Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:53

"L'HOMMAGE DU VICE A LA VERTU:  

CUBA ET LES ETATS-UNIS DISCUTENT

SUR LE SYSTEME DE SANTE HAÏTIEN"

 

Article de Danielle Bleitrch, sociologue et amie de Cuba (auteur de "Cuba est une ile")

 

Les Nation Unies 31 mars: le chancellier cubain, Bruno Rodríguez,s’est réuni aujourd’hui avec Cherry Mills, chargée de Haïti dans le Département d’Etat nord américain pour traiter de la reconstruction du système de santé haïtien. Cette concertation indispensable et dont on ne peut que se réjouir est néanmoins l’hommage du vice à la vertu. Comme le signalait Fidel Castro dans ses dernières réflexions, la petite île soumise au blocus injuste non seulement à un système de santé sans équivalent dans les richissimes Etats-Unis mais elle l’utilise pour soulager la misère des autres peuples. Et face à l’immonde campagne médiatique concotée par la CIA et certaines forces politiques Européennes(1), les faits sont là: sur le terrain, les Etats-Unis sont obligés de demander au petit Cuba comment aider Haïti pour construire un système de santé.


 La réunion a eu lieu au siège des Nations unies dans le cadre de la Conférence Internationale des Donateurs pour la Reconstruction de Haïti, qui avait lieu ce mercredi, selon une note de presse de la délégation cubaine.

La rencontre s’est centrée sur la reconstruction du système de santé en Haïti, a précisé le texte.

On se souvient que quelques actions de coopération ont déjà eu lieu entre Cuba et les États-Unis lorqu’il a s’agi de faire face avec diligence à la situation urgente provoquée par le tremblement de terre qui  a secoué au territoire haïtien le 12 février passé.

Le ministre cubain a annoncé aujourd’hui lors de la réunion internationale l’engagement de Cuba d’apporter une coopération importante pour reconstruire et pour renforcer le système de santé de Haïti et pour prêter des services médicaux équivalents à 690 millions de dollars.

La coopération cubaine avec Haïti date de 1998 et plus de 400 médecins étaient présents à Cuba au moment du tremblement de terre, ils ont été alors dans la capacité immédiate de prêter secours,  signale la note.Il faudrait ajouter que non seulement ils se sont mis à secourir, mais ils ont tout aussi rapidement organisé les autres équipes médicales qui arrivaient sans connaître les lieux. Parmi eux des espagnols, mais aussi d’autres pays d’Amérique latine et quelques étasuniens, tous ont accepté de coopérer pour sauver des vies. Aujourd’hui, le personnel de santé amené et dirigé par Cuba tourne autour de 1700 et inclut 783 médecins cubains, 481 haïtiens et 387 d’autres pays, tous formés à Cuba et qui ont répondu présent à l’appel de ce pays et ils travaillent sur tout le territoire haïtien.

Cuba a proposé, en étroite coordination avec le gouvernement de haïti et avec l’appui de certains pays, entre autres le Venezuela et le Brésil, un programme intégral de reconstruction et de renforcement du système de santé haïtien. Cuba agit également dans le cadre de l’Alba en concrétisant l’aide apportée par les pays qui appartiennent à la dite Alba. C’est ce rôle que les Etats-Unis sont obligés de reconnaitre.

Le projet global qui est en train de se dessiner sur le terrain prévoit une participation importants cubaine dans  la prestation des services et la formation de personnel et prévoit la participation d’autres donateurs pour le rendre plus effectif et d’une plus grande portée, termine le communiqué.

Il faudrait également signaler dans le même ordre d’idée un événement dont les médias ont peu parlé, c’est le fait que lechef d’Etat ukrainien Viktor Yanoukovitch a décoré le commandant en chef Fidel Castro et le président Raul Castro, pour l’aide apportée aux enfants victimes de l’accident nucléaire de Tchernobyl, a informé la présidence ukrainienne. Le ministre cubain de la Santé publique, José Ramon Balaguer Cabrera, a été également décoré. Environ 23 000 enfants ont été soignés à l’hôpital cubain de Tarara (page de l’est)des séquelles de l’accident nucléaire le plus grave de l’histoire, survenu en 1986 dans l’usine nucléaire de Tchernobyl, rappelle le communiqué. Le président a exprimé ainsi sa profonde reconnaissance aux autorités cubaines pour cette «aide immense» offerte à l’Ukraine pour faire face aux conséquences de la catastrophe nucléaire.• Comme nous l’avions raconté dans « Cuba est une île », ce geste méconnu était d’autant plus remarquable que après la chute de l’URSS, Cuba n’avait rien à manger, vivait une situation desespérée. Le contexte politique était tout aussi dur et l’UKraine participait à une immonde campagne médiatique contre Cuba. La docteresse qui gérait le centre où les enfants étaient recueillis sur la plage de l’est, s’inquiétait de comment nourrir ces enfants qui paraissaient abandonnés dans le maëleström de la chute de l’ex-Union soviétique et les contre-révolutions, quand il lui a été fait remarquer que l’Ukraine se conduisait si mal avec Cuba qu’il n’y avait aucune raison de l’aider, la docteresse indignée a répondu : » les enfants n’y sont pour rien! »

Ca c’est Cuba, le même Cuba prêt à collaborer avec les Etats-Unis qui poursuivent leur politique immonde pour sauver des haïtiens. Une leçon d’humanité, un grand pas de celle-ci vers un autre monde.

Danielle Bleitrach

 

 

  Pour voir le site de Danielle Bleitrach, cliquez sur:  link

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Actualité
commenter cet article

commentaires