Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 16:22

La revue médicale consacrée aux médicaments Prescrire  a publié la liste des médicaments "plus dangereux qu'utiles". Cette revue destinée aux prescripeurs est totalement financée par les abonnements. Elle ne reçoit en particulier aucun fiancement venant de l'industrie phamaceutique. Elle est la seule dans ce cas.

Pour la revue Prescrire, les autorités françaises en charge de la santé publique “n’ont pas fait leur travail de protection des patients en autorisant ou en laissant ces médicaments plus dangereux qu’utiles sur le marché”. Cette publication a pour but d’inciter ces autorités “à un sursaut salutaire” et à “aider les soignants et patients à se préparer aux retraits du marché de ces médicaments”.  

 

Cardiologie: l’aliskirène (Rasilez®); le fénofibrate (Lipanthyl® ou autre); le bézafibrate (Befizal®) et le ciprofibrate (Lipanor® ou autre); l’ivabradine (Procoralan®); le nicorandil (Adancor® ou autre); la trimétazidine (Vastarel® ou autre);  la dihydroergocryptine (dans Vasobral®), la dihydroergocristine (Iskédyl®), la dihydroergotoxine (Hydergine®), la nicergoline (Sermion® ou autre). Et encore cafédrine + théodrénaline (Praxinor®);  l’association à doses fixes amlodipine + valsartan + hydrochlorothiazide (Exforge HCT®).

Cancérologie – Hématologie: le catumaxomab (Removab®); le panitumumab (Vectibix®);  la trabectédine (Yondelis®), le vandétanib (Caprelsa®),  la vinflumine (Javlor®), le fer dextran (Ferrisat®).

Dermatologie – Allergologie: le tacrolimus dermique (Protopic®); la méquitazine (Primalan®); la prométhazine injectable (Phenergan®).

Diabétologie – Nutrition: la saxagliptine (Onglyza®), la sitagliptine (Januvia®, Xelevia®) et la vildagliptine (Galvus®) ; l’orlistat (Xenical® ou autre).

Gynécologie – Endocrinologie: la tibolone (Livial®)

Gastro-entérologie: la dompéridone (Motilium® ou autre).

Infectiologie: la moxifloxacine (Izilox®),  la télithromycine (Ketek®).

Neurologie: la flunarizine (Sibelium®) et l’indoramine (Vidora®) ;  le natalizumab (Tysabri®),  la tolcapone (Tasmar®).

Psychiatrie – Dépendances:  l’agomélatine (Valdoxan®) ; la duloxétine (Cymbalta®),  le milnacipran (Ixel® ou autre) , la tianeptine (Stablon®),  la venlafaxine (Effexor® LP ou autre),  l’asénapine (Sycrest®),  l’étifoxine (Stresam®),  le méprobamate utilisé comme anxiolytique dans Kaologeais®  et dans Precyclan®.Des médicaments commercialisés dans le sevrage tabagique: la bupropione (Zyban®) et la varénicline (Champix®) qui expose à des suicides.

Pneumologie – ORL : L’almitrine (Vectarion®),  la pholcodine, les décongestionnants vasoconstricteurs par voies orale et nasale (l’éphédrine, la naphazoline, l’oxymétazoline, le pseudoéphédrine et le tuaminoheptane), l’omalizumab (Xolair®),  le tixocortol (associé avec la chlorhexidine dans Thiovalone®).

Douleur - Rhumatologie:  le célécoxib (Celebrex®), l’étoricoxib (Arcoxia®) et le parécoxib (Dynastat®),  la floctafénine (Idarac®),  le kétoprofène en gel (Ketum® gel ou autre),  le néfopam (Acupan® ou autre), le nimésulide (Nexen® ou autre), le piroxicam (Feldène® ou autre),

Ostéoporose:  le dénosumab (Prolia®), le strontium ranélate (Protelos®),  le tériparatide (Forsteo®)

Arthrose:  la diacéréine (Art 50® ou autre), la glucosamine (Voltaflex® ou autre)

Divers: des myorelaxants sans efficacité démontrée: le méthocarbamol (Lumirelax®), le thiocolchicoside (Coltramyl® ou autre) et la spécialité Colchimax® (colchicine + poudre d’opium + tiémonium)  ,  l’association dexaméthasone + salicylamide + salicylate d’hydroxyéthyle (Percutalgine®) (n° 345 p. 505), et l’association prednisolone + salicylate de dipropylène glycol (Cortisal®) .

Dans tous les cas, la revue Prescrire propose des alternatives pratiques avec des médicaments existants et présentant de meilleurs rapports risques/bénéfices.

Malheureusement cette revue ne s'occupe que des médicaments classiques et est très réservée concernat les thérapeutiques alternatives: homéopathie, phytothérapie, oiligothérapie, acupuncture .... qui sont aussi une très bonne alternative.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Médicaments
commenter cet article

commentaires

Onglyza 28/01/2016 15:42

serieux aujourdhui mon medecin m' a prescrit Onglyza

Jacques Lacaze 28/01/2016 17:09

Je pense que vous avez eu auparavant de la metformine (glucophage*) et que les résultats n'ont pas été suffisant. La metformine est le produit mour traiter le diabète tardif, le plus ancien, sans doute le plus efficace et sans effets secondaires notable. Concernant saxagliptine (ongliza*) voyez l'article de la Revue Prescrire pour vous faire une idée par vous même: http://www.prescrire.org/fr/3/31/46492/0/NewsDetails.aspx