important qu’on doit s’attendre à ce que « ceux d’en haut » d’Europe et de Grèce ne respectent pas le verdict des urnes, qui devrait couronner, pour la première fois de l’histoire, la victoire de la gauche grecque. Sans aucun doute, ils vont par la suite essayer d’asphyxier le gouvernement de gauche sorti des urnes, parce que son éventuel succès serait sûrement interprété comme un formidable encouragement à la résistance par les travailleurs et les peuples d’Europe.

Le CADTM, qui s’est toujours trouvé aux cotés de la population grecque luttant contre les politiques d’austérité et les graves atteintes aux droits sociaux et démocratiques, fera de nouveau tout pour alerter la gauche et les mouvements sociaux en Europe et au-delà afin de les mobiliser dans un vaste mouvement de solidarité avec la population grecque qui résiste et lutte pour se libérer du fardeau d’une dette qui non seulement n’est pas la sienne, mais qui est aussi manifestement largement illégitime, illégale ou odieuse. Le CADTM considère que la constitution d’une commission internationale et citoyenne d’audit de la dette grecque, chargée d’identifier la part illégale et/ou illégitime ou odieuse de cette dette qu’il ne faudrait pas rembourser, ferait presque partout des émules et mettrait à l’ordre du jour la répudiation de la dette illégitime et/ou illégale de tous les pays de la périphérie européenne…

Être solidaire de la population grecque ainsi que de la gauche grecque, qui résistent et luttent pour libérer le pays et ses citoyens de l’emprise des créanciers et de la dictature des marchés, est aujourd’hui le devoir internationaliste élémentaire non seulement des militants mais aussi de tout citoyen européen qui refuse cette Europe de l’austérité qui génère misère, racisme et barbarie.

CADTM Europe, 31 décembre 2014 - cadtm.org

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 12:46

Absolument indispensable d'écouter et de faire circuler cet interview du Docteur Martine Gardénal sur BTLV, en cliquant sur:   link

 

 

Gardénal Martine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Quand je suis passer devant le Conseil Régional de l'Ordre ( MEMOIRE PRESENTE DEVANT L'ORDRE REGIONAL DES MEDECINS ) j'ai developpé une argumentation que mon avocat a résumé et disant, "bref pour vous, l'Ordre des médecins est fils de Vichy et d'Hitler". C'est exactement ça! Si vous avez 5 mn, lisez mon argumentation!

 

Cela s'appele médecine totalitaire, au service non de la population, mais exclusivement à celui de l'industrie pharmaceutique. Et ceci avec des méthodes inspirées par le fascisme ordinaire. Tous les gouvernants qui acceptent cette dérive ont des comptes à nous rendre!

Il est plus que temps de se lever et de dire: ASSEZ!

 

______________________________________________________________________________________________

 

J'ajoute pour faire bonne mesure cet article paru dans une revue médicale publiée sur internet ce jour:

 

CANCER DU SEIN: LES MALADES INJUSTEMENT EXPOSEES A DES RADIATIOINS PROLONGEES PARCE QU'ELLES RAPPORTENT PLUS?

Lundi 15 décembre 2014

Après une chirurgie ou un chimiothérapie, des séances de radiothérapie sont prescrites à deux femmes sur trois ayant eu une lymphadénectomie axillaire (retrait des chaines ganglionnaires lymphatiques). Un étude publiée dans la revue JAMA retrouve que ces radiations durent souvent deux fois trop longtemps.

Ces séances de radiothérapie externes sont prescrites en général pour une durée de 5 à 7 semaine à raison d’une séance par jour, 5 jours par semaine : l’objectif est de réduire le risque de récidive et de prolonger la survie. Mais la radiothérapie peut aussi être administrée sur une plus courte période, pendant 3 semaines par exemple. C’est ce que l’on appelle le schéma dit hypofractionné. Pourtant ce schéma hypofractionné est très peu utilisé aux Etats-Unis comme en France alors qu’il coûte moins cher et simplifie le traitement. Plusieurs études ont montré que les patientes préfèrent évidemment les séances hypofractionnées. Alors, pourquoi le traitement hypofractionné, n’a t-il pas été généralisé?

Une équipe d’oncologues de l’université de Pennsylvanie, ont analysé les données de plusieurs assurances maladies afin d’évaluer les différents traitements reçus par 15 643 femmes atteintes d’un cancer du sein. Un premier groupe de patiente avait plus de 50 ans et avaient un cancer à un stade précoce, exactement la population pour laquelle il est recommandée de bénéficier d’une radiothérapie hypofractionnée.  Un second groupe avait un cancer plus avancé avec une diffusion des cellules cancéreuses et avaient bénéficié d’un curage axillaire. Dans ce second groupe, la radiothérapie hypofractionnée n’est aucunement découragée.

Les scientifiques ont pu évaluer combien de femmes dans chaque groupe avaient reçu une radiothérapie longue et combien avaient reçu une radiothérapie courte (hypofractionnée).

Dans le groupe qui devait recevoir une radiothérapie courte, 10,6% la recevait en 2008 et 34,5% seulement en 2013. Dans le second groupe, ce chiffre passait de 8% à 21% sur la même période. Alors pourquoi les patientes ne reçoivent-elles pas le traitement qu’elle préfèreraient et qui a exactement la même efficacité?

Les raisons sont en fait aussi banales qu’inquiétantes. La première est la force de l’habitude. Pourquoi changer quelque chose qui marche? Pourquoi changer ses habitudes de médecin et les habitudes de l’équipe de radiothérapie juste pour satisfaire les patientes? Le conservatisme est donc la première explication. Pourtant, en Angleterre et au Canada, les médecins ont su évolué et dorénavant les 2/3 des femmes bénéficient d’une radiothérapie hypofractionnée. Rien n’est donc impossible.

Mais il y aurait plus grave, l’argent. L’étude américaine retrouve qu’effectivement une radiothérapie hypofractionnée est facturée moins cher qu’une radiothérapie longue. C’est la seconde explication qui est également la plus souvent mise en avant par les spécialistes en France pour expliquer l’absence de changement. Proposer une radiothérapie hypofractionnée aux patientes réduirait les revenus des centres de radiothérapie! Cette situation est connu de tous, sauf évidemment des patientes. A tel point qu’ en 2013, il a été proposé par les spécialistes du domaine d’évoluer vers une tarification forfaitaire pour généraliser la radiothérapie hyprofractionnée. Mais pour le ministère de la santé n’a pas bougé. Pourtant les patientes y gagneraient et la sécurité sociale aussi. 

Sources: Uptake and Costs of Hypofractionated vs Conventional Whole Breast Irradiation After Breast Conserving Surgery in the United States, 2008–2013 FREE ONLINE FIRST

Justin E. Bekelman, MD1,2,3; Gosia Sylwestrzak, MA4; John Barron, PharmD4; Jinan Liu, PhD4; Andrew J. Epstein, PhD3,5,6; Gary Freedman, MD1; Jennifer Malin, MD7; Ezekiel J. Emanuel, MD, PhD2
AMA. Published online December 10, 2014. doi:10.1001/jama.2014.16616

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 15:33

O.N.U. LES PAYS EUROPEENS S'ABSTIENNENT DANS

LA LUTTE CONTRE

LA GLORIFICATION DU NAZISME

SS-man-Hoessler---1945.jpg

Publié par Karine Bechet-Golovko sur son site et transmis par Jacques Tourtaux et Mohamed Bouhamidi

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui est une triste journée. Ce n'est pas la première.

Ce ne sera pas la dernière. Mais ça ne change rien.

Il y a des choses auxquelles on ne s'habitue pas. Surtout pas.

A la faiblesse, par exemple.

A la mesquinerie. A la bêtise aussi, c'est moins grave.

Mais surtout à la pleutrerie. 

 

Nous venons, en effet, d'apprendre une bien triste nouvelle. Les Etats Unis, le Canada et l'Ukraine ont voté contre la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU proposée par la Russie de lutter contre la glorification du nazisme. Encore 50 pays se sont abstenus. Dont tous les pays de l'Union européenne. Même si cette résolution fut quand même adoptée par 115 voix sur 193, c'est triste.
 
L'on peut être fier du niveau de notre renoncement. Jusqu'où les pays européens sont-ils encore capables de tomber? Jusqu'au bout, c'est à n'en pas douter. La question qui m'inquiète est de savoir où est "le bout" ...
Pourquoi la France vient-elle de trahir sa Constitution? Oui, trahir. Je vous rappelle la première phrase du Préambule de la Constitution de 1946, qui est toujours en vigueur, car cité par la Constitution de 1958:
"Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d'asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés."
 Cela veut-il dire que nos peuples ne sont plus libres? A quel moment avons-nous trébuché?
Sur le plan international, il est facile de comprendre la répartition du vote. L'Ukraine glorifie son passé collaborationniste, extrémiste et nazi et le porte à la hauteur d'une idée nationale. Elle ne peut donc pas voter pour la résolution. Les Etats Unis utilisent l'extrémisme qui est le moyen le plus facile d'enrôler des jeunes en manque d'émotions fortes, de réponses simples - même si fausses - à de vraies questions. Ils sont plus facilement manipulables. Donc relancer les mouvements de jeunesse nazies en Europe est un excellent moyen d'affaiblir les Etats et de les faire exploser, comme en Ukraine, quand nécessaire. Le Canada n'a aucune politique autonome. L'Europe n'existe plus.
Triste bilan. N'oublions pas que c'est par ailleurs la meilleure arme pour toucher la Russie. C'est également le meilleur moyen de dégrader les peuples de l'Union soviétique qui ont participé à la Deuxième Guerre Mondiale. De définitivement les asservir. Psychologiquement. Car ils sont ainsi conduits à renier leur passé, à faire table rase, à se retrouver sans histoire et sans racines, à la merci du moindre courent d'air. Ils se renient eux-mêmes, ce qui a pour effet direct de renforcer d'autant leur haine pour la Russie. Ce pays qui ne renonce pas. Qui protège son passé, ses racines pour tenir face au vent.
C'est justement pour cela que le ministre des affaires étrangères russe. S. Lavrov, affirme que le but de la politique de l'Occident n'est plus de conduire la Russie à modifier sa ligne politique, mais de conduire à un changement de régime en Russie. Les leaders occidentaux affirment de plus en plus haut vouloir utiliser les sanctions pour détruire les sphères sociale et économique en Russie afin de contraindre la population à la révolte.
N'oublions pas qu'en URSS, 15 245 000 civils sont morts lors du combat de la 2e Guerre Mondiale contre le nazisme. Les Etats Unis ont perdu 3000 civils. Je ne parle pas des soldats. Je ne parle plus de l'Europe. A chacun d'en tirer les conséquences.
Karine Bechet-Golovko
voir son site: link
Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 15:56

Iouri Iourtchenko 

« Les gars  (il s'agit d'officiel français) , vous essayez déjà de me bâillonner à Donetsk. Et à Paris, vous me fermerez toutes les issues vers la presse. Nous savons bien, vous et moi, quelle est la position officielle de la France sur l’Ukraine. Nous savons ce qu’écrivent les médias français. Cela ne correspond pas à ce que j’ai vu de mes propres yeux. C’est pourquoi j’irai me soigner dans un hôpital de Moscou. Et ensuite, bien sûr, j’irai à Paris, car j’ai là bas ma femme et ma fille ». Iouri Iourtchenko

 

 

 

"Une tenue de camouflage poussiéreuse, la carte de correspondant de guerre, un étui à la ceinture… D’où ce type de Paris tient-il sa tristesse slave ? Le mot oublié de « département politique ». Le camarade qui n’est pas revenu du front, il dormait encore hier sur la couchette voisine. « Hélas, les routes, la poussière et le brouillard » (chanson célèbre de la 2° guerre mondiale). Il nous semblait que la guerre, c’était du passé. Mais voici qu’à nouveau les bottes des soldats piétinent l’herbe sauvage de la steppe le long des routes du Donbass.

Le poète russe résidant en France, l’acteur et le dramaturge Iouri Iourtchenko est très connu, ces derniers temps, pour avoir soudain quitté l’Europe prospère et s’enrôler comme volontaire dans Slaviansk assiégée, puis tomber en captivité chez les combattants du bataillon « Donbass ». Quand j’ai entendu que Iourtchenko était libre, j’ai pensé qu’il allait tout de suite rentrer à Paris. Pourtant, il s’avère qu’il est soigné dans un hôpital moscovite ordinaire".

 

 

Ainsi commence le récit de Youri Iourtchenko. Lisez la suite en cliquant sur: link

 

 

Iouri-Iourtchenlo-2.jpgEt pour en savoir plus, cliquez sur : link

et sur: link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le retour de la chose immonde:

"Vous, apprenez à voir, au lieu de regarder

Bêtement. Agissez au lieu de bavarder.

Voilà ce qui a failli dominer une fois le monde.

Les peuples ont fini par en avoir raison.

Mais nul ne doit chanter victoire hors de saison:

 

Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la chose immonde."

Bertold Brecht, "la résistible ascenssion d'Arturo Ui, Théâtre National Populaire Palais de Chaillot 8 novembre 1960".

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 10:47

 

J'ai trouvé ce court article dans: linkhttp://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/344177-daech,-muni-d-ebola:

 

"Après avoir fait de DAECH une organisation  » imbattable », et ce, à grand renfort des médias, les Etats Unis viennent de publier une nouvelle information propre à terroriser des populations entières en Occident : » les experts américains n’écartent pas la possibilité pour DAECH d’utiliser des armes biologiques contaminées au virus d’Ebola.

 

"Cela pourrait être le cas vue que la fabrication de ces armes ne demande pas une technologie trop avancée. Al Chimokos, un officier à la retraite de l’Académie des sciences maritimes juge parfaitement possible que les kamikazes de DAECH s’imbibent de virus d’Ebola avant d’attaquer les occidentaux dans le cadre des attaques suicides.

 

"Les terroristes pourront aussi en êtres porteurs et se rendre dans les pays européens, contaminer l’eau, les vêtements des victimes ou tout simplement les toucher. Pour les experts politiques il est curieux de voir à quel point les médias mainstream font preuve d’imagination et d’affabulation pour aplanir le terrain aux interventions militaires des grandes puissances dans les pays du Moyen-Orient. Car quel citoyen occidental, aussi anti guerre soit-il, oserait désormais contester une offensive militaire contre la Syrie, l’Irak … face aux perspectives des jihadistes atteints d’Ebola qui partiraient aux Etats Unis et en Europe rien que pour provoquer des épidémies ?"

 

Je ne cache pas que je considère l'administration des USA comme le pire  ennemie des peuples du Monde et des peuples d'Europe en particulier. Je pense que le gouvernement français actuel est servilement - et contre l'intérêt de notre pays - aux ordrex du gouvernement étatsunien.

Il me semble que les informations qui nous ont assenées par les médias vont tout à fait dans le sens de nous faire croire qu'on ne peut pas vaincre ces groupes armés criminels. Au demeurant il est quand surprenant que durant plus de 5 ans les gouvernants occidentaux non seulement on laissé ce soit disant état islamique se développer mais l'ont favorisé en fermant les yeux sur l'achat du pétrole à prix bardé. Et on découvre la dangerosité d'un coup! Et que dire de l'attitude du gouvernement Turc! Quand même bizare!

L'affaire du virus ébola n'est aussi pas claire du tout. Outre que de nombreux travaux montrent que l'utilistaion de magnésium et de vitamine C à très haute dose sont des moyens simplissimes et très bon marchés et pourraient être mise en oeuvre; tout ce qu'il y a derrière cette campagne concernant l'industrie pharmaceutique et les manoeuvres de la CIA est très opaque.

je pense qu'en notre âme et conscience, nous devons nous poser des questions sur ces évènements rechercher d'autres infos que celles qu'on nous livre, réfléchir etc et c'est très facile aujourd'hui.

Je me pose des questions, je cherche en ce qui me concerne, mais je n'ai pas vocation à fournir un prêt à penser et une psoition établie à laquelle il faudrait se ralier. Ce genre de démarche me paraît aujourd'hui comme très négative. Fait elle partie de l'ambiance actulle en France et ailleurs? Je le pense.

Jacques Lacaze


Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 08:26

LE PEUPLE DE FRANCE A DROIT A LA VERITE,

A TOUTE LA VERITE!

Je publie cette information dramatique, car elle a été diffusée par l'Agence France Presse (AFP) et je ne l'ai pas entendu ni sur France Inter ni sur France 2 que je regarde régulièrement.

Pour nous, c'est le problème central.

Peut-on faire confiance à un système d'information totalement à la botte du pouvoir? C'est gravissime, car à notre nom et à nos frais, l'armée française - qui n'est plus une armée de conscription - effectue partout dans le monde, depuis des années des bombardements meurtriers surtout pour les populations civiles.

La situation très préoccupante actuelle  en Libye n'est vraiment pas à la gloire de la France, ni bien entendu, des autres puissances occidentales qui sont intervenus contre le pays qui était le plus développé d’Afrique et qui a été  renvoyé 50 ans en arrière.

C'est pourquoi je ne dis "pas en notre nom".

Notre devoir à tous est de chercher des informations partout ou c'est disponible, mais aussi d'exiger que le service public d'information, lui aussi payé par nos impôts devienne réellement objectif et cesse de se place sous les ordres d'intérêts et d'un pouvoir partisan qui selon moi conduit la France au désastre.

Jacques Lacaze

 

SYRIE: 41 ENFANTS TUES

DANS UN ATTENTAT CONTRE

LEUR ECOLE A HOMS

Le Nouvel Observateur avec  AFP -  Publié le 01-10-2014 à 21h33

Il s'agit d'un des bilans les plus élevés en terme de mort d'enfants depuis le début du conflit syrien il y plus de trois ans.

41 enfants syriens ont été tués dans un attentat contre leur école à Homs, le 1er octobre 2014, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). (souligné par moi, JL, car cet organisme basé à Londres n'est pas du tout favorable au gouvernement syrien actuel)

Sept autres personnes - quatre civils et trois membres des forces de sécurité-  sont mortes dans l'attaque contre l'école d'Akrama, quartier à majorité alaouite de Homs, la troisième ville de Syrie contrôlée quasi-totalement par les troupes du régime de Bachar el-Assad, selon l'OSDH. Bachar el-Assad est issu de cette communauté minoritaire en Syrie.

"Les enfants morts sont âgés entre six et neuf ans", a précisé à l'AFP le gouverneur de Homs, Talal al-Barazi.

Un modus operandi qui rappelle celui de Daesh

Il s'agit d'un des bilans les plus élevés en terme de mort d'enfants depuis le début du conflit syrien il y plus de trois ans. L'attaque chimique contre la Ghouta orientale près de Damas en 2013 avait tué des dizaines d'enfants tandis que 49 enfants parmi une centaine de personnes avaient perdu la vie dans le massacre de Houla dans la province de Homs en 2012.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais son modus operandi rappelle ceux commis régulièrement par les djihadistes de Daesh, l'Etat islamique (EI) ou ceux du Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, engagés dans la guerre en Syrie.

"Au moins 41 enfants sont morts et plusieurs sont encore portés disparus", a dit le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.  "Un kamikaze a posé une bombe dans un lieu devant l'école puis il s'est fait exploser dans un autre lieu devant l'établissement", a-t-il ajouté. "Il y avait des corps complètement déchiquetés". 

Une pile de cartables abandonnés sur un trottoir

Des pages Facebook pro-régime ont posté des images des lieux de l'attaque, dont une pile de cartables abandonnés sur un trottoir.

Une page, intitulée le Club de la jeunesse de Homs, a diffusé une vidéo amateur, non authentifiée, montrant des habitants paniqués, qui évacuaient des écoliers en uniforme bleu et rose. Des enfants criaient, un garçon au moins était blessé. Des parties de corps humains étaient visibles dans la rue, au milieu des décombres, tandis qu'une épaisse fumée s'élevait et qu'une voiture était en feu.

A la mi-juin, deux attentats avaient déjà frappé ce quartier loyaliste de Homs. (En avez vous entendu parlé?)

Le régime a repris en mai le contrôle de la quasi-totalité de la ville après le retrait des rebelles du vieux Homs assiégé pendant deux ans par l'armée.

Seul le quartier de Waer reste aux mains des insurgés. Mercredi, un obus de mortier tiré par l'armée s'est abattu sur le secteur sans faire de victime, selon l'OSDH.

Dans le conflit qui ravage la Syrie depuis mars 2011 et qui avait commencé par des manifestations pacifiques réprimées dans le sang, la rébellion est à majorité sunnite, comme la population syrienne, tandis que le pouvoir est dirigé par le clan alaouite des Assad. (Je signale que le gouvernement Syrien a toujours comporté, et encore aujourd'hui des personnalités appartement à toute les confessions. C'est très facile à vérifier pour peu qu'on soit curieux JL)

 

Pour lire l'article de l'AFP et du Nouvel Observateur,

cliquez sur: link

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 13:16

Avec l'intérogation:

LA GUERRE DU DROIT?

René Merle, remarquable polémiste, écrivain, professeur retraité, publie sur son blog un court billet, que je reproduis ci-dessous. Je me pose les mêmes questions que René. Et vous?

Voir son site: link

 

    Nous voici engagés, à la demande du gouvernement irakien, dans une guerre aérienne contre l'agression de DAESH sur son territoire. Nous sommes donc "légitimés" par cette demande. Position vertueuse qui ne laisse pourtant pas oublier la récente démangeaison d'aller bombarder la Syrie, ou plutôt les troupes du gouvernement syrien en lutte contre deux oppositions bien imbriquées, l'une jugée fréquentable, l'autre, après avoir été fréquentée, s'étant dévoyée en DARSH. On se souvent du lachage du gouvernement Obama, alors peu pressé de tenter l'aventure. Il en va autrement aujourd'hui, puisque l'aviation US bombarde en Syrie...

     Et nous voici donc, en supplétif empressé, engagés aux côtés des Etats-Unis, dans un conflit que notre allié présente non seulement comme la lutte contre DAESH, mais comme la lutte contre « le terrorisme », entité protéiforme, tentaculaire, et mondialement répandue. Lutte dont les Etats-Unis, proclamés « Empire du Bien », s’autorisent à frapper où ils veulent et comme ils veulent, sans s’embarrasser des frontières, des « autorisations » étatiques et autres futilités (la Syrie en est bon exemple). Et sans se soucier des protestations de grandes puissances comme par exemple la Russie et la Chine, qui un beau jour, excédées, pourraient ne pas se contenter de reproches verbaux...

       Il serait naturellement bienvenu que notre gouvernement précise aux citoyens qu'il représente quelle est sa conception de la grande coalition organisée par les États-Unis, quelle place nous allons y prendre, quelles retombées sommes-nous prêts à assumer...

Renè Merle

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 16:46

Cannabis-gratuit.jpg

Selon une information de l’hebdomadaire "Le Nouvel Observateur" du 05-09-2014 :

A BERKELEY (USA), LES PLUS PAUVRES ONT DROIT AU CANNABIS (MEDICAL) GRATUIT

Selon Le Nouvel Observateur, les dispensaires seront obligés par la loi à mettre de côté 2% de leur distribution pour les offrir aux pauvres. Ce nouveau programme devrait entrer en application en août 2015. C'est la première initiative de ce genre, dans un pays où les Etats légalisent les uns après les autres la consommation de marijuana à des fins médicales, voire récréatives.

Selon le "New York Times", un des plus grands dispensaires de Berkeley, le Berkeley Patients Group, donne déjà de la marijuana aux personnes défavorisées depuis 10 ans.

Le poète et activiste de 78 ans, Arnie Passman a longtemps été un bénéficiaire de ce genre de pratique. Il raconte au "New York Times" qu'il ne se souvient même pas de quand cela a commencé ni même de pourquoi. "Parfois c'était pour mes allergies, ou mon arthrose, vous savez ce qui nous arrive à nous autres : on oublie".

________________________________________________________________

Durant 9 ans, j'ai travaillé dans une  DDASS (ces directions, sont aujourd'hui intégrées à l'ARS) comme médecin interface entre la justice et le système de soins prenant en charge les consommateurs de "produits illicites". J'ai donc véu un phénomène très intéressant. Mon travail consistait à recevoir en consultation médicale dans les tribunaux du département les consommateurs arrêtés par les forces de l'ordre et envoyées au procureur. Je devais savoir s'il s'agissait de toxicomane et dans l'affirmative les envoyer dans une structure de soins avec vérification de la réalité du suivi.

J'ai assisté durant ce laps de temps à des  changements importants. Au début  je voyais en gros 80% de consommateurs d’héroïne et 20% de consommateurs de cannabis. Les premiers étaient des personnes en général connues de la police, de la justice, des services sociaux et des structures de soins. Ces personnes passaient par les différentes  cases : tribunal, prison, suivi thérapeutique etc… Les consommateurs de cannabis étaient des jeunes très rarement toxicomanes qui fumaient un joint avec les copains.  Progressivement le pourcentage a basculé. Quand je suis parti en retraite et quitté le service, les consommateurs de cannabis étaient près de 80%. Progressivement il y avait eu une criminalisation de cette consommation impulsée par le ministre de l’intérieur de l’époque.

Je dois dire clairement que j’ai appliqué strictement la loi, c’est-à-dire que j’ai renvoyé chez eux les personnes qui n’étaient pas toxicomanes ce qui était le cas de l’immense majorité des consommateurs de cannabis. A cette époque j’ai assisté à un important colloque tenu dans une Faculté de lettre avec de très hauts responsables mondiaux de la lutte contre les trafics illicites. J’ai ainsi pu entendre le dialogue suivant antre deux hauts responsables d’interpool et d’europool, l’un disant on a perdu la guerre contre la drogue et l’autre rétorquant on ne perd pas une guerre qu’on n’a jamais commencée. 

Venons en à la distribution gratuite de cannabis aux pauvres. Il y a des précédents historiques à cette initiative curieuse, qui manifestement a pour but d’endormir  les pauvres pour éviter qu’ils se révoltent.

Au moment de l’industrialisation de l’Angleterre avec ses conséquences effroyables sur les conditions sociales, sanitaires de la masse des ouvriers, sa gracieuse majesté la reine de ce pays faisait importer l’opium d’Inde, opium qui était vendu massivement  par les apothicaires pour abrutir la population. Sans nul doute que cette pratique a joué un grand rôle dans la dégradation de la santé de tout un peuple.

L’industrialisation en France a commencé avec le XIXéme siècle et rapidement un alcool de mauvaise qualité et bon marché a été mis à la disposition de la classe ouvrière dans le même but. Emile Zola comme Honoré de Balzac ou Eugène Sue ont décrit les conséquences de cette politique.

Bref, rien de nouveau sous le soleil.

Mais un vrai débat sur les drogues doit être mis en place. J’invite à lire 3 livres :

« D, comme drogue » d’Alain Jaubert

« Géopolitique des drogues » d’Alain Labrousse

« La politique de l’héroïne. L’implication de la CIA dans le trafic des Drogues », de Alfred W. Mc Coy

 

Je pense qu'un vrai débat doit avoir lieu sur cetnimportant sujet. Je vais essayer dy revenir. 

Jacques Lacaze

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 08:11

Dans son édition du 1er septembre, le quotidien gratuit "20 Minutes" publie un article très éclairant de la réalité de la politqiue du pouvoir israélien:

MONDE - L’Etat israélien justifie

cette action en représailles

à l'un des évènements déclencheurs

de la guerre avec Gaza…

Colonie israelienne

"Moins d'une semaine après avoir accepté un cessez-le-feu à Gaza, Israël a annoncé  sa décision de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie, en représailles à l'un des évènements déclencheurs de la guerre.

Israël a décidé de déclarer propriété de l'Etat israélien ces 400 hectares proches de la colonie de Gva'ot, dans les environs de Bethléem, en réaction au meurtre de trois jeunes Israéliens en juin dans le secteur, a indiqué l'armée dans un communiqué. Les parties concernées ont 45 jours pour faire appel, a-t-elle précisé...... "

Lire l'intégralité de l'article en cliquant sur: link

La réprobation universelle de l'injustifiable agression contre un peuple enfermé dans un gigantesque ghetto à ciel ouvert, par une armée disposant de moyens militaires considérables, l'héroïque résistance des combattants palestiniens  contraignant le gourvenement isralélien à concéder un début du lever de blocus meurtrier contre Gaza, démontre aux yeux des femmes et des hommes de bonne volonté qui est l'agresseur quel est le but réel de la politique de l'état sioniste.  Et ce but est très clairement d'exterminer tout un  peuple avec pour but de l'obliger à partir ou mourir sur place.

L'héroïque résistance de ce grand peuple palestinien est une leçon pour tous ceux qui veulent  aujourd'hui qu'enfin on puisse vivre dans son pays, sur cette planète, sans risquer d'être bombardé et massacré au nom de la supériorité de telle ou telle catégorie humaine. 

Un enfant palestinien a les même droits qu'un enfant né au Etats Unis, en France ou en Israél: celui de vivre dans la paix, de bénéficier à l'égal de tous les enfants d'un avenir ou il pourra s'épanouir. 

Et ce gouvernement d'assassins montre clairement quel est son but: déposséder le peuple palestinien de la totalité de sa terre.

Le prand poète, le grand résistant que fut Paul Eluard, fixait en quelques mots  sous le titre: TUER,  le droit et le devoir sacré de résister:

     "La lueur sourde du crime

     Prémédité sauvage et pur

     Du crime contre les bourreaux

     Contre la mort".


Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article