Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 08:57

LES SCANDALES DE L'INDUSTRIE DU MEDICAMENT

SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT:

IL S'AGIT DE SOIGNER LES INTERETS FINANCIERS

DE CETTE INDUSTRIE CONTRE LA SANTE PUBLIQUE, AVEC LA COMPLICITE DU POUVOIR.

 

      Le contexte: l'industrie pharmaceutique est en matière de recherche au bout du rouleau: elle ne découvre plus de nouvelles molécules ou très peu. Pour conserve ses bénéfices fabuleux elle recycle en les modifiants les médicaments connus mais en multipliant le prix par 10 voire 20. Elle met sur le marché des produits dangereux. L'exemple du Médiator est emblématique mais il y a des dizaines de Médiator sur le marché. L'absence d'intérêt des antibiotiques, et leur nuisance dans les cas de maladies à virus fait l'objet de rappels parla sécurité sociale en particulier, mais l'industrie et de nombreux médecins continuent à fusiller le système immunitaire de beaucoup de nos enfants avec ces produits. Je vais essayer de citer les nombreux cas que j'ai colligé ...

     L'exemple du vaccin DTP est emblématique d'une pratique mafieuse, c'est pourquoi je publie ci dessous un communiqué  qui démonte la manipulation et  propose une méthode d'action! Vous comprendrez ainsi le mécanisme mis en place pour faire rentrer toujours plus de milliards dans les caisses de cette industrie, et ceci au dépend de la santé publique. Le même processus est en place pour des dizaines de produits remboursés par la sécurité sociale et dont le prix comme je le dis plus haut a été multiplié par 10 ou 20.

 

___________________________________________________________________________________________________

 

A l’attention de  ceux qui se posent des questions

sur les vaccins obligatoires.

 

     Tout d’abord, il n’y a que trois vaccins obligatoires : diphtérie, tétanos, polio, pas un de plus.  Or, depuis le 12 juin 2008, le DTPolio® a été victime d’une « suspension temporaire de distribution » avec retrait de tous les lots existants. Ce vaccin n'est toujours pas revenu sur le marché alors qu’il est le seul vaccin anti Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite disposant d'une AMM pour les enfants de moins de six ans. Cette mesure prise par l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) en accord avec le fabricant Sanofi Pasteur MSD faisait suite « à l’augmentation importante du nombre de réactions à la suite de la vaccination par DTPolio® depuis le début de l’année 2008. » D’ailleurs, Sanofi n'envisage pas de le remettre en circulation, ce qui est compréhensible car son prix était sans commune mesure avec les prix des nouveaux vaccins, bien plus « rentables », on s’en serait douté. Une nouvelle fois, ce vaccin qu’on a trouvé remarquable, efficace, sans aucun effet secondaire, a soudain été retiré d’urgence.

 

     Aussi, les services publics de « santé », qui ont tout prévu sauf les accidents, conseillent à présent de le remplacer par le vaccin Pentavac® qui contient, outre le DTPolio, les valences contre la coqueluche et l’haemophilus ou, mieux encore, le vaccin hexavalent « InfanrixHexa® ». Outre le DTPolio et les valences contre la coqueluche et l’haemophilus, ce vaccin contient aussi l’hépatite B et fait partie des médicaments « sous surveillance avec suivi renforcé ». En d’autres termes, les nourrissons seront vaccinés avec des vaccins non obligatoires, dont celui contre l'hépatite B, sans que la majorité des parents n’en soient avertis.

    

     La Ligue pour la liberté des vaccinations fait remarquer que les valences non obligatoires ne sont pas couvertes pour leurs effets indésirables par la responsabilité de l’État, puisqu’il ne les exige pas. Aussi, la Ligue estime, à juste titre, que l'obligation de vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est suspendue pendant la période d'indisponibilité du vaccin DTP. Elle conseille donc à ses adhérents de faire rédiger par leur médecin une attestation que « l'enfant ne peut recevoir le DTP obligatoire, ce dernier ayant été retiré du marché, ce retrait a d'ailleurs fait l'objet d'un communiqué de l'Afssaps le 12 juin. Les autres vaccins ne répondent pas au caractère légal de l'obligation vaccinale en France. Cette situation sera à réexaminer lorsque ce vaccin sera de nouveau disponible. »

 

     Jean-Marie Mora, Président de la Ligue, précise : « L’endos de la responsabilité civile et pénale des effets indésirables dus aux vaccinations s’impose à toute personne exigeant ou pratiquant un vaccin comportant, en plus du DTP (seule vaccination obligatoire), une ou plusieurs valences supplémentaires, ou des rappels non obligatoires, ce qui entraîne de facto l’impossibilité d’utiliser la procédure simplifiée induite par l’article L 3111-9 du code de Santé Publique. Sont dans la même situation, ceux qui proposent d'utiliser le vaccin Revaxis®, qui n’a pas d’AMM pour les enfants en dessous de 6 ans ou en primo vaccination. Sont également dans cette situation, ceux qui proposent d'offrir gratuitement le DTVax, ce dernier n’est plus commercialisé en France et ne correspond pas à la recommandation de l’AFSSAPS, pour les vaccins pédiatriques, car il contient du Thiomersal. »

 

     Jean-MarieMora propose d’écrire ce texte sur la page de droite du carnet de santé face à la page comportant les 3 cases prévues pour noter les 3 injections de la primo vaccination du DTP. Le médecin ajoutera : « Compte tenu de cette situation en conformité avec l’article R 3111-17 du CSP, je soussigné docteur …… déclare surseoir à la vaccination de l’enfant ……. par le DTP en attendant le retour de ce dernier dans les pharmacies.

Fait à …………… le ………..

 

Tampon et Signature

 

  __________________________________________________________________________

 

Pour ceux qui se posent des questions sur l'industrie pharmaceutique, je propose la lecture du livre: "Notre usine est un roman" de Sylvain Rossignol, livre publié en 2008,  aux éditions la Découverte. Il coute 21 €, et se lit comme un roman....

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Vaccins
commenter cet article

commentaires

auvray laurence 24/04/2015 17:39

bonjour et mille merci pour toutes ces informations qui nous éveillent et nous donne envie de ne plus accepter tout et n'importe quoi.
j'ai une question : pourriez vous mettre en évidence dans un prochain sujet sur les vaccins la machine à tuer les animaux en leur injectant toute leur vie du poison inutile tous les ans dans leur corps ? je vous le demande car personne à ce jour n'a pu prouver par un écrit que c'était inutile alors que cela l'est belle et bien. valable surtout chez les chevaux qui font comme les chiens des réactions pouvant les tuer et on nous dit que cela peut arriver mais cela est inadmissible.
MILLE MERCI A BIENTOT DE VOUS LIRE LAURENCE

Pierre 22/02/2011 09:52


Bravo Docteur !
J'espère que tous ceux qui liront cet article le feront tourner auprès de tous leurs amis. Il est temps de mettre tout le monde au courant de l'attitude des soit-disant marchands de santé qui sont
souvent des marchands de maladies voire de mort...
Un jour peut-être seront-ils jugés par des tribunaux indépendants pour les crimes contre l'humanité dont ils sont coupables !