Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 14:54

La Turquie a dressé un monument à la mémoire du grand poète Nâzim Hikmet à Antalya.


Hikmet-Nazim-1.JPG

 

 

Hikmet-Nazim-2.JPG

 

 

Les lampes de l'épicier Karabet sont allumées,

Le citoyen arménien n'a jamais pardonné

Que l'on ait égorgé son père

Sur la montagne kurde

Mais il t'aime,

Parceque toi non plus tu n'as pas pardonné

A ceux qui ont marqué de cette tache noire

Le front du peuple turc.


Nâzim  Hikmet

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Lacaze - dans Liberté j'écris ton nom
commenter cet article

commentaires

roland 11/09/2013 16:58


un beau passage d'un poème de Hikmet que j'ai trouvé sur un livre de Jean Ziegler, et que j'ai appris par coeur :


Pourquoi ai-je écris tout cela sur la Suisse ?
Peut-être pour avoir envié le petit jardin au milieu du désert ensanglanté.
Les feulrs de ce jardin n'ont-elles pas été, ne sont-elles pas arrosée par notre sang qui coule au milieu du désert ?
Et dans la nuit paisible et neigeuse de la Suisse
Les étoiles ne scintillent-elles pas
Lavées par nos larmes ?